Pas de mosquée saoudienne en Norvège.

Publié le 31 Octobre 2010

             Un cas qui devrait nous faire réfléchir sur l'idée de réciprocité. Nous aurions bien moins de soucis avec la minorité musulmane de France et d'Europe si nos dirigeants politiques mettaient en avant cette idée de la réciprocité aussi bien en terme de religion quand terme de citoyenneté. Quel pourrait-être l'argumentation de l'Arabie Saoudité et d'autres d'ailleurs puisque eux-même refuse la construction ou la restauration d'églises dans leur pays. Quant au droit de vote, n'en parlons pas, il est inexistant pour les étrangers y compris pour des élections locales.

Gérard Brazon

 

           Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu’il n’y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite

Voilà un acte courageux dans une Europe qui se couche de plus en plus devant l'Islam (mot signifiant "soumission"). "Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie Saoudite veulent financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions (d’Euros). Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.
Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait “paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse”.
Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG  “Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

henri 31/10/2010 19:29


Courageux le commentaire précédent! Il est vrai qu'il y en a ras le bol ! Il est vrai que l'islam est une religion expansionniste à la différence du christianisme qui est une religion d'amour du
prochain. L'islam : ce n'est qu'une religion de haine et de destruction. Pas besoin d'aller loin ===>l'Algérie ! Ils avaient un pays "clés en main" et ils l'ont détruit. J'en reste là : la
colère est mauvaise conseillère.


Skorkov 31/10/2010 19:04




Bonjour Monsieur Brazon,


 


Je viens de lire l'intégralité de votre blog. Je n'avais pas les yeux fermés mais là, page après page, j'ai pris gifle après gifle.


Je doute toutefois que le parti politique auquel vous appartenez soit une réelle solution et c'est la raison pour laquelle, je voterai
avec la même conviction que celle de 2002 en faveur d'un parti qui me semble bien plus en adéquation avec mes attentes personnelles, patriotiques, de père et d'époux, et tout simplement
d'anti-islamistes et d'anti-islam que j'ai eu bien le temps de découvrir et de connaître après avoir vécu dans nombre de leurs territoires nord-africains ou proche et moyen-orientaux.


J'ai passé mon enfance entre France et Pays-Bas, Pays-Bas et Allemagne car nous étions à la frontière de ces deux états... j'y suis retourné
depuis et les larmes me sont venues au yeux.


Je crains malheureusement que le coup d'arrêt de ce qui se passe ne puisse plus prétendre du seul désir de voter des lois, de modifier les
constitutions, et tout autre moyen juridique et pacifique de refouler le mal hors de notre espace. Je crains que nous ne soyons dans la prochaine décennie de nouveau l'arme au pied ou en joue,
les mains et l'âme dans le sang sans prendre le temps de l'émotion parce que d'autres avant tout cela auront semé la graine qui a fait pousser cela en nos champs, au abords de nos villes et
même au coeur de nos villes, de nos maisons.


J'ai comme chaque enfant, chaque personne de mon pays grandi avec le mots shoah, déportation, extermination , afin de m'apprendre ce que
pouvait être le mal, mais à l'aube prochaine de mes cinquante printemps, je me demande si cet enseignement avait véritablement un sens, le vrai sens aurait été de m'expliquer pourquoi nous en
étions arrivés là. Demain, dans un mois, dans un an, dans moins de dix ans, nous reprendrons le chemin du mal pour nous protéger d'un autre mal et c'est ce qui pouvait nous arriver de pire
après autant d'années à jeter un voile de silence sur une vérité qui nous aurait peut-être servi à mieux comprendre comment nait le mal.


Je voyage, je communique beaucoup avec le monde extérieur à celui de mon pays, y compris avec l'intérieur de mon pays, de mon peuple
d'appartenance, et partout, mois après mois depuis ces cinq dernières années, pire encore depuis les trois dernières je vois les choses prendre une autre signification, les idées changer, et je
ne puis blâmer mon peuple, celui de la France, celui de l'Europe, de détenir aujourd'hui un nouveau discours, un nouvel élan pour sauver le leg de nos parents, de nos grand-parents, de tous nos
ancêtres siècle après siècle.


La montée progressive mais certaines des tendances populistes, patriotiques est en marche. Ce ne sera peut-être pas 2012, mais ce sera sans
aucun doute peu de temps après et dans un élargissement de colère et de grondement européen allant peut-être jusqu'au peuple de Moscou lui aussi excédé de tant d'islamisation, de fous
barbus, d'analphabètes en armes, n'ayons plus peur des mots, d'inutiles qui ne feront que peupler, peupler, peupler la terre et ruiner ses ressources tout en étant inutiles à tout et surtout à
la Lumière vers laquelle veulent tendre les hommes de toutes autres confessions ou non-confession.


 


Je vous remercie de votre blog, maintenez-le aussi longtemps que vous le pourrez, je suis même surpris que vous ne soyez pas déjà interdit
voire condamné pour tenter la dénonciation d'une terrible réalité.


 


Amicalement,


L.