Persécutions des chrétiens par les musulmans : Juillet 2012. Traduction Nancy Verdier

Publié le 2 Septembre 2012

 

headshotPar Raymond Ibrahim
Publication originale du 
Gatestone Institute 
31 août 2012

photo 5281BTraduction Nancy Verdier        

Plusieurs rapports spécialisés  parus en juillet indiquent que les minorités chrétiennes  partout dans le monde musulman – en particulier les femmes et les enfants – sont enlevées, séquestrées, torturées, violées, forcées de se convertir à l’islam ou mises en esclavage.  


225-copie-1.jpg

Un membre de l’Armée  syrienne de Libération - armée soutenue par les Etats-Unis - brocarde le christianisme en posant avec des attributs chrétiens volés d’une église voisine en ruine. Vêtu d’une chasuble de prêtre, il porte d’une main une croix et de l’autre un fusil et se tient devant un corbillard, comme porteur d’un message funeste.    

 

En Egypte, au moins 550 cas semblables ont été instruits au cours des cinq dernières années (550 such cases)  et ils sont en augmentation depuis la révolution. Les chrétiennes qui parviennent  à s’échapper et à revenir dans leurs familles  s’aperçoivent souvent que le gouvernement  est du côté de leurs agresseurs musulmans. Une jeune mère qui avait récemment témoigné devant la Commission d’Helsinki  a expliqué comment elle a été traînée en plein jour jusqu’à un taxi par son agresseur qui  hurlait aux passants « que personne n’intervienne, c’est une ennemie de l’islam ».  

Des rapports identiques proviennent du Pakistan, où "les persécutions, kidnappings et  séquestrations  de femmes et de jeunes filles  chrétiennes" dont beaucoup sont des femmes mariées et mères de famille sont en augmentation. L’année dernière la Commission des Droits de l’homme du Pakistan a dit que 1800 jeunes filles chrétiennes et Hindouistes ont été converties de force à l’islam. Plus récemment, la soeur d’un Pasteur a été « kidnappée, violée et convertie de force à l’islam » (kidnapped raped and forcibly converted to Islam ).Elle a été enlevée  « environ il y a un mois par des musulmans alors qu’elle rentrait du collège. Elle a été retenue plusieurs jours, a subi des violences sexuelles, des menaces et des actes de torture. Dans cet état de terreur et d’épuisement elle a été contrainte de se convertir à l’islam  et au  mariage. Sa famille a rapporté les faits au commissariat de police de Chunian, mais aucune recherche n’a été menée et au contraire les agresseurs ont produit un rapport à la cour attestant que la jeune fille, à présent musulmane, était légalement mariée. A noter entre autres, que la jeune fille est une mineure et selon la loi, le mariage n’est pas autorisé pour les mineurs. »

La minuscule communauté chrétienne de Palestine dans la Bande de Gaza sous domination du  Hamas vit aussi sous la menace et déplore l’enlèvement  de cinq chrétiens forcés de se convertir à l’islam.(abducted and pressured into converting to Islam). Parce qu’ils ont fait connaître cette affaire de conversion forcée « les membres de la communauté chrétienne  craignent maintenant des attaques de représailles de la part des musulmans radicaux. Certains ont lancé des appels au secours auprès du Vatican, en direction des groupes chrétiens et des églises occidentales. »  Cependant    « les seules voix que nous entendons  nous demandent de rester où nous sommes et de cesser de faire de l’agitation » dit un chrétien vivant à Gaza.(said a Christian man): « S’ils continuent de rester sourds et aveugles devant notre tragédie dans quelques mois, il n’y aura plus un seul chrétien en Palestine. Aujourd’hui cela se passe à Gaza, demain ce sera à Bethlehem. »

Les compte- rendus suivants – sans être exhaustifs -  dénombrent  au niveau mondial les persécutions faites à l’encontre des chrétiens par les musulmans au cours du  mois de juillet, selon un  classement  par thèmes  et par pays,  par ordre alphabétique et non par ordre de gravité. 

