PEGIDA vient de naître : la France va renaître ! Par Maurice Vidal

Publié le 5 Janvier 2015

La France a plus que jamais besoin de PEGIDA (1). L’incurie du Pouvoir est devenue insupportable. L’insécurité taraude les esprits. La précarité rend instable. Le « vivre-ensemble » nous met en deuil d’avenir. Craindre la foule – serait-elle festive – n’annonce rien de bon. Personne ne se sent protégé, pas même la police. La vision d’un barbu en djellaba inquiète. La température sociale ne cesse de monter. L’explosion est palpable. « On va tout droit vers la guerre civile » est la phrase qui clôt la plupart des discussions sur l’islamisation de notre pays.

Le voile continue d’instaurer l’inégalité des sexes, et nous ne disons rien ; le halal poursuit ses égorgements sans étourdissement, et c’est le silence ; la République ne cesse de faire amende honorable devant les exigences de l’islam, et pas une voix ne s’élève.

Noël est désormais indésirable, la crèche insupportable, et le nouvel an problématique : combien de véhicules incendiés durant la Saint-Sylvestre ?

Les musulmans demandent le remplacement du calendrier grégorien par le calendrier hégirien : va-t-on se retrouver, non plus en 2015, mais en 1436 ? Ils réclament la fin de la mixité dans les écoles : va-t-on séparer les filles et les garçons, comme c’est déjà le cas à Birmingham ? Va-t-on transformer les sorties scolaires en voyages à la Mecque ?

Nous avons de plus en plus de quartiers où la population est majoritairement musulmane : comment croire que les règles suivies y sont celles de la République ? Pourquoi le gouvernement ne prend-il aucune mesure pour enrayer cette dérive ? Les Français ne seraient-ils plus les bienvenus en France ? Le Pouvoir a-t-il oublié que « charbonnier est maître chez lui » ? A-t-il oublié les luttes que les Français ont menées pour assurer leur liberté ? N’ont-ils pas combattu les dictatures politiques et religieuses ? Comment peut-on, dans ces conditions, laisser progressivement la place à une politique religieuse qui ne veut qu’elle et qui, pour cela, n’hésite pas à recourir à des méthodes qu’aucune dictature ne renierait ?

Si le pays des Droits de l’Homme pense réussir l’intégration des musulmans en construisant toujours plus de mosquées, il se trompe. S’il s’est donné un président suffisamment soumis pour brandir le glaive de l’islam à Riyad (2), comme l’avait fait Mussolini à Tripoli (3),  c’est que ce pays s’est trompé. S’il persiste à garder le silence quand l’urgence d’un sursaut national s’impose, c’est que ce pays est devenu le pays de l’islam.

Mais la France profonde n’est pas l’islam : n’en déplaise au roman de Michel Houellebecq (4), elle est insoumission, et comme l’Allemagne du mouvement PEGIDA, elle ne tardera pas à le faire savoir !

Maurice Vidal

(1) Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident.

(2) 30 décembre 2013.

(3) 18 mars 1937.

(4) Ecrivain français, auteur de Soumission (Flammarion, 2015).

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

ESSYLU 09/01/2015 16:51


A la Traboule on ne dit  pas Charlie (le collabo) mais Charly Martel

ESSYLU 09/01/2015 16:36


Le mouvement LUCIDE vient de naître à Lyon (La Traboule) hier à 20H place de cordeliers

ESSYLU 08/01/2015 13:42


Les marques visibles de l'insoumission sont seulement le fait des identitaires et pas des pleutres de la cage au folles

lombard 06/01/2015 14:28


bonjour 


si d'accord avec vous ,mais en attendant "l'insoumission" n'est pas visible ni réellement ressentie !!surprise de nos voisins germain qui commencent tardivement a bouger que trop mollement et
pacifiquement .SI NOUS DEVONS ATTENDRE D'ETRE A LEUR NIVEAU, il en est déja fini de l'europe........