Paroles de lectrices: ou sont les musulmans "modérés" de France?

Publié le 27 Septembre 2010

Une lectrice, Marie Claire Muller a fait un commentaire que je trouve particulièrement intéressant dans la mesure où elle résume le souci premier d'une grande partie de la population française. Je le met à la suite de cette article.

Certains vont-être étonnés que ce ne soit pas les retraites ou Nicolas Sarkozy ou que sais-je le souci premier? Non pas que je nie l'importance du dossier retraite mais si j'en juge les différents sondages, il n' y a que les syndicats dépassés et les socialistes en recherche d'un second souffle, aidés en cela par le groupuscule communiste et leurs petits alliés se voulant plus gros que le bœuf qui jouent dans ce théâtre d'ombres. Je ne nie pas son importance mais simplement sa priorité dans l'inquiétude des français. Seulement voilà, comment faire, pour la gauche et la droite molle!  Comment prendre en compte la réalité des inquiétudes françaises sans renier toutes les affirmations passées allant de l'immigration chance de la France au les immigrés sont ici comme chez eux de François Mitterrand.

La toute première des inquiétudes étant l'insécurité.

La seconde le chômage,

la troisième qui est liée au deux précédentes quoiqu'en dise les bonnes âmes est  l'immigration

et la dernière, la perte de souveraineté de la France à travers la douce dictature européenne.

Puteaux-Libre tourne souvent  autour de ces dossiers. Il y a trois ans, l'article de Marie Claire m'aurait paru quelque peu exagéré. Il y a cinq ans, il m'aurait paru excessif voire d'extrême droite comme disent les biens pensants. Aujourd'hui je sais qu'il n'est ni l'un ni l'autre.  Que s'est-il passé?

-         Ce qui était relativement discret ne l'est plus!

-         Ce qui relevé de la sphère privé ne l'est plus.

-         Ce qui était interdit est autorisé ou accepté de facto.

-         Ce qui était inimaginable se réalise pleinement.

Qu'est-ce que je veux dire par là pour ceux qui ne suivent pas?

-         Ou est la discrétion du fait religieux lorsque l'on voit des pubs vantant le halal qui n'est qu'un rite religieux entraînant la mort barbare d'animaux dans l'indifférence béat de nos bobos de gauche comme de droite qui trouvent que cela ne change pas le goût! Pauvres idiots utiles!

-         Les prières de la sphère privée se passent dans la rue avec la bénédiction des autorités de droite comme de gauche. Ou l'on voit même un premier ministre "ouvrir" une mosquée en compagnie d'une gamine de six ans entièrement voilée. Espérons qu'il se soit fait pièger! Sinon, ce serait très grave!

-         La laïcité est battu en brèche partout dans les écoles publiques comme le halal exclusif dans les cantines scolaires. (halal signifiant licite d’un point de vue religieux).

  -   Revendications de salles de prières dans les entreprises, aménagements d'horaires, restaurants d'entreprises halal séparés des femmes et des non-musulmans, etc.

-         L'inimaginable voile islamique, étendard politique de l’intégrisme musulman est répandu dans toutes les rues de France. En tergiversant sur la burqa, c'est le voile de la contrainte qui s'installe. La femme est niée dans ses libertés. La femme non voilée est traitée de "putain" dans les quartiers de non droit laissé par notre République laïque!

 

Ce sont des faits, des réalités! Qui en parle dans nos médias? Ou alors à 23heures loin du bon peuple qui est trop crévé pour veiller aussi tard? Trop assommé par des émissions débiles de type téléréalités?

Jamais la France d'il y a dix ans n'aurait imaginé cette avancée spectaculaire de l'islam. Et pourtant, on regardait, en se gaussant, l'Angleterre empêtrait avec ses intégristes qui appelaient à la guerre sainte (djihad). Cela ne peut-être possible en France, disions-nous ! Cette France, notre France terre des libertés et des droits de l’homme ! Nous y sommes aujourd'hui! Désormais, les musulmans laïques ou souhaitant vivre une religion sans histoire ne sont même plus entendus par les pouvoirs publiques. Il faut dire qu'ils ne font rien pour se faire entendre. Ou sont donc ces musulmans "modérés" lorsque l'on assassine des chrétiens, que l'on enferme des musulmans qui se convertissent ou que l'on égorge vivant, comme des moutons, des otages. Ils ne sont pas dans la rue c'est une certitude.

Alors quoi, ces musulmans auraient-ils moins de courage que des algériennes descendant au péril de leur vie pour manifester contre le FIS dans les rues d’Alger.

Ont moins de courage que les afghanes manifestant leur désir d’émancipation dans les rues de Kaboul !

