Parce que Fabien Engelmann critique l’islam, les GG s’interrogent sur sa légitimité à être maire.

Publié le 19 Avril 2014

Les Grandes Gueules de ce 17 avril ont fait une super publicité à Fabien Engelmann et à son livre Du Gauchisme au Patriotisme.

Caroline Alamachère  Par Caroline Alamachère pour Riposte-Laïque

« l’idéologie mahométane sectaire, en totale contradiction avec notre constitution », « il lance une véritable offensive écrite contre la religion musulmane, le dogme mahométan ». Tels des chiens affamés laissant échapper un grand filet de bave devant leur gamelle, les animateurs des Grandes Gueules se sont pourléché les babines à l’idée de se faire un maire FN. Ils n’ont pas jugé indispensable de lire le livre de Fabien, puisque l’AFP l’a fait pour eux, mais la seule annonce de sa sortie a suffi à les faire fantasmer, provoquant des délires autosatisfaits quant à son contenu présupposé. Imagineriez-vous raconter un film que vous n’avez pas vu ? Eh bien aux Grandes Gueules c’est ce qu’ils ont fait, et sans le moindre état d’âme.

Bien entendu, l’auditeur n’a pas échappé au cliché du « mec qui a le crâne rasé et les battes de base-ball », électeur de base du FN selon l’un des animateurs de RMC qui n’a pas encore dû réaliser, le pauvret, que l’adhérent FN a la même tête que lui, que c’est un Français ordinaire qui en a juste plein les bottes – ah, non, pardon, pas les bottes… – de se faire rouler dans la farine.

Selon lui, le Front National ne permettrait pas le vivre ensemble… Mais qu’est-ce donc que le vivre ensemble sinon le constat qu’il y a bien deux parties distinctes qui s’opposent ? L’expression est typique de la gauche qui admet donc par ce terme l’existence de deux camps supposés s’accoupler. Or, il n’est écrit nulle part que le FN refuse le vivre ensemble, il est juste question de ne pas accepter ceux qui eux-mêmes n’acceptent pas la vie à la française et rejettent nos lois. Quel est le problème ?

Quand Fabien dit qu’il a peur de l’islam, ce dogme figé dans le temps aux dires même des musulmans puisque le coran est valable en tout lieu et en tout temps, où est le crime ? Va-t-on rendre la peur condamnable maintenant ?

Pour ces gens sûrs de leurs propres certitudes et qui s’auto-situent au-dessus du peuple, ce peuple honni par ses élites, déconsidéré en permanence et qui commence à se rebiffer, ce mouvement protectionniste, catalogué de populiste, ne peut relever que du cas psychiatrique. Les Français ne croient plus dans la gauche qui les trahit de moins en moins discrètement ? C’est à coup sûr qu’ils sont bons pour la camisole et puis c’est tout ! Surtout, surtout, ne pas chercher d’autre explication.

« Ca remet en cause sa légitimité de maire ? » demande un planqué dans le studio. Ainsi, pour lui, parce que Fabien conteste le bien-fondé de l’islam et dit en avoir peur, cela pourrait le rendre illégitime ? L’animateur s’est-il seulement rendu compte de la stupidité abyssale de sa question ? Un autre, goguenard rétorque « en tout cas, cela confirme les raisons pour lesquelles il a été élu » parce que bien entendu, le programme du maire se résumerait, selon lui, au seul dénigrement de l’islam. Vivement qu’on en mette quelques-uns sur orbite, comme dirait Audiard !

Si ces gens volontiers imbus d’eux-mêmes avaient un peu révisé leur sujet avant d’en dire n’importe quoi, ils auraient su que le jeune maire d’Hayange a été élu parce qu’il compte baisser les impôts de sa ville, réduire son salaire et celui de ses adjoints, interdire l’utilisation des voitures de fonction du personnel municipal au-delà des heures de travail, faciliter le déplacement des personnes âgées, être à l’écoute des Hayangeois, et notamment des commerçants, etc. C’est avant tout pour ces louables raisons que Fabien Engelmann a été élu, et cela le légitime bien plus que beaucoup d’autres qui feraient bien d’en prendre exemple.

« C’est un courant de pensée qui est limite » parce que le problème, bien sûr, « c’est l’amalgame » et l’amalgame « c’est dégoutant ». C’est vrai que quand le « tireur fou » Abdelhakim Dekhar a sévi, il n’y a pas du tout eu d’amalgame de la part des bien-pensants. On disait seulement qu’il avait quand même bien une tête à voter FN, avant d’apprendre son identité, mais ce n’était pas de l’amalgame ou alors du bon amalgame, de l’amalgame juste, à distinguer donc de l’amalgame « dégoutant ».

L’un des gus continue dans l’objectivité la plus totale « qui va lire un bouquin édité par Riposte Laïque ? ». C’est vrai quoi, ce n’est pas comme si Reconquista de René Marchand avait caracolé en tête des ventes d’Amazon durant plusieurs semaines.

Seul contre tous tout de même, l’un d’eux, un peu plus familier avec les valeurs démocratiques que les autres vaccinés à la Pravda, joue la magnanimité. Il n’est pas d’accord avec les idées nauséabondes véhiculées par Riposte Laïque et par Fabien, mais il veut bien se battre pour qu’elles aient droit de citer. On s’amusera cependant de sa comparaison avec Maurras, comparaison qui, personnellement m’a déclenché un spasme d’hilarité non contenu. Mais où vont-ils chercher tout ça ?

Malgré un propos prouvant qu’il analyse parfaitement la situation, ce dernier ne peut s’empêcher de mettre lui aussi sur le compte de la perte d’esprit le fait que des blasés de cette gauche mutante prennent la poudre d’escampette pour se rallier à ceux qui représentent aujourd’hui davantage la vraie gauche d’autrefois. Ces gens déconnectés font mine d’imaginer des flopées de Français sombrant dans la folie, alors que c’est eux seuls qui se sont perdus.

Caroline Alamachère

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Du côté des médias

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 20/04/2014 18:25


©e sont de dangereux IGNARES qui hélàs ne savent pas ce qu'est l'islam et "défendent" l'indéfendable .! Il faut ester en justice contre ces IMB2CILES DANGEREUX .!