Montebourg/Huchon: petite histoire économique du socialisme à l'oeuvre en France.

Publié le 27 Juillet 2012

Lorsque l'on a tous les pouvoirs, que l'on est majoritaire aussi bien dans les grandes villes, que les départements, les régions et les différentes Assemblées nationales sans compter la Présidence de la République, on ne peut que se heurter à soi-même! Cette "merveilleuse démocratie française que tout le monde nous envie" qui permet à deux courants uniquement de se partager les pouvoirs et en l'occurrence l'omnipotence de l'un d'eux aujourd'hui, offre ce spectacle lamentable d'une bataille socialistes. A propos, qu'est-ce qui peut bien différencier le régime des soviets d'hier avec celui des socialistes de France en terme de démocratie?

Cette France entièrement aux mains des socialistes malgré une réalité électorale bien faible, ne va pas s'arrêter là dans le ridicule démocratique (Score PS+PRG+DVG = 35% des exprimés, soit environ 8 990 000 personnes, soit 17 % des français en âge et en droit potentiel de voter. On notera en passant que tous les jours on nous dit que les Français ont voté majoritairement pour les socialistes!

Voici donc deux visions d'un fait politique commis par des socialistes eux-mêmes dont vous pouvez tirer les conclusions que vous voulez par ailleurs, mais qui prouve "quelque part" que les frères socialistes ne vont pas tarder à s'entredéchirer face aux réalités économiques de la vie réelle!  

1/ le Figaro

Le ministre du Redressement productif a demandé, sur Europe 1, au président du conseil régional d'Ile-de-France de revenir sur sa décision de délocaliser un centre d'appels de la région au Maroc.

L'information ne pouvait pas plus mal tomber pour le gouvernement et notamment pour Arnaud Montebourg. Alors que le ministre du Redressement productif s'est engagé à lutter contre les délocalisations en France l'Ile-de-France songerait à délocaliser un centre d'appels à un sous-traitant installé au Maroc, selon Le Parisien-Aujourd'hui en France . Cette décision aurait été prise le 11 juillet, selon le journal. L'information est d'autant plus dure à encaisser par le gouvernement que la région est présidée par le socialiste Jean-Paul Huchon. «Nous ne sommes pas en mesure de confirmer cette information», a réagi dans le quotidien Philippe Sainsard, un administrateur du Stif. (...)

 

2/le Monde

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a indiqué vendredi 27 juillet avoir demandé au président socialiste de la région Ile-de-France de "reconsidérer la décision"d'accorder à un prestataire disposant d'une plate-forme au Maroc le marché des relations clients jusqu'ici assuré en France.

"J'ai dit à M. [Jean-Paul] Huchon qu'il était utile de reconsidéréer la décision en remettant l'appel d'offres sur le métier", a expliqué M. Montebourg sur Europe 1. Le ministre souhaite justement rapatrier certains centres d'appels marocains en France 

Le STIF, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France, présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon, également président de la région Ile-de-.France, a choisi, sur appel d'offres, pour ses relations clients, un prestataire disposant d'une plate-forme téléphonique au Maroc, menaçant de facto 80 emplois en France, affirme Le Parisien - Aujourd'hui en France. (...)

Ce qui permet à juste titre au Front National de dire:

 

 

Alors que des plans sociaux sont annoncés chaque jour et que des dizaines de milliers de salariés sont dans l’incertitude, les socialistes franciliens ont décidé de donner un signal fort en délocalisant des services du Conseil Régional d’Ile de France…au Maroc (en l’occurrence un centre d’appel du Syndicat des Transports d’Ile-de-France) ! 

Steeve Briois, Secrétaire général du Front National, est abasourdi par un tel manque de respect et de pudeur de la part des socialistes. Arnaud Montebourg avait beau fanfaronner en dénonçant les délocalisations des call centers (Centres d'appels téléphoniques. Ndlr Gérard Brazon) à l’étranger, ses camarades socialistes Parisiens ne semblent pas plus gênés que cela. Les socialistes sont dans une logique de gagne-petit, prêts à sacrifier des dizaines d’emplois puisque Frédéric Jousset, président de l’entreprise gestionnaire des centres d’appels indique que « leur premier critère pour sélectionner un prestataire, c’est le prix ».

 Lire le communiqué

Loquendi Libertatem Custodiamus - Gardons la liberté de parler

Cet article ou prise de positions ne sont pas protégés et peuvent-être diffusés à volonté comme tel ou par extrait à la condition d'en indiquer l'auteur, les sources et la provenance.

http://www.gerard-brazon-com.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nous 27/07/2012 12:57


ses connards se croies à l'abrit de tout,mais quand le peuple va ce déchaîner gare à la casse,il faut surtout pas qu'ils s'échappent de la France.

Claude Germain V 27/07/2012 11:41


Vous PRENEZ UNE POUBELLE REMPLIE D''ORDURES UMP ,VOUS PRENEZ UNE AUTRE POUBELLES BIEN REMPLIE D 'ORDURES PS X PC  , vous melangez les deux poubelles bien malaxées ensemble ,vous obtenez quoi
: un beau tas de fumier bien malodorant et putride a coté duquel une tonne de lisier de porc degage un fumet tres subtil .....