Ont moins de courage que les Iraniens protestant dans les rues de Téhéran.

Bien moins de courage qu’Ayan Irsi Ali et bien d’autres de ces femmes portant haut l’étendard des libertés.

Ils ne disent rien nos musulmans de France. Qui ne dit non consent dit l’adage.

Ils se terrent, ils ont peur? C'est bien possible mais alors, pourquoi nos associations "droits-de-l'hommistes" ne prennent-ils pas le relais des pleutres? C'est un mystère insondable. Il est vrai qu'il est plus facile de s'en prendre à Nicolas Sarkozy par rapport aux Roms que de s'en prendre à l'UOIF ou à la CFCF en France.

Gérard Brazon

 

 

" La France bientôt république islamique ?"de Marie Claire Muller.

 

"Une plaisanterie qui circule en ce moment sur le net évoque Barack Obama et Nicolas Sarkozy mis en présence d’une machine à déchiffrer l’avenir. Obama demande à quoi ressembleront les États-Unis
dans cinquante ans. La machine délivre une feuille de papier rédigée en anglais disant : « Le pays va bien. Il y a un Président républicain à la Maison Blan­che. » Sarkozy fait la même de­mande à
son tour et reste perplexe devant la réponse, délivrée en arabe.


Ce n’est qu’une plaisanterie, bien sûr. Néanmoins, l’évolution du pays est en marche. En cette période de ramadan (qui peut ignorer que c’est la période du ramadan ?), les publicités pour les
produits hallal sont partout. Des reportages sur le sujet passent à la télévision. Les associations de protection des animaux ne protestent pas devant les procédures d’abattage ; ce serait de «
l’islamophobie ».
Nul ne relève la façon dont une « religion » qui est, à l’évidence, bien plus qu’une religion vient déborder de la sphère religieuse. À l’abattoir, désormais, il y a des « sacrificateurs » qui
doivent être musulmans, orienter la tête de l’animal vers La Mecque avant de l’égorger vif en prononçant les paroles rituelles. Les produits hallal se retrouvent aussi dans la restauration rapide
et la chaîne Quick, contrôlée par l’État français, occupe une position de pointe en ce domaine : plusieurs de ses établissements sont désormais officiellement hallal. Comme l’expliquait voici peu
un responsable de ces établissements, les produits destinés à des consommateurs mu­sulmans seront vendus dans le respect de tous les principes hallal, sans être réchauffés au micro-onde (pourquoi
?), alors que les produits vendus aux non-musulmans, eux, pourront être réchauffés.


Comment appelle-t-on les non-musulmans dans le monde islamique, déjà ? Dhimmis, c’est cela. Mécréants. Citoyens de seconde zone. N’étant pas musulman, je sais que chez Quick je serai traité en
dhimmi. Je n’irai donc pas chez Quick. Mais le hallal pose d’autres questions, notamment celle des circuits financiers. Les circuits financiers posent eux-mêmes d’autres questions encore, comme
celle de la zakat, la charité islamique. L’argent est censé aller aux nécessiteux musulmans, mais dans certains pays, il s’est avéré que certains de ces nécessiteux avaient un besoin urgent
d’acheter des armes et des explosifs… Dès lors que d’autres enseignes que Quick (je ne donnerai pas de nom pour ne pas avoir de procès), se fournissent déjà intégralement en viande hallal,
dois-je considérer qu’une partie de l’argent que je donne pour acheter ma nourriture va alimenter le terrorisme ? Il m’arrive de me poser la question.


Je constate par ailleurs que le ministère des Finances fait tout pour introduire subrepticement dans la législation française les instruments globaux de la finance islamique et j’en viens à me
dire que mes dépôts bancaires eux-mêmes vont être surveillés par un imam. On me dira que seuls certains produits financiers et certains placements seront hallal (le mot veut dire « licite » en
islam, et ne s’applique pas qu’aux aliments), mais dès lors que les produits hallal ne peuvent toucher des produits haram, où s’arrêtera la quête de pureté financière ?
Je constate aussi que, tout en cherchant à interdire la burqa, on semble ignorer la signification du voile islamique, qui équivaut pour les bons musulmans à considérer que les femmes non voilées
sont des dévergondées.


Je constate que, lorsque les médias abordent certains sujets, ils le font d’une manière de plus en plus islamiquement correcte, lorsqu’il s’agit de politique étrangère par exemple. Depuis la
parution, il y a quelques années, d’un livre appelé « Les territoires perdus de la république », le nombre des territoires perdus ne cesse de s’accroître et, parmi ces territoires, figure
l’éducation nationale.
Enseigner certaines pages d’histoire devient très difficile dans certains établissements. Voici quelques jours, une enseignante juive a fait l’objet d’une mesure de suspension parce qu’elle
parlait trop de la shoah. Cela n’a pas de rapport, dites-vous ? Si, cela a un rapport. Lisez les proclamations islamistes, vous comprendrez. Si l’éducation nationale doit se composer de dhimmis,
quand serons-nous devenus une république islamique ? Dans cinquante ans ? Plus tôt ?"