 

 

Attaques  d’églises

 

Indonésie: Des manifestants musulmans ont contraint une église à cesser toute activité au cours d’un service dominical, au prétexte qu’elle officiait sans permis (Muslim protesters forced a church to shut down during a Sunday worship)  et qu’on avait suspendu  à la grille de l’édifice un panneau  indiquant : « Nous, le peuple,  rejetons avec fermeté l’usage de ce bâtiment pour des activités religieuses » … « Le secrétariat de l’épiscopat a affirmé que l’église détenait les permis nécessaires pour officier, mais que malgré tout, une majorité de la population  rejetait l’activité de l’église. »

Iran: A la fois l’Assemblée Centrale de l’Eglise de Dieu à Téhéran et son camp d’été – jadis un lieu populaire de rassemblement et de conférences  chrétiens – ont été fermés par les autorités de la République Islamique (closed by authorities of the Islamic Republic), qui ont aussi apposé une grande affiche sur les grilles d’entrée «  avertissant des conséquences graves à quiconque tenterait de pénétrer les lieux ». Ces dernières fermetures font suite  à la clôture définitive  des Services du Vendredi en langue perse et l’annulation formelle et définitive de tous les cours de Bible ainsi que l’interdiction de distribution de littérature chrétienne.  Parmi les actes de répression contre les églises, figurent aussi l’intervention incessante des agents en civil du Ministère du Guide Islamique à l’encontre des groupes de fidèles, par des attaques surprises,  des arrestations et des interrogatoires musclés. (raiding, arresting, and "aggressively interrogating" assembled worshippers .)

Liban: Avant la visite du Patriarche Maronite à Akkar (province du Nord Liban) des prospectus signés des Soldats du Grand Prophète (Soldiers of the Great Prophet) porteurs de menaces antichrétiennes  ont été distribués dans une région qui traditionnellement a toujours été la plus sûre du Proche-Orient pour les chrétiens. Ces tracts  mettent en garde « contre les blasphèmes des infidèles   ...Nous commencerons par l’église des infidèles à Akkar et nous n’arrêterons pas…  Ceci n’est pas la fin mais le commencement.. »

Kenya: Sept jihadistes islamiques ont lancé simultanément des attaques à la grenade et à la mitraillette contre deux églises (grenade and gunfire attacks on two churches)  alors que la congrégation des fidèles était en prière.
Cinq militants ont attaqué l’Eglise de Terre d’Afrique, faisant 17 morts et environ 60 blessés  dont beaucoup de femmes et d’enfants.
Deux autres terroristes musulmans ont attaqué une église catholique à proximité faisant trois blessés.

Koweit: Après la publication d’un permis de construction d’ une église, un groupe de prêcheurs islamistes a fait écho aux paroles du Grand Mufti saoudien, et a réaffirmé que la construction d’églises n’est pas permise en Terre d’islam.(the words of the Saudi Grand Mufti) . Un sheikh a fait part de son mécontentement à ceux qui avaient approuvé  la construction de cette  église (expressed displeasure) insistant sur le fait que « ceci  n’est pas autorisé d’après  les lois de la Charia » et ajoutant que des ‘prétextes’  tels que ceux consistant à dire que l’édification d’une église est une « question de droits de l’homme et de normes internationales ne sont  pas recevables, étant donné que l’islam a la primauté et que tous les gens devraient avant tout respecter  cette religion plutôt que de servir l’humanité ou n’importe quoi d’autre. » 

Turquie: L’existence du plus ancien monastère chrétien en fonction dans le monde (the oldest functioning Christian monastery in the world), le Monastère Mor Gabriel du 5ème siècle près de la frontière syro-turque est en danger depuis que les plus hautes  cours d’appel de Turquie ont légiféré. Il est habité aujourd’hui par quelques dizaines de chrétiens qui consacrent  leur vie à apprendre  le savoir détenu par le monastère, comme l’araméen ancien, la langue parlée par Jésus et la tradition syriaque orthodoxe. Des musulmans du voisinage avec le soutien d’un Membre du Parlement du Parti pour la Justice Islamique et le Développement (AKP) ont intenté un procès accusant les chrétiens de pratiquer “des activités anti-turques” et d’occuper illégalement la terre qui appartient aux villages musulmans.  La plus haute Cour d’Appel d’Ankara, proche du gouvernement a statué en faveur des villageois musulmans attestant que la terre qui fait partie du monastère depuis 1600 ans, ne lui appartient pas. Elle a même soutenu  que le monastère avait été  construit sur les ruines d’une mosquée – quand bien même la naissance de Mohammed date de 170 ans après la fondation dudit  monastère.    

