Poème: Commémorer le 08 mai 1945.

Publié le 8 Mai 2011

Un autre poème pour commémorer ce 08 mai 1945. Du temps où j'étais Conseiller Municipal, je ne manquais jamais une cérémonie. C'était une question d'honneur. Je considérais qu'en tant qu'élu, c'était surtout et en plus, un devoir. L'élu que ne respecte pas ce devoir ne mérite aucune confiance.

J'ai fait ce poème en souvenir des résistants. pas ceux de la dernière heure comme François Mitterrand et bien d'autres;

Ce poéme est protégé. Sa reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur. Merci de respecter les droits d'auteur.

Beaucoup étaient là.


La fête battait son plein et l'insouciance régnait.

Un monde défilait. D’autres se défilaient.

 Ici, les chants et la fête ! Ailleurs, les chars.

Le pacifisme en réponse aux nazis.

L’inconscience oublieuse, face aux fusils.


Bientôt, un monde allait s’effondrer dans le sang.

La folie des hommes. Un nouvel affrontement.

Sur les routes, les soldats, les civils fuyaient.

Et le courage, l’audace. Reste le désespoir.

L’insouciance se payait par ses heures noires.

L’incompétent fuit ses responsabilités.

 

Mais des voix, des hommes s’élèvent : Résistance !

Des hommes et des femmes franchissent la mer.

Et un général proclame l’éternel France.

Unissant, regroupant les forces volontaires.

 

Ils n’étaient pas tous là. Et certains s’égaraient.

Croyant l’internationale et non la patrie !

D’autres, un autre monde. Et collaboraient.

Notre France se déchirait à l’infini.

 

Mais un général proclame l’éternel France.

Unissant, regroupant des forces volontaires.

Des Hommes, des femmes rejoignent l’Angleterre

Car la voix de la France crie. Résistance !

 

Ils n’étaient pas tous là mais ils étaient nombreux.

Combattant pour l’honneur d’une France vaincue.

Sur mer, sur terre. En résistant courageux.

Soldats de l’ombre redressant l’honneur perdu.

Vous vous êtes bien battus. Vous avez résisté.

La France vous doit tant Soldats. La liberté.

Gérard Brazon

Ce poéme est protégé. Sa reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur. Merci de respecter les droits d'auteur.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Repost 0
Commenter cet article

Nancy VERDIER 08/05/2011 23:13



Merci pour ces deux poèmes du 8 mai.