Pays-Bas : des barbus belges attaquent Irshad Manji

Publié le 11 Décembre 2011

Histoire belge pas drôle du tout. Irshad Manji qui paraît-il, défend un islam moderne (on se demande comment avec le Coran et les Haddidhs comme base) se fait bousculer.

La voyant voilée de cette manière, je reste tout de même dans un profond doute. Pour être clair, la voir se faire bousculer quelque peu alors même que sa "modernisation" est plus qu'impossible, m'amuse beaucoup. J'espère seulement qu'elle retirera son voile et changera de religion! Comme ça, les "tarés de dieu" pourront la déclarer "apostat" pour quelque chose! 

Gérard Brazon

************

Irshad Manji participait à un débat sur la modernisation de l'islam à Amsterdam dans le cadre d'une tournée de promotion de son dernier livre, Allah, Liberty and Love, parrainée par la Fondation européenne pour la démocratie. Le parlementaire néerlandais Tofik Dibi participait également au débat. Pour les barbus, la modernisation de l'islam signifie un retour au 7e siècle, Allahu Akbar, la démocratie est une hérésie, et mort aux apostats...

Voici des images de l'incident

 


Les deux musulmans radicaux belges qui ont perturbé un débat, mercredi soir, à Amsterdam sont toujours en état d'arrestation. Ils seront présentés au juge-commissaire, probablement vendredi, a indiqué la police néerlandaise.

Les deux hommes, âgés de 19 et 22 ans, faisaient partie d'un groupe d'une vingtaine de personnes qui ont perturbé un débat sur la religion organisé au centre "De Balie" à Amsterdam. Une des intervenantes dans le débat, Irshad Manji, écrivaine et militante canadienne qui défend un islam moderne, a été bombardée d'oeufs par les manifestants. Les activistes qui ont perturbé le débat seraient membres du groupe belge Sharia4Belgium qui a créé une branche néerlandaise: Sharia4Holland. 

Les extrémistes ont hurlé « Takfir ! » [apostat] à plusieurs reprises, appelant ainsi à l’exécution de Manji et de Dibi. Après avoir menacé de rompre le cou de Manji, ils ont exigé que l'événement, parrainé par la Fondation européenne pour la démocratie, prenne fin. Les conférenciers ont refusé de quitter l’estrade. Le débat sur la modernisation de l'islam a repris après que la police eut procédé à l’arrestation d'un certain nombre de radicaux.

Source : RTL et European Foundation for Democracy

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article