Polémique autour de la circoncision...

Publié le 5 Octobre 2013

Voilà qui va faire réagir les représentants des deux religions qui pratiquent la circoncision.

Nous avons aimé que l'on parle aussi des excisions, mais hélas pas des mariages forcés de petites filles qui sont également des traditions culturelles ou religieuses selon les intervenants. Il n'en reste pas moins que des enfants subissent les délires des uns et des autres au nom d'un dieu et que jamais ils ne sont consultés. Alors qu'un débat s'ouvre sur ce sujet et dans l'intérêt de l'enfant, ne peut-être que sain. Sait-on qu'aux Etats-Unis, un pays non musulman et non juif, il faut demander à la naissance de votre petit garçon qu'il ne soit pas circoncis... les hygiénistes ne sont pas les moins doctrinaires.

Gérard Brazon

*****

Le Figaro.fr

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé samedi une résolution du Conseil de l'Europe définissant la circoncision des garçons pour motifs religieux, pratiquée dans le judaïsme et l'islam, s'étonnant du "silence" des dirigeants musulmans à ce propos. 

"Je m'indigne contre cette résolution et m'étonne du silence des dirigeants musulmans qui n'ont pas réagi", a déclaré à l'AFP un dirigeant du CFCM, Abdallah Zekri.

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a adopté mardi (par 78 voix pour, 13 contre et 15 absentions) une résolution invitant les États membres à prendre des mesures contre les "violations de l'intégrité physique des enfants".

Protestation d'Israël

Dans leur texte, les parlementaires européens appellent à "condamner publiquement les pratiques les plus préjudiciables, comme les mutilations génitales féminines (excision, NDLR) et adopter la législation les interdisant", ainsi qu'à "définir clairement les conditions médicales, sanitaires et autres à respecter s'agissant des pratiques qui sont aujourd'hui largement répandues dans certaines communautés religieuses, telle que la circoncision". 

En réaction, le gouvernement israélien a demandé au Conseil de l'Europe de revenir sur cette résolution qu'il condamne.

"Il s'agit d'un rite religieux millénaire dont les bienfaits sont en outre scientifiquement démontrés et non d'une atteinte à l'intégrité physique des garçons", a expliqué M. Zekri qui appelle à distinguer entre la "circoncision" des jeunes garçons expressément recommandée par l'islam et l'"excision" des jeunes filles qui "constitue effectivement une mutilation" en cours notamment en Afrique subsaharienne, a-t-il noté. 

Chez les juifs et les musulmans, la circoncision est en général pratiquée dans la semaine qui suit la naissance. 

A ce sujet, les parlementaires européens recommandent d'"adopter des dispositions juridiques spécifiques pour que certaines interventions et pratiques ne soient pas réalisées avant qu'un enfant soit en âge d'être consulté".

*****

Bien entendu, nous entendons les éternelles pleureuses musulmanes qui crient quasiment à l'islamophobie et sont certains que c'est une volonté de nuire à l'islam. Bref, rien de neuf, comme d'hab. Le texte est à peu près le même mais les titres sont révélateurs d'un état d'esprit.

Les musulmans visés par une résolution européenne condamnant la circoncision

Les musulmans de France dénoncent une résolution du Conseil de l'Europe sur la circoncision

Pour conclure sur le sujet voici une étude venant de : blogsantélog.com Si au moins la circoncision pouvait rendre certains moins idiots.

La circoncision modifie radicalement le microbiome du pénis, des changements qui peuvent expliquer pourquoi la circoncision offre une protection contre le VIH et d’autres infections virales. Ces chercheurs de l’Université de washington montrent dans l’édition du 16 avril de la revue Mbio, qu’un an après la circoncision, la charge bactérienne sur le pénis a considérablement diminué, avec un objectif, trouver des alternatives à la circoncision ayant le même impact biologique.

