Peut-on pleurer Ilan Halimi et cajoler Hollande, qui implante d’autres Fofana en France ?

Publié le 13 Février 2014

Il a été exécuté, non pas seulement parce que les stéréotypes du Juif « riche » persistaient parmi la population, mais aussi et surtout : parce qu’un climat de haine meurtrière s’est instauré, dans notre pays et beaucoup d’autres, au sein d’une population travaillée en profondeur par les réseaux pro-takfiri.

Par Alon Gilad pour Riposte-Laïque

En France ou ailleurs, avant la seconde guerre mondiale, le stéréotype du « Juif riche » existait. Il ne produisait cependant pas d’enlèvements, encore moins de séquestration, dans des geôles privées au fond de caves  d’immeubles HLM. Il n’engendrait pas les tortures et les exécutions. Les pogroms n’étaient pas des initiatives privées, même quand il s’agissait d’actions des Centuries noires manipulées par l’Okhrana tsariste, des violences de SS ou de SA, et encore moins lorsqu’il s’agissait des actions antijuives des groupes français haïssant les « youpins ».

Jeudi en soirée, « ils se souviendront »

Jeudi en soirée, ils verseront, qui une grosse larme émue, qui plusieurs, mais… mais, dans le même temps, une bonne partie d’entre eux, dressera encore force compliments et posera des lauriers sur les têtes des chefs de l’actuelle équipe gouvernementale.

Son chef est en visite chez le couple Obama, à l’équipe gouvernementale

Entre deux réformes sociétales, une future réforme de la fiscalité locale préoccupante et une autre destinée à promouvoir la « discrimination positive » visant à punir la population française et les précédentes immigrations pour d’imaginaires ségrégations – en favorisant les populations venant d’ailleurs, en matière d’accès à l’emploi et aux formations hautement diplomantes, en matière de prestations sociales et d’accès au logement social et peut-être privé (via des testings et la communication par les bailleurs de statistiques obligatoires-, le chef des chefs de la normalitude s’en est allé rencontrer le nouveau play-boy*1 hôte de la Maison blanche.

Et pendant ce temps là…

Comme le rappelle Jacques Borde, dans une toute récente interview, 2100 djihadistes takfiri venus de France, USA, Belgique, Grande-Bretagne, Allemagne, sont en Syrie. Ils s’y forment. Ils y apprennent tous les secrets des explosifs. Ils s’exercent à tuer de sang-froid, à égorger, à décapiter en sciant les têtes, au nom du djihad ; scandant, en marchant à l’auto-explosion les réduisant en charpie : « Allahou akbar ! ».

Jusque-là, rien que de très conforme à la nature intrinsèque du djihadisme takfiri. Sauf que, sauf que les hommes qui les forment en Syrie sont … des militaires américains en mission officielle, pas des vétérans d’Al Quaida.

Vous m’objecterez : en quoi ce fait sinistre concerne-t-il ceux qui iront discourir demain soir à la mémoire du jeune homme enlevé, séquestré, torturé et exécuté par Fofana et son équipe, parce que Juif ?

En effet, si c’est le Janus de la Maison Blanche qui organise la future armée internationale du crime djihado-takfiri, en quoi les icones gouvernementales de plusieurs des intervenants de demain soir sont-elles concernées ?

En quoi ?

Vous demandez en quoi ? Mais, mes amis, la réponse relève de l’évidence : il y a, que celui qui est devenu Normal-1er, ce gentil et versatile benêt Président, reçu en grandes pompes par le couple Obama, s’est déclaré parfaitement en accord avec la politique de son hôte. Les deux pays seraient, pour cela, bien plus que des amis et des alliés. Aucune nuance n’a été exprimée, quant aux choix stratégiques et tactiques de l’obamisme, en particulier ceux concernant les moyens du combat contre Assad et le baathisme encore au pouvoir en Syrie.

En d’autres termes, en l’état politique des choses, François Hollande est parfaitement solidaire,- donc co-responsable et co-coupable-, de la fabrique américaine, en Syrie, de djihadistes takfiri, futurs candidats à devenir de nouveaux Mohamed Mehra, de futurs assassins de nouveaux Ilan Halimi ou d’écoliers juifs, à Toulouse, Sarcelles, Paris…

C’est pourquoi aussi, à la veille de cette cérémonie pleinement justifiée, je me permets d’interpeller certains pleureurs et certaines pleureuses de ce jeudi 13 février 2014

Mesdames et Messieurs, quel sens donnez-vous à ce rappel du terrible événement, si vous ne dîtes rien, si vous ne dénoncez pas la fabrique d’assassins de Juifs, futurs exécutés parce que Juifs, parce que de la « race des singes et des porcs »*2 ?

Quelle signification vos discours ?

Si vous persistez à considérer comme amis ces ministres qui politiquement mettent la main à la pâte, aident, politiquement, à fabriquer des centaines de nouveaux Mohamed Mehra et de Fofana, vous devenez, vous aussi, producteurs de nouveaux djihadistes takfiri ?

Répondez, Mesdames et Messieurs, avec précision, sinon, demain, contentez-vous de venir vous inclinez, mais surtout, observez la minute de silence, et ne dîtes rien !

Alon Gilad

*1 Rivalisant d’audace séductrice, les deux présidents semblent faire des ravages parmi la gent féminine du spectacle. Les médias américains donnant la magnifique Beyoncé, comme Première petite amie du nouveau copain de Normal-1er

*2 un ami me signalait que cette semaine, dans l’ascenseur d’un immeuble d’un groupe d’immeubles HLM, est apparu ce tague, écrit en gros, au feutre indélébile : « nique ta race de singes »…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

mika 13/02/2014 14:34


(vidéo 5mn) Questions d'un
JOURNALISTE (un vrai) à OBAMA


"Pourquoi les Etats-Unis arment-ils Al-Qaïda en Syrie ?"


 


https://www.youtube.com/watch?v=6qU-6JgX97o

Pivoine 13/02/2014 14:15


Il y a un point sur lequel on ne peut contredire les ayatollahs : les Etats-Unis, de par leur politique étrangère, sont bien le Grand Satan  ! Que le Président soit républicain, ou démocrate, il n'a de cesse de destabiliser les pays dont les dirigeants ne sont
pas d'accord avec lui (en clair non malléables), et par là-même provoquer, ou entretenir des guerres. Et il s'étonne, après, des attentats sur son sol, tel que celui de Boston ???