Paroles de lectrice sur l'affaire Bernard Accoyer du 30 sept 2010.

Publié le 7 Octobre 2010

1° L’annulation du débat d’abord au cœur de l’UMP puis dans une salle de l’Assemblée nationale est un fait d’une gravité majeure et l’indicateur que le rôle de RR doit être plus que jamais subtilement mais résolument offensif

2° Les Français sont fondés à demander des comptes au gouvernement et à protester, contre l’ingérence flagrante et intolérable dans nos institutions d’un groupuscule, fût-il représentant officiel d’une minorité religieuse chez nous

3° Les Français sont fondés à demander des comptes au gouvernement et à protester devant l’incurie et la capitulation de plus hauts représentants de la France face à l’injonction encore une fois d’ordre politico-religieux, faite par un homme de surcroît non français (ou fraichement et opportunément admis dans ce qui s’appelle encore la nation et la république française qu’on ose croire encore laïque, une et indivisible)

4° Les Français attachés à tout ce qui fait leur identité (oh ! L’insanité, quand il s’agit des Gaulois ou des européens) et leur pays depuis son origine et particulièrement au triptyque liberté/égalité/fraternité sans omettre la laïcité, apprendront-ils prochainement et par exemple pour faire suite à la surenchère des exigences et ultimatum, qu’il leur est désormais fait obligation de détenir un titre d’identité portant la mention de leur religion comme dans ces merveilleux pays ou émirats qui, est-ce un hasard, maintiennent notre respiration et accessoirement notre économie et nos finances ?

5° L’historienne Bat Yé or a parfaitement démontré l’origine et le processus du piège épouvantable dans lequel nous avons été sciemment mais à notre insu comme dans le pire état totalitaire, menés et maintenant enfermés par nos dirigeants successifs depuis la fin des années 1960. Le contournement du vote négatif au référendum de 2005 en est un exemple les plus marquants.

 

Dernier livre de Bat Yé or à paraître fin octobre : L’Europe et le spectre du califat, http://www.lesprovinciales.fr/L-Europe-et-le-spectre-du-caliphat.html

Dans le combat qui est le nôtre, il est donc impératif de garder toujours à l’esprit ce paramètre politico-religieux et financier décidé en « haut lieu », au-dessus des peuples et contre eux.

 

Je tiens à vous faire part de ceci qui me semble être passé inaperçu :

 Saint Gratien

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 08/10/2010 09:09



Cher Gérard,


 


Depuis que je me penche sur ces questions d'islam, d'abord par le biais de l'étude d'une religion en parallèle avec le judaïsme et le christianisme, j'en suis naturellement venu à rechercher les
extensions sociétales de cette "civilisation".


 


J'ai trouvé un article fort bien étayé de René Marchand qui expose avec talent les conclusions auxquelles je suis moi même parvenu mais bien après lui, l'islam n'est pas une religion !...


 


http://www.europe-israel.org/2010/10/07/concevoir-l’islam-comme-une-religion-est-un-piege-mortel-pour-les-europeens/


 


Sous le fallacieux prétexte que "toutes les cultures se valent" et que chaque culture viendrait enrichir notre civilisation, peu m'importe à qui la faute, mais nous avons été purement et
simplement dupés. Je crains que toute action visant à prendre le contre-pied de cette "invasion" par le biais d'une "défense de la laïcité" soit condamnée à l'échec s'il s'avère que l'islam n'est
pas une religion.