Pogrom anti-chrétien en Egypte (encore) Par Daniel Hamiche :

Publié le 5 Décembre 2011

C’est un différend sans importance qui est à l’origine d’un déchaînement de violences musulmanes contre les chrétiens de la ville de El Ghorayzat (province de Sohag, en Égypte) qui compte 80 000 habitants.

C'est une querelle entre John Hosni, un Copte négociant en matériaux de construction, et un de ses voisins musulmans, Mahmoud Abdel-Nazeer, qui a éclaté mardi 28 novembre dernier. Le Copte avait entreposé devant son commerce des tiges de fer et des sacs de ciment destinés à l’érection d’un mur pour le protéger des intrusions et du vol.

Pour le musulman, il s’agissait là d’une tentative d’empiéter sur la rue et donc sur le domaine public. Une querelle de voisinage qui aurait pu se régler de manière civilisée devant la justice de paix. Mais le musulman, plutôt que d’intenter une action judiciaire, a préféré prendre d’assaut avec quelques militants salafistes, le commerce et la maison du chrétien pour la piller et y bouter le feu.

Ce dernier s’est évidemment défendu et, dans la bagarre, a frappé à la tête Abdel-Nazeer avec une branche d’arbre, une blessure dont, malheureusement, l’agresseur décédera. Ce décès allait provoquer la furie des musulmans et les lancer dans un pogrom contre les chrétiens d’El Ghorayzat. Bilan terriblement meurtrier : deux frères coptes, Kamel Tamer Ibrahim (55 ans) et Kameel Tamer Ibrahim (50 ans), qui n’avaient rien à voir avec la querelle, ont été massacrés par la tourbe musulmane, trois autres chrétiens ont été grièvement blessés à coups de couteaux, de nombreux commerces et maisons chrétiennes ont été pillés et incendiés, les milliers d’agresseurs musulmans empêchant même, selon des témoins, les pompiers de se précipiter pour éteindre les incendies… À noter que les violences ont commencé à 11 h du matin mais que les forces de sécurité ne sont arrivées sur place que très tard dans la soirée.

Source : Assyrian International News Service

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article