Peut-on soutenir ces Bleus ? par Joris Karl

Publié le 18 Novembre 2013

Qu'on aime ou pas cette équipe de branquignols, les patriotes ne peuvent se réjouir de notre absence lors de la prochaine Coupe du monde.

Ce mardi soir, le football français se retrouve au bord du précipice. L’équipe nationale a deux buts à remonter face à l’Ukraine pour aller au Brésil l’an prochain. Autant dire que c’est mission impossible.

Brésil, le pays du futebol, que les Bleus avaient déjà raté en 1950. Sauf miracle, l’année prochaine sera sèche comme un coup de trique pour les gamins et les supporters de toute la France, qui attendent tellement ces matchs estivaux que l’on partage en trinquant des rosés frais et douteux !

Qu’on aime ou pas cette équipe de branquignols, les patriotes ne peuvent se réjouir de notre absence lors de la prochaine Coupe du monde. Parce que tous les grands pays de ce sport y seront sans exception, parce que cela est important géopolitiquement : une grande nation comme la nôtre doit être présente dans tous les sommets sportifs ou autres. (je ne partage pas du tout. Cette équipe ne représente pas la France et je m'en expliquerai dans un prochain article. ndlr Gérard Brazon)

Mais peut-on supporter ces Bleus-là ?

Je sais qu’une partie du public sera derrière l’Ukraine, pour diverses raisons. Que lui dire ?

Quand on voit Samir Nasri rigoler à la mi-temps du match de Kiev (alors que la sélection joue un match sportivement dramatique), quand j’entends Karim Benzema, après la défaite, dire aux journalistes que « ce résultat est difficile » parce que lui et les siens « ont plus de talent que les Ukrainiens ». Quel mépris !

Quand on entend, quelques jours avant ce barrage de Coupe du monde, Patrice Évra, l’homme du bus en Afrique du Sud, qui aurait dû être exclu à vie, traiter publiquement de « clochards » des anciennes gloires du football tricolore…

Quand je vois, le lendemain du match, le visage abattu de l’entraîneur Didier Deschamps, pendant que Benzema (encore lui) et Ribéry se marrent pendant l’entraînement…

Le soir d’Ukraine-France, après un match où les Bleus ont été humiliés dans le combat viril par ces fils de l’ex-URSS, le présentateur Pascal Praud a littéralement explosé en direct : « Ces joueurs n’en ont rien à foutre, de l’équipe de France, rien à foutre, du maillot bleu. [...] Ils sont insupportables. Si on est éliminé, pour les Français, ce sera tant mieux, parce qu’ils détestent cette équipe de France. Ils n’ont plus envie de voir ces gens-là. »

En quelques phrases, Praud balançait ce que la plupart des gens pensent – depuis des années – en voyant ce onze composé en grande part de racailles de banlieue. Le journaliste a même ajouté : « Le décalage entre les médias et ce que disent les gens sur les réseaux sociaux est immense. »

La cocotte-minute de la bien-pensance a donc explosé. L’incroyable tolérance de la Fédération française (dirigée par le socialo Le Graët) avec les caïds, le comportement presque étrange de certains d’entres eux sur le terrain (frappes bizarrement ratées, rythme incroyablement lent, sourires à des moments où tout va mal), tout cela fait que les Français qui regarderont le match seront tenaillés par des sentiments très contradictoires.

Peut-on vraiment supporter ces Bleus-là ?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Roban 18/11/2013 23:56


N'étant pas un passionné de foot à cause de toutes les irrégularités qui s'y produisent, je ne connais pas la composition de l'équipe qu'on appelle de FRance. Je pense que les français d'origine
sont une minorité ? Les amateurs de foot peuvent me répondre.


En tous cas et à mon avis, tant que tous les joueurs ne chanteront pas la Marseillaise, il n'y aura pas une unité dans l'équipe qui ne sera plus française !

Vieux harki 18/11/2013 23:12


J'espère que les patriotes aimant le foot n'ont pas occulté la prière de Béribéri cette maladie africaine de l'équipe de France. Est ce bien l'heure de la prière sur une pelouse à 21 h ?????
Allah ne l'a pas écouté.


L'autre maladie de l'équipe de France Exéma se fout comme de sa première paire de crampons des résultats d'une équipe de France qu'il n'aime pas. Je regrette pour les français de cette équipe,
son capitaine LLoris, Giroud, et les autres, qui sont punis par le conglomérat racaillo-barbaresque qui fait son cinéma de la prière du soir et refuse la Marseillaise.


La faute à l'Etat Major de la FFF qui n'a pas voulu faire le vrai ménage lorsque c'était le moment. On pense maintenant à la perte financière que représente l'absence en coupe du
monde........C'est bien fait !!!!

mika 18/11/2013 21:47


Le petit journal impitoyable avec ce pauvre Ribéri



https://www.youtube.com/watch?v=WeQHE2j_ONU

sentinelle 18/11/2013 21:10


j'avais bien les 22 pattes............mais pas de cerveau pour coordonnés tout ça.

dorothee 18/11/2013 20:32


Les bleus, vous dites, moi je choisirerai une autre couleur. Le bleu je le laisse pour le ciel et son soleil !