 

 

Apostasie et  Blasphème

 

Egypte: Un professeur chrétien a été arrêté et mis en détention  après des accusations  de publication de caricatures insultantes pour l’islam et son prophète sur Facebook.(posting cartoons insulting to Islam and its prophet on Facebook) . L’homme risque cinq années de prison s’il est condamné pour blasphème. Bien qu’il admette gérer le site en question, il affirme que le site a été piraté. Précédemment en avril, un adolescent chrétien a été condamné à trois ans de prison pour avoir publié des dessins perçus comme désobligeants envers le prophète de l’islam sur sa page Facebook.  Egalement un chrétien, Naguib Sawiris, un puissant homme d’affaires  a posté  des images de Mickey and Minnie Mouse en tenues Islamiques, ce qui l’a fait  atterrir à la cour de justice qui l’a acquitté peu après.

Iran: Le Pasteur  Youssef  Nadarkhani, qui a passé plus de 1000 jours en prison à attendre son exécution   pour avoir refusé  de désavouer publiquement le christianisme, fait partie des nombreuses personnes qui subissent des persécutions à cause de leur foi en Iran. Une sentence à six ans de prison pour le Pasteur Farshid Fathi Malayeri – un autre musulman converti au christianisme a été récemment confirmée  à la suite de son appel infructueux en justice.(Farshid Fathi Malayeri —another Muslim convert to Christianity). Egalement, un autre Pasteur important, Benham Irani, demeure derrière les barreaux, bien que sa famille exprime ses craintes de le voir mourir du fait des mauvais traitements et actes de tortures qu’il subit quotidiennement (continued abuse and beatings), et qui ont provoqué chez lui des hémorragies internes et d’autres maladies; les autorités refusent de lui donner un traitement médical. Le  verdict à  l’encontre du pasteur   contient des éléments le décrivant comme un apostat et précise que les apostats « peuvent être tués. »

Pakistan: Un couple de chrétiens est toujours en fuite, car après avoir embrassé l’islam en 2006, ils se sont reconvertis aussi vite au christianisme.  (A Christian couple continue to be on the run). En apprenant que le couple était retourné au christianisme, les voisins musulmans  se sont mis à les attaquer et à les persécuter; le mari a été enlevé par l’un de ses meilleurs amis qui l’a torturé puis a battu sa femme. « On devrait avoir la liberté de choisir la religion que l’on veut suivre » a dit le mari chrétien.

Arabie Saoudite: Une cour examine un cas d’apostasie concernant une femme musulmane de 28 ans convertie au christianisme.(conversion to Christianity) . Le père suppose qu’un saoudien et un libanais ont joué un rôle dans sa conversion et dans son passage incognito au Liban où elle a trouvé refuge dans une église anonyme.   

 

 

Jihad, Mort et Destruction

 

Nigeria: Dans ce qui est décrit comme un génocide continu des chrétiens (ongoing genocide of Christians) , plus de  65 personnes et parmi elles deux hommes politiques ont été tuées dans une triple attaque contre des chrétiens. Pour commencer les musulmans ont détruit 43 fermes appartenant à des chrétiens. Il n’y eut aucune arrestation. Puis ils s’en prirent à neuf villages chrétiens autour de la ville de Jos, tuant douze personnes. (killing dozens of people) . « Ils sont arrivés par centaines » a dit un responsable,  « Certains portaient  des uniformes de policiers et d’autres  des gilets pare-balles. »  En un instant, les chrétiens fuyant la violence trouvèrent refuge chez un  pasteur (a local church leader)  dont la maison fut bombardée et plus de 50 chrétiens y furent brûlés vifs et parmi ceux-ci la femme du pasteur et leurs enfants. Puis les musulmans  ont attaqué le cortège funéraire des victimes de ce raid, tuant encore quelques personnes.  Les forces de sécurité ont tenu pour responsables les hommes de Muslim Fulani   mais le groupe islamique Boko Haram a déclaré « Nous remercions Allah pour le succès de l’attaque » (We thank Allah for the successful attack) . En bande à part, un groupe d’assassins islamistes en motos ont visé et tué quatre chrétiens (gunned down four Christians) .