Marie Claire Muller 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francorital 28/09/2010 11:37



Bien sûr que l'islamisation de la France est la préoccupation première des français ! La réalité est que, depuis 30 ans, ils sont baîllonés et ceux qui ont le courage de l'exprimer sont aussitôt
taxés de racistes, fascistes, xénophobes, nazis et, parfois, traînés devant les tribunaux !


Les crises économiques, le taux de chômage, les retraites à 65 ans, tous cela me parait insignifiant face aux dangers de l'islam.


Heureusement, aujourd'hui les langues se délient tout doucement. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?



muller marie-claire 27/09/2010 22:46



Torr-Ben a dit :



Un « responsable » politique avouait, il y a peu, l'impuissance de la Puissance Publique car « tout a été essayé». Dans ces territoires perdus de la République, 30 années de
politiques de la ville, de milliards injectés à perte et de vagues migratoires successives plus tard, voyez le travail...De mal en pis. « La France est une chienne.. je la suce, je la
nique »...


Oyez piétaille et gueusaille : du social vous dis-je du social...Car le social remet droit ce qui est tordu. En l'occurrence, l'homme égaré redevient bon, dévoyé qu'il est par la société
pourrie (occidentale s'entend). Mettez du social et vous n'aurez plus de cultures archaïques, d'hommes cupides et mauvais. Il n'y aura plus de frontières et l'international sera le genre humain
tsoin tsoin...


Des crédules comme çà, il y en a plein les poubelles du PAF et de l'Université. Les instituts de ceci et de cela, des montagnes de thèses de sociologues, SOS truc, le PIRE relayés par le NPA et
le Front de gauche vous l'assèneront à travers l'Éducation depuis les premières tétées. Sans compter l'histoire, la colonisation : « si ce n'est toi, c'est donc ton frère, tes
aïeux ?». L'indiyène de la République a prévenu : « même les bons blancs paieront car comment reconnaître un blanc d'un autre blanc ? » Sacré Houria quesse qu'on rigole avec
elle !


Et voilà que nous avons 600 territoires interdits de pénétrer sous peine d' agression si vous êtes seul ou caillassé si vous êtes pompier, médecin ou flic. Quel idée de vouloir sauver ou
protéger les gens ! C'est de la provoc'.


La tolérance bordel ! Le « vivre ensemble » sacré vingt dieux  ! De la « démarche citoyenne » qu'il nous faut oh oh ! Faut comprendre les kultures différentes :
les tournantes, les meufs vitriolées, les excisions, les mouquères emburquées, les prêches dans les mosquées des caves. Faut passer par l'apprentissage à la socialisation yon yon.


Nous les socialistes, c'est sûr....on remettra la Police de proximité. Comme çà, on apprendra aux lascars, aux rappeurs des sous-sols désocialisés, à tricoter, à faire des œufs sur le plat, à
faire la vaisselle, à jouer au ping-pong, à aider à traverser les petites vieilles sur les passages piétons, à jouer à Jack a dit, à voter pour nous. Enfin, on fera de la pré-ven-tion ! Puis,
on passera à la mixité sociale. Tenez à Solférino, on va montrer l'exemple : on va vendre notre magnifique immeuble Haussmanien pour faire du logement social et puis, on va transférer notre
siège...au hasard, à Epinay sur Seine ou Montreuil, ou pourquoi pas à Evry cité des pyramides chez « Grotex ».


Votez pour nous, ce que nous disons nous le ferons. Nous voulons une République irréproch... enfin de fraternitude exacerbée. Nous ne vous mentirons point, ne vous trahirons point et ne vous
décevrons point. Allons enfants , l'internationale sera le genre...Vive la nation sans frontières ! Nous sommes tous potes avec ou sans cagoules.


