Poésie: Citoyen du monde ? Citoyen de nulle part.

Publié le 8 Mai 2011

         Un poème, un sonnet pour ce Dimanche. Un vague à l'âme témoin de ce que je pense trop souvent de l'Homme de pouvoir, de l'Homme en devenir, étudiant qui éructe et proteste et qui, en grandissant oubliera ses colères d'antan. L'humanité comme un cancer ou des demi-Dieux? Claude Nougaro disait: Entre la monstruosité de l'homme et son génie, je titube !

 

Que vous dites !

Citoyen du monde ? Citoyen de nulle part.

Tu dis que ton territoire c’est... l’humanité.

Ta seule espérance c’est... d’être un phare.

Pour que les hommes puissent enfin se tolérer !

 Mais au delà du discours et de la posture

Après les mots, il y a la réalité.

L’homme se moque si bien de sa monture.

Pourvu qu’il accède à toutes ses divinités.

 Là, tout de suite, vite, à l’instant, maintenant !

Il y a urgence d’assouvir son délire puissant.

D’épuiser le monde comme un effrayant cancer.

 Au-delà de la posture et du beau discours,

L’homme se moque des maux de sa monture.

Citoyen du monde en citoyen de l’enfer !

Gérard Brazon

Ce poème est protégé toute copie est soumise à autorisation. Merci de respecter les droits d'auteur.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Nancy VERDIER 08/05/2011 23:16



Merci pour ce Poème. L'homme politique est un animal politique. On dit aussi : "La vie politique n'est pas un restaurant de luxe, mais un self-service"..