 

Les chercheurs du Translational Genomics Research Institute (TGen- Arizona) et de la George Washington University ont étudié les effets de la circoncision masculine sur le microbiome ou populations bactériennes qui vivent sous le prépuce avant et après la circoncision. Un an après l’intervention ils constatent que la prévalence des bactéries anaérobies qui se développent dans des sites à oxygène limité a diminué alors que la prévalence d’autres bactéries aérobies a légèrement augmenté. C’est un exemple aussi de recherche sur le microbiome humain -ou ensemble des génomes des microbes nous colonisant-, sur sa structure, sa diversité et ses rôles fondamentaux dans la santé humaine et la maladie.

 

La circoncision réduit le risque d’infection par le VIH chez les hommes de 50-60% et réduit également le risque d’infection par le papillomavirus humain et le virus de l’herpès simplex 2, mais le phénomène biologie sous-jacent reste mal compris.

 

En utilisant des prélèvements recueillis lors d’une étude sur la circoncision en Ouganda, les chercheurs ont regardé si la circoncision altère de manière significative la population microbienne du pénis. En utilisant la technique PCR, les chercheurs ont comparé des prélèvements d’hommes non circoncis avec des prélèvements d’hommes circoncis recueillis avant l’intervention et une année plus tard.

 

Un changement significatif dans le microbiome du pénis est constaté à la suite de la circoncision masculine. Un an après, la charge bactérienne chez tous les hommes circoncis a fortement diminué, aboutissant à une réduction de la biodiversité du microbiome. Des conclusions très intéressantes qui montrent comment les bactéries génitales affectent la sensibilité du pénis aux infections sexuellement transmissibles virales mais comment la diminution de certaines d’entre elles peut aussi entraîner l’inflammation. Chez les hommes non circoncis, de fortes charges bactériennes vont ainsi activer des cellules dans le prépuce appelées cellules de Langerhans, les empêchant de mener à bien leur rôle antiviral normal. Activées, ces cellules de Langerhans vont avoir un effet néfaste en liant et en délivrant des particules de VIH directement aux lymphocytes T, entraînant une infection. «  Nettoyer  » le pénis de certaines bactéries pourrait donc empêcher ces cellules de Langerhans de favoriser l’infection.

 

 

Trouver des alternatives à la circoncision avec le même impact biologique : Comprendre ces changements dans le microbiome qui aujourd’hui suivent la chirurgie et pouvoir les reproduire mais sans la chirurgie, serait l’idéal. En identifiant un groupe de bactéries anaérobies qui augmentent le risque d’infection à VIH, on pourrait aussi réduire le risque d »infection.

 

 

 

 

Source: Mbio doi: 10.1128/​mBio.00076-13 16 April 2013 Male Circumcision Significantly Reduces Prevalence and Load of Genital Anaerobic Bacteria

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

serge ruscram 07/10/2013 13:15


La fable de la circoncision contre le sida:


http://ecosocpol.blog.lemonde.fr/2013/09/04/circoncision-vih-et-langue-de-bois/

Epicure 05/10/2013 22:03


Je signale aimablement que jusuqu'à plus amples Découvertes, pas le gland mais la science...!  La circoncision "juive" avec  ablation muqueuse reste la plus grande découverte médicale
qui remonte à 3000 ans ou plus...


Cette méthode de circoncision qui  tient compte du Délai de huit jours minimal qui correspond d'une part à la conquête immunitaire suffisante (aussi par nourrissage au sein) et à l'équilibre
du sang et de sa coagulation..(Ictère du nourrisson) assure une hygiène et un système de défense aux infections sa,ns commune mesure avec toutes les autres façons de faire: islam, Océaniens ou
Aborigènes  et quelques autres ethnies dont je ne me souviens plus?


Donc en attendant les gros malins.... on ne sait pas faire mieux !


MAIS FREUD qui n'a dit que des bêtises é&videmment..... a bien analysé la peur de la castration et la phobie de la chute du pénis qui rend bien compte de la hantise païenne puis chrétienne
(car à 99% paiennne dès après la scission de l'Eglise de jérusalem au débuts du 2e siècles...) face au Circoncis Abominable...


La bêtise et la psychose onrt donc de beaux jours devant elles.