Ce commentaire sur le blog de yves Rioufol (parlant des territoires perdus de la République m'a paru trés bien décrire la situation actuelle dans les banlieues conséquence de + de trente années
de  laxisme,à vous de juger!!!




muller marie-claire 27/09/2010 16:53



Je reçois des nouvelles des USA par ACT FOR AMERICA(une association d'avocats qui luttent contre l'islamisation )et a fait signer la pétition contre la mosquée de GROUND ZERO


Cette vidéo est un débat à propos des frères musulmans,qui sont des terroristes assassins des pauvres gens en Algérie en Egypte et ailleurs et qui sont actuellement aussi hélas sur notre sol en
particulier en Alsace et en Aquitaine


(voir l'observatoire de l'islamisation), représentés par Tarek Ramadan qui fait leur promotion et qui est reçu avec des courbettes par nos médias,


Quand nos médias auront ils le courage d'aborder franchement,le probléme que pose la présence de gens dangereux qui s'infiltrent partout où on leur laisse le champ libre?,


voici le lien de la vidéo, malheureusement en Anglais, sur le débat


http://www.cbn.com/cbnnews/world/2010


 



Gérard Brazon 27/09/2010 18:02



Merci de l'info.



romuald 27/09/2010 14:42



@Francis,
Si vous voulez donnez votre avis à l'antenne, contactez Micha.
Sa chronique "seul dans la nuit" est, à mon humble avis, faite pour vous.



Gérard Brazon 27/09/2010 18:02



Evitez de vous moquer et donnez votre avis. A quoi cela sert-il d'attaquer au bas ventre? A prouver que l'on est un peu chien dans sa tête. Demandez aux chasseurs ce qu'ils en pensent!



Francis NERI 27/09/2010 13:12



Oui l'islamisation de la France est la première préoccupation des Français, ensuite vient peu à peu un sentiment de "réalité" : la gauche est l'alliée objective
de ceux qui depuis trente ans ont vendus la France aux mahométans. La crise systémique n'est qu'une conséquence de cette alliance du grand capital et de la gauche. Il
faut vraiment ne rien comprendre à rien pour croire qu'on s'en sortira sans mettre à la retraite TOUS les politicars de l'UMPS et les idiots utiles
qui attendent tranquillement le père noël ou quelqu'un de sa famille.


La Reconquista je vous dis, y a que çà d'authentique ! Faisons là, et ensuite on pourra s’occuper d'économie, du grand patronat et des ses alliés de l'islam.    



sybyl sheffer 27/09/2010 12:13



Mais comment faites vous pour être autant au diapason Monsieur Brazon ?


Vraiment, c'est un sixème sens que vous avez là...Non seulement vous avez une connaissance encyclopédique de l'Islam et de ses méfaits, mais en plus vous seul savez ressentir l'importance que ce
sujet revêt pour les français...Vraiment, cela relève du don...et ce ne sont pas les quelques 3 millions de personnes qui défilent en ce moment qui vous feront changer d'avis...l'islam est bien
la première préoccupation des français.


Chapeau l'analyste !



Gérard Brazon 27/09/2010 17:23



Ironie toujours. 3 millions de personnes? En êtes-vous sûr? La CGT a annoncé 2, 7 millions de personnes. Mais qu'est-ce que 300 000 mille personnes. Cela dit, combien de
travailleurs dans ce pays. Combien de militants d'entreprises qui ne sont pas concernés comme la RATP, SNCF et autres service publiques. Gageons que sans cette armada de manifestant à la
bonne franquette ne s'était pas déplacée, combien auraient-ils été? Vous oubliez un détail: Je suis un ancien permanent syndical et je connais les ficelles. J'ai manifesté autrefois. Mais j'ai
toujours refusé de faire des grèves si ma société, mon statut n'était pas en danger C'est le cas pour la plupart de ce ceux qui composaient l'armada. Mais au fait, qui êtes-vous? (sourire)



Francis CLAUDE 27/09/2010 11:50



bravo pour le commentaire de Marie claire, sauf que le ramadan est fini depuis plus de 15 jours mais la n'est pas le probléme...vos comentaires a tout les deux Marie-Claire et Gérard tombent a
pic ce matin sur sud radio il y avait un invité de marque le journaliste , écrivaint Mohamed Safaoui que j'ai religigieusement écouté et qui ma foi m'a semblé etre un musulman modéré alors
j'ai pris mon téléphone pour contacter sudradio commes ils le demander en direct mais pas de chance impossible.....ce n'etait que pour poser a M.Safaoui la simple question ou sont les muslmans
modérés qui aiment leur pays d'acceuil le respectent et font des contres manifestations envers les racailles intégristes qui nous pourissent la vie et en premier lieu à ces musulmans
modéres....hélas j'ai pas pu!


bon une petite précision c'est quoi un Franco/Algérien nationalité il me semble de mr Séfaoui qui l'a répéter tout au long de l'émission


alors j'ai fait un tout petit tour sur son site et vu qu'il soutiens tous les gogos sos et cie je ne pense pas qu'il nous dise la réalité de ses pensées ...



Gérard Brazon 27/09/2010 12:16



Bravo d'avoir tenté. Bien à vous.