Afrique du sud: Le groupe terroriste islamiste Al Shabaab est accusé de l’assassinat de 14 chrétiens,  (Al Shabaab is accused of murdering 14 Christians),  tous  éthiopiens, à Western Cape. Un évêque chrétien, ancien inspecteur de police, craint pour la vie de nombre de ses fidèles.  « Nous voulons que les autorités fassent quelque chose car nous savons bien que c’est l’oeuvre  des Al-Shabaab. Si rien n’est fait la population éthiopienne sera réduite à néant.… [Ceux qui sont morts] sont les saints martyrs  de la foi chrétienne » Le Père Mike Williams de l’Eglise Catholique Anglicane a aussi révélé  que des  membres de sa congrégation avaient été visés par ces hommes armés « qui sont en  connexion avec les musulmans radicaux » et a dit : « en juillet, nous avons perdu sept membres de notre église. »  

Syrie: ‘Les combattants syriens pour la liberté’ continuent de montrer leur vrai visage et poursuivent la destruction d’églises et les massacres de chrétiens, ce qui a pour conséquence un exode  massif de dizaines de milliers de chrétiens dont pratiquement l’entière population de Homs et Qusayr.  Les pays voisins qui jadis offraient un refuge - l’Irak, la Turquie, même à présent  le Liban - se montrent de plus en plus réticents à accueillir des chrétiens. Une jeune fille chrétienne qui en a réchappé a déclaré (said) :   « Dans les mosquées le vendredi, les sermons disent que c’est un devoir sacré de nous expulser …. Que les chrétiens doivent payer encore et toujours des tributs aux jihadistes pour avoir la vie sauve. » Après avoir fait le signe de croix, sa grand-mère a ajouté : « Tous ceux qui portent la croix souffrent »

Turquie: Un article intitulé : « Qui a donné l’ordre d’assassiner les chrétiens ? »("Who Ordered the Murder of Christians?)  affirme qu’un musulman travaillant comme agent secret pour le gouvernement  « s’est infiltré dans une communauté chrétienne et a amassé un grand nombre d’informations tout en se faisant passer pour missionnaire. Il est devenu chef de la communauté chrétienne puis a reçu l’ordre de ‘retourner à l’islam’ et de lancer une campagne contre les missionnaires dans tout le pays. » ce qui a abouti au massacre des chrétiens.

 

 

Dhimmitude

 [Mauvais traitements, Humiliation, and Suppression pour les non-Musulmans de la qualité de “citoyens tolérés”]

 

Egypte: Après qu’un employé chrétien dans une blanchisserie, eût brûlé la chemise d’un musulman  (burned the shirt of a Muslim man), plusieurs querelles s’ensuivirent qui finirent tragiquement par la mort d’un musulman. En conséquence, des milliers de musulmans dévastèrent le village provoquant la fuite de 120 familles chrétiennes (causing 120 Christian families to flee) Ils pillèrent les magasins chrétiens ainsi que leurs maisons  « bien que des centaines de forces de sécurité fussent déployées  dans le village. Des témoins oculaires ont rapporté  que les forces de sécurité ne protégeaient pas les  biens des coptes. » Des membres de la famille du musulman décédé  ont insisté pour que les chrétiens paient encore de leur vie.  Si bien que pendant le ramadan  (during Ramadan), plusieurs  chrétiens furent attaqués  et frappés. Dr. Yassir al-Burhami, un personnage éminent du mouvement salafiste d’Egypte  a promulgué une fatwa (issued a fatwa)  interdisant aux chauffeurs de taxis et de bus musulmans  de transporter les prêtres coptes jusqu’à leurs églises, dépeignant cet acte comme  "plus formellement interdit que la consommation d’une liqueur à un bar ».  Et un centre caritatif médical qui pratique gratuitement des opérations cardiaques à la fois pour des enfants chrétiens et musulmans  est menacé (under threat)  par certains musulmans qui exigent sa fermeture  parce qu’il a été fondé par un chirurgien chrétien.

