Philippines: offensive de rebelles islamistes armés de tronçonneuses

Publié le 8 Août 2012

COTABATO (Philippines) - Des rebelles islamistes armés de tronçonneuses et de fusils ont lancé dans la nuit de dimanche à lundi des attaques coordonnées contre 11 villes du sud des Philippines qui ont fait au moins trois morts, a-t-on appris auprès de la police et de l'armée.


Les Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (BIFF, Combattants islamiques pour la liberté de Bangsamoro) ont attaqué des détachements de l'armée dans la province méridionale de Maguindanao et mis hors d'état des postes électriques, plongeant plusieurs villes dans l'obscurité.

Un civil et deux combattants du BIFF ont été tués, selon l'armée.

Des tirs nourris sporadiques se sont poursuivis dans la matinée, mais nous avons dressé des barrages routiers pendant que l'armée s'affrontait aux rebelles, a déclaré à l'AFP le commandant de la police provinciale Marcelo Pintac.

Les rebelles auraient disposé des bombes artisanales le long d'une autoroute qui traverse le Maguindanao et le relie aux autres provinces de l'archipel.

Ils ont saboté des lignes électriques et attaqué 11 villes. Nous avons maintenant largement la situation sous contrôle, à l'exception d'une portion de l'autoroute qui reste fermée en raison des combats qui y font rage, a indiqué le gouverneur de la province, Esmael Mangudadatu.

Nous tentons d'établir un contact avec eux pour négocier une cessez-le-feu, a-t-il ajouté.

Le BIFF, qui prône la création d'un Etat islamiste indépendant dans le sud des Philippines, pays catholique de 90 millions d'habitants, est dirigé par Ameril Umbrakato, un fondamentaliste éduqué en Arabie saoudite.

Le BIFF a été créé en réaction aux négociations de paix engagées par le Front moro islamique de libération (MILF) avec le gouvernement central. Manille espère signer un accord avec le MILF d'ici la fin de l'année.

Selon un porte-parole d'Umbrakato, Abu Misri, joint par l'AFP, ces attaques sont destinées à venger la mort d'un combattant du BIFF tué par des soldats en juin.

Mais la conseillère du gouvernement pour le processus de paix, Teresita Deles, a accusé le BIFF de vouloir torpiller les pourparlers avec le MILF.

Cette acte d'agression (...) vise à faire dérailler le processus de paix, avant la reprise d'un nouveau round de discussions en Malaisie la semaine prochaine, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Umbrakato affirme avoir 5.000 combattants à ses côtés (le MILF en comptait 12.000) mais les experts militaires les estiment à quelques centaines au plus.

La guérilla du MILF a fait plus de 150.000 morts depuis 1978 et abouti au déplacement de centaines de milliers de personnes.

strs-jvg/mm/pst/gab/ros


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 08/08/2012 16:47


Mais ça n'intéresse pas les Medias français, focalisés comme Hitler sur Le Juif l'Ennemi  du Genre Humain, comme disait déjà Tacite ou un autre célèbre écrivain journaliste de son temps...et
Saint Paul aux débuts de son apostolat....  mais dans une Lettre qu'on a situé à la Fin de celui-ci...ce qui changea toute la Donne de l'Eglise catholique.
Et voilà pourquoi il est du dernier intérêt de s'occuper de ces minables philippins...


Une Folie païenne qui perdure ! On ne combat pas son vrai semblable, mais celui qui vous remet vraiment en question.... 

Marie-claire Muller 08/08/2012 15:05


PARTOUT LA PESTE VERTE!!!!!!!!!!