Politique d'acculturation des peuples afin de promouvoir l'homme-caddie

Publié le 3 Mai 2011

Et si les Etats Unis dans le cadre de leur politique d'acculturation des peuples afin de promouvoir l'homme-caddie, le consommateur sans racine, utilisaient aussi nos "élites" des banlieues et leurs soi-disants représentants.

J'avais eu un échange avec Madame Diallo sur l'égalité des cultures où je lui disais que toutes les cultures n'étaient pas égales. Ce n'était pas son avis. Un peu provocateur, je lui avis dit qu'un griot aussi génial soi-t'il ne pouvait pas être Molière, ni Racine, ni Victor Hugo. Qu'un joueur de Tchembé ne pouvait pas être l'égal d'un Rossini ou d'un Mozart. Autant dire que pour elle, je commettais un crime de lèse Diallo. Elle me raya de ses contacts Facebook. 

Gérard Brazon sur une vidéo présenté par Franck Carcan

-

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 03/05/2011 23:17



Elle a l'air un peu gênée aux entournures la petite Diallo pour expliquer comment les programmes de l'Ambassade US avec l'Ambassadeur Rivkin en arrière plan manipulent les heureux stagiaires.
Elle a bien retenu sa leçon : C'est beau Disney, c'est beau le cinéma américain...C'est bon les Hamburgers. Bien formatée, mais c'est tellement agréable de se faire inviter aux USA...Alors elle
fait comme on lui a dit de faire....Ils sont forts ces Américains...leurs lumières vont bientôt éclairer les cieux de nos banlieues....



Francis NERI 03/05/2011 19:24



Réalité


Il faut prendre garde au mot "acculturer" son sens ne signifie pas "enlever ou détruire une culture", mais au contraire, "donner" une culture minimale.


Et c'est bien cela l'enjeu, car l'immigration massive musulmane n'avait pas cette culture minimale pour s'intégrer à "notre culture" donc n'a put
"s'assimiler"


Malheureusement pour nous ce "phénomène" de défaut d'acculturation a commencé après mai 68, au pire moment car c'est celui ou justement l'école renonçait à
inculquer une culture minimale aux enfants d'immigrés et dire: "leur culture vaut la notre, pas besoin donc de les acculturer, au contraire, "enrichissons nous de leurs différences". Et c'est
comme çà que nous sommes passés de l'assimilation à l'intégration et de l'intégration à l'insertion. La prochaine étape ? Devinez ?


Voyez vous le collège unique a été la pire des choses avec les UIFM de Bourdieu, ce sociologue qui, dans la lignée de Freud, Lacan et de l’épouvantable Françoise
Dolto clamait « que la transgression était socialisante » et l'idée que l'enfant devait fabriquer lui même son "savoir", voulant transformer le maître en coach !


Nous avons du pain sur la planche pour rétablir une situation plus saine et, ne comptons pas sur l'UMPS pour y remédier.


Francis NERI
http://semanticien.blogspirit.com