Pakistan: 039download.jpg

Plusieurs jours après qu’une foule déchaînée de musulmans eût jeté de l’essence sur un homme pour en faire une torche humaine, parce qu’il aurait ‘blasphémé’ le Coran (graphic picture here ), une chrétienne pakistanaise qui vit à présent aux Etats-Unis a expliqué comment quand elle vivait au Pakistan, elle a été défigurée à l’acide par des musulmans parce qu’elle était chrétienne (Muslims disfigured her in an acid attack for being Christian) : « un homme a  remarqué  qu’elle portait une croix, puis il ‘s’est mis à l’insulter’  en lui disant ‘qu’elle vivait dans la fange et qu’elle irait en enfer parce qu’elle évitait  l’islam’. Il en resta là, puis revint une demi-heure plus tard, tenant une bouteille d’acide de batterie qu’il répandit sauvagement sur sa tête. Tandis qu’elle courait en hurlant et cherchant la sortie, un deuxième homme l’attrapa par les cheveux et la força à avaler du liquide  qui lui brûla la gorge et l’œsophage. Elle continuait d’appeler à l’aide tout en titubant dans la rue et vit qu’elle perdait ses dents. Une femme entendit ses hurlements et l’emmena chez elle, lui versa de l’eau sur la tête, puis l’emmena à l’hôpital.  Pour commencer les médecins refusèrent de la traiter, parce qu’elle était chrétienne.  'Ils étaient tous contre moi.… Même les gens qui m’avaient conduite à l’hôpital. Ils ont dit aux médecins qu’ils mettraient le feu à l’hôpital s’ils me traitaient.’ … 67 per cent de son  oesophage a été brûlé et elle a perdu un oeil et ses deux paupières. Les quelques dents qui lui restaient étaient visibles par le trou béant fait par l’acide sur ce qui lui restait de joue….
Le diagnostique des médecins ne lui laissaient aucune chance de survie.  

Malgré tout elle s’en est sortie.”article-2172338-140694B7000005DC-742_634x407.jpg

 Ailleurs, des propriétaires terriens musulmans et leurs complices de la police continuent d’annexer les terres appartenant aux chrétiens. : "La police a arraché nos foulards de nos têtes et a commencé à nous frapper à coups de poings et de barres de fer. (started hitting us with clubs and punches ) ont raconté des femmes chrétiennes, "après que la nouvelle se soit répandue  que la police harcelait et torturait les chrétiens hommes et femmes  … pour s’emparer de leurs  terres agricoles"

 

A propos de cette série 

  

 

Parce que les persécutions des chrétiens dans le monde musulman se répandent comme une épidémie et atteignent un stade inquiétant, le domaine de recherche “Les persécutions des chrétiens par les musulmans” a été développé pour collecter certains – sinon tous – les exemples de persécutions subies par les chrétiens dans le monde.

Il répond à deux objectifs :

 

1. Donner l’information que les médias ne donnent pas sur ces atteintes et persécutions chroniques et habituelles subies par les chrétiens sous le joug musulman.

2. Montrer que ces persécutions ne sont pas des faits “isolés” mais qu’ils sont systématiques et reliés entre eux – avec une racine commune dans une vision du monde inspirée par la Charia.

 

En conséquence, toutes ces narrations de persécutions peuvent être ramenées à une seule et même rubrique : celle de la haine de l’église et des symboles chrétiens. Cette haine se décline sous formes d’abus sexuels de femmes chrétiennes, des conversions forcées à l’Islam, les lois contre l’apostasie et le blasphème qui criminalisent et punissent de mort ceux qui quittent ou “offensent” l’Islam; le vol et le pillage à la place de la Jizya (tribut attendu d’un citoyen de deuxième classe ou dhimmi) ; l’usage de la violence simple ou des homicides ou les deux réunis dans les meurtres violents. Et globalement, l’expectative entretenue chez les musulmans que tôt ou tard, tous les chrétiens finiront par se comporter comme un troupeau de dhimmis.

Le compte-rendu de ces persécutions recouvre différentes ethnies et cultures, différents langages dans des localités diverses – depuis l’ouest marocain jusqu’à l’est de l’Inde en traversant toutes les régions occidentales où il y a des musulmans. Il est clair qu’une seule chose relie tous ces évènements les uns aux autres : c’est l’Islam – dans la stricte application de la Charia ou dans la culture suprématiste qui en est issue.

 

La diffusion et la copie de cet article sont libres de droit sous condition de nommer - l'auteur Raymond Ibrahim, la traductrice Nancy Verdier, ainsi que le site:http://www.gerard-brazon.com

 

Previous Reports

June, 2012

May, 2012

April, 2012

March, 2012

February, 2012

January, 2012

December, 2011

November, 2011

October, 2011

September, 2011

August, 2011

July, 2011

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article