Parole de lectrice: Pourquoi le prix de "Qatar-Arc de Triomphe"

Publié le 5 Octobre 2010

              J’habite en proche banlieue parisienne, juste à coté de l’hippodrome de Qatar.jpgLongchamp. Je ne me suis jamais intéressée aux courses hippiques, mais depuis quelques années quelque chose m’intrigue : des publicités géantes pour le prix de l’Arc de Triomphe partout sur mon chemin en septembre.

 

Le mot Qatar a été ajouté au nom célèbre, cela donne donc « Qatar Arc de Triomphe » partout sur l’hippodrome et sur les affiches. Belles affiches… sur fond noir, deux têtes de cheval se font face, un magnifique pur sang et une tête sculptée.

Mais pourquoi Qatar ?

Chaque année l’entrée de l’hippodrome est décoré façon médina pour l’occasion, c’est assez réussi d’ailleurs, l’argent coule à flots dans le milieu hippique, chez France Galop on a les moyens … j’imagine donc que cela a un rapport avec l’émirat du même nom, dont l’Emir grand ami de la France a un château dans les environs de Paris.

Une recherche sur internet m’apprend que le premier prix de l’arc de triomphe a eu lieu en 1920 que c’est une course prestigieuse, rendez vous de l’élégance internationale le premier dimanche d’octobre, et que le Qatar en est le sponsor jusqu’en 2022.

Mais pourquoi avoir rajouté Qatar au nom de la course ? Pourquoi ce prix est il devenu « Qatar Arc de Triomphe » et pas « Arc de Triomphe, sponsor Qatar » ?

J’ai mauvais esprit. Surtout depuis quelques années, très peu d’années en fait, mais désormais je vois le mal partout. Parce qu’il est partout.

Dans les journaux, à la télévision, à la radio, dans les manuels scolaires, les publicités. Partout.

Vous aurez remarqué comme moi que des inconséquents, des incultes et des manipulateurs s’acharnent à déformer chaque pan de notre Histoire pour l’adapter au présent qu’ils veulent nous faire admettre, et à l’avenir qu’ils veulent nous fabriquer.

Un jour on nous apprend que Léonard de Vinci était en fait arabe, le lendemain c’est Untel qui nous parle des racines musulmanes de la France, puis d’autres qui n’ont jamais rien lu, vous informent que ce sont les arabes qui nous ont transmis la culture Grecque et que sans eux nous ne serions pas ce que nous sommes, puis on ajoute qu’en fait le peuple français n’existe pas, n’a jamais existé.

Désormais ce sont des milliers de petites marques, de petites phrases qui maillent notre imaginaire et l’amènent à considérer la présence musulmane comme normale, comme légitime. Il faut avoir une solide culture pour démonter chaque supercherie, une sacrée vigilance pour ne pas se faire avoir...

Alors pourquoi Qatar ?

Ce prix prestigieux, qui a vu s’affronter les meilleurs purs sangs depuis 90 ans avec une seule interruption en 1939 et 1940, fait partie de notre patrimoine. Symboliquement, on est passé de l’Arc de Triomphe, hommage à un peuple glorieux et laborieux et à son Histoire, à un hommage à l’Argent, l’argent du pétrole, l’argent gagné sans travail, sans sueur, sans peine en quelques dizaines d’années seulement par des familles de Bédouins qui n’ont pour seul mérite que d’être nés sur une nappe de pétrole découverte et exploitée par d’autres. L’argent qui permet de conquérir un pays sans combattre en achetant à droite et à gauche, a tous les sens de cette expression. L’argent qui permet de financer l’exportation de sa religion. L’argent qui est la négation de toutes nos valeurs françaises et européennes. 

Et chaque année, ces affiches me font de plus en plus mal, me sont de plus en plus insupportables. Je me sens dans la peau du colonisé, ou de l’occupé qui ne supporte plus d’avoir sous les yeux les traces de la  présence de son maitre.

Après avoir croisé dans ma journée des dizaines de voiles, et même quelques Qamis, (je ne vois plus les êtres humains qui sont dessous, je ne vois plus que les symboles), ce mot en grand sur ces affiches, sur ces panneaux de l’hippodrome, m’arrache les tripes.

J’en suis arrivée à ressentir ce qu’un Parisien pouvait ressentir en voyant des soldats allemands photographier la tour Eiffel en 1942, ou un indigène qui voyait des coloniaux changer peu à peu son environnement à leur idée : le conquérant qui s’approprie mon patrimoine.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

polo paul 06/10/2010 10:18



J'ai l'impression que vous n'osez pas dévoiler le fond de vos idées Monsieur Brazon. Vous devriez y aller un peu plus franchement...et parler clairement du "nazislamisme" ou de votre peur de vous
faire circoncir pendant votre sommeil...que d'effroi en lisant votre site.


Vraiment



Gérard Brazon 06/10/2010 16:30



Dois-je vous signaler qu'il n'est pas interdit de ne pas aller sur mon site. Vous pouvez même aller voir un beau spectacle avec les bisounours à l'affiche!


Quant à parler du nazislamisme, qui êtes-vous pour me faire la morale ou sinon la leçon. Lisez un peu mieux et vous ne découvrirez pas le fond de ma pensée au hasard d'une ligne. Ma pensée se
trouve toute entière dans ce blog! A travers les 1300 articles qui y sont en à peine 3 ans d'existence! Bien à vous.



jp 05/10/2010 21:26



Si cela peut vous consoler, vous n'êtes pas le seul. Un quartier de la grande ville que vous connaissez et où j'habite s'islamise doucement mais surement, boucheries halal, kebab halal
s'ouvrent progressivement, femmes voilées envahissent le trottoir, pendant le ramadan en aout dernier hommes barbus en djelabas se promenaient dans la rue l'air menaçant, dans tous les
supermarchés des rayons halal fleurissent,... la derniere en date que j'ai vu : une affiche de cours d'arabe sur la porte d'une école primaire publique écrite en arabe et en tout petit en
français...


je deviens un étranger dans mon quartier, je deviens un étranger dans ma ville, je deviens un étranger dans mon pays.


jeudi prochain  je déjeune avec un ami d'enfance président  d'une association de chasse en province qui en a marre de ce qu'il voit lui aussi. il fait l'aller 
retour mantes la jolie - paris saint lazare tous les jours... nous envisageons de mettre en place un petit réseau de connaissances qui pourrait se transformer en réseau de
resistance.


 notre pays est en train de se faire bouffer Mr Brazon, et dans un silence assourdissant.


personnellement, je n'aurais jamais cru vivre ça


mais je vendrai cherement ma peau si jamais les français blancs devaient être persécutés. je suis persuadé que cela va arriver, ça ne peut pas être autrement vu comment la situation tourne, c'est
tragique, vraiment tragique...