Pôle emploi: faudra-t-il demander aux bonnets rouges de parler le turc en Bretagne.

Publié le 23 Décembre 2013

20/12/2013 – 12h30 Lorient (Breizh-info.com) – Les coiffeuses bretonnes actuellement en quête d’emploi à Lorient risquent d’être déçues : le nouveau salon de coiffure Image-Hair, situé 51 rue de Verdun, à Lorient, embauche un ou une salarié. Jusque là, plutôt réjouissant pour les nombreuses personnes actuellement au chômage, possédant un CAP ou BEP coiffure et une expérience de 2 ans dans le même domaine. Mais l’annonce (ci-dessous) publiée par Pôle emploi et réactualisée le 19 décembre risque de refroidir la majorité des postulants : en effet, Eda Demir, dirigeante de la société, exige que le ou la postulante parle la langue turque.

Un critère à la fois surprenant, aux relents plutôt discriminatoires, la pratique de la coiffure en Bretagne n’étant à ce jour pas soumise à la pratique de la langue turque.

Contactée par téléphone, la gérante du salon se justifie : « Ici dans ce quartier de Lorient, la majorité de ma clientèle est turque, je souhaite donc avoir une employée qui parle couramment cette langue, tout comme moi ».

Un petit survol des commerces du quartier permet de constater en effet une multiplication des commerces communautaires dans ce quartier de Lorient : on trouve ainsi, en face du salon de coiffure, au 50 rue de Verdun, le kebab « l’Ankara », ou encore au 13 rue de Verdun « Yasmine délices d’orient », une boucherie halal,  une autre  au 75 Rue Paul Guieysse, 56100 Lorient ‎et « L’Istanbul Grill », rue Édouard BeauvaisCôté rive gauche du Scorff, on retrouve également, l’AS Lorient Turcs, un club de football communautaire, ainsi qu’une mosquée, gérée par l’association culturelle turque du Pays de Lorient et située à Keryado.

Du côté de Pôle Emploi, nous n’avons pour l’instant pas réussi à joindre le responsable régional de la communication, malgré plusieurs tentatives. Une conseillère chargée de la diffusion des annonces des employeurs dans le département nous a néanmoins confié, sous couvert d’anonymat : « si un coiffeur ou un crêpier exigeait la pratique de la langue bretonne dans ses recherches, nous ne validerions pas l’offre d’emploi. »

Difficile dès lors pour les Bretons au chômage de pouvoir « vivre, décider et travailler au pays », et ce malgré le Pacte d’avenir pour la Bretagne et la bonne volonté des Bonnets rouges. Une question à soumettre à Christian Troadec …

Pôle emploi : Image-Hair cherche un coiffeur à Lorient, turc exigé

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

LOMBARD 24/12/2013 15:42


bonjour


reveillez vous ,c'est la mise en place du traité de lisbonne qui permet cette destruction de notre nation !! sarko est le complice de hollande et les cons de bretons qui ont votés a gauche vont
bientot découvrir la vague musulmane qui se prépare a leur dépend !! lorsque les abattoirs de volailles financés par le quatar et l'arabie saoudite vont redémmarer,et que bizarrement ces
entreprises vont etres rentables ,leurs salariés seront exclusivement musulmans car purs pour l'abattage halal (1800 bretons dehors) avec en plus les eleveurs de volailles qui perdrent leurs
entreprises (le hallal c'est toute le filliere).....au revoir les bourins et leurs bonnets rouges déja qu ils se font mettre avec l'aerodrome.......trois ans encore a tenir !!encore beaucoup de
couleuvres....  !!

marco 24/12/2013 11:47


C'est intolérable de laisser faire ce communautarisme e, France c'est le français qui est langue officiel et la seule qui devrait être parler.

DURADUPIF 23/12/2013 18:56


Pas triste "turc couranr EXIGE" elle ne temble pas. En France une langue étrangère exigée !!!??? On croît rêver.  Si il y a bien une langue qui doit être EXIGEE en République
française,  c'est le Français et rien d'autre. Mais que fait la puissance publique dans cette République à vau lau sacre bleu ?

Pivoine 23/12/2013 17:56


Le Grand Remplacement, c'est maintenant

Claude Germain V 23/12/2013 17:00


Le plus grave c'est que des bretons cretins vont y aller ,des bretonnes cretines bien entendu aussi .

Danielle Moulins 23/12/2013 16:42


Elle pourrait aussi ajouter un coin kebab dans son salon, ça serait un plus et parfumerait agréablement!