Politique:Est-il normal ou pas que Jean Sarkozy devienne Président de l’EPAD?

Publié le 14 Octobre 2009

Je vais essayer d’aborder un sujet qui fait polémique en ce moment.
La "nomination" de Jean Sarkozy à l’EPAD.  
Est-il normal ou pas que Jean Sarkozy devienne Président de l’EPAD ?
Ah la belle affaire ! Elle tombe à point nommé pour vite remplacer la bourde de Benoît Hamon concernant Mitterrand qui elle-même tombait au bon moment pour évacuer des mauvais chiffres un jour, des mauvaises nouvelles un autre et ainsi va la vie politique en ce moment dans notre beau pays de France.
Alors la question de savoir si Jean Sarkozy a ou non les compétences ne se posent même pas puisque l’on ne retient que le fait qu’il est le fils de Nicolas Sarkozy Président de la République.  
On va de courtisaneries en bourdes et en maladresses médiatiques. Certains flattent le fils pour mieux flatter le père. Jusqu'à ceux qui estiment qu'étant le fils, il devrait d’abord aller vider les poubelles de Neuilly sur Seine. N'y a t'il pas un juste milieu?

J’en parle d’autant plus facilement que j’ai été de ceux qui lui ont dit entre quatre yeux et l’a écrit, ici même, sur ce blog que s’il s’était appelé Jean Dupont, boulanger à Neuilly sur seine il n’aurait pas été élu Conseiller Général ! Du moins pas tout de suite.

Pour autant, non seulement la valeur n’attend pas le nombre des années mais, s’agissant de Jean Sarkozy, c’est une réalité !

Ce « gamin » est brillant c’est une évidence ! Il suffit de l’écouter sur différents dossiers pour s’apercevoir qu’il a beaucoup bossé dessus ! Il suffit de lui poser des questions pour se rendre compte que ce n’est pas de l’apprentissage « par cœur » avec rien derrière ! Il y a de l’épaisseur, du contenu et  du contenant dans ce surdoué de la politique sans compter l’énergie déployée!

Faut-il dire, comme l’affirme haut et fort les courtisans en mal de reconnaissance ou le susurrent les fans qu’ « il est ce qu’il est, parce que son père était, à son âge, lui aussi, un surdoué de la politique » ? A ce petit jeu dérisoire dans l’argumentaire, il faudrait enfermer les mômes des pervers sexuels ou récupérer le sperme de tous les surdoués de la planète.
La diversité est la meilleure des richesses et le Meilleur des Mondes n’est pas ma tasse de thé !
Faut-il dire, comme s'égossille l'opposition, que c'est un scandale parce qu'il est fils du Président. C'est un peu court tout de même si c'est le seul reproche à lui faire!

C’est librement que je dis mon opinion
sur cette « pseudo affaire »  Jean Sarkozy !
Bien sur que cela aide d’avoir un papa Président de la République. Nous savons bien que beaucoup de jeunes diplômés (nos enfants sans doute) rament pour trouver leur premier boulot et qu’ils vont de stages en stages pour deux fois six sous sans trop d’espoir!
Bien sur que c’est une honte pour la France de laisser s’étioler cette richesse fabuleuse qui partira en Angleterre ou ailleurs. Encore faut-il se poser la question du bon choix des études faîtes ! Mais là c’est tabou.

En fait, il n’est même pas sûr que le Papa en question ait bougé une oreille. Il y a suffisamment de personnes dans son entourage qui, pensant faire plaisir au papa,  font et rendent service au fils. Les hommes de pouvoirs ne sont que des hommes !

Si vous étiez Président, si ce n’est de votre entreprise ou bien placé dans celle-ci, que vous ayez un fils doué ou surdoué, qu’est-ce vous en feriez cher lecteurs ? Vous le mettriez dans un tiroir !

Le Président Nicolas Sarkozy n’est pas l’Empereur Napoléon 1er ! Son fils, Jean Sarkozy n’est pas l’un de ses nuls de frères qu’il avait fait Roitelets en son temps!
Encore une fois, Jean Sarkozy a sa propre vie, sa propre horloge politique, sa propre énergie.

Je crois sincèrement, pour l’avoir rencontré plusieurs fois, l’avoir écouté, l’avoir vu organiser que ce « gamin » a de fortes compétences ! Toutefois, à la longue, je crains fort qu’être le fils du Président, finisse par le gêner à l’avenir. Le Président de la République n’est pas élu à vie et il y aura bien un après Sarkozy et la rancune si ce n'est la haine, sous les sourires, est tenace  en politique.

Pour conclure sur ce sujet qui ne fera plaisir à personne pas même à mes amis politiques, l’EPAD, comme le Conseil Général n’est pas une Municipalité comme on n’en voit partout en France ou un maire peut gérer tranquillement, simplement, efficacement son village ou sa ville et le transmettre à sa progéniture sans que personne ne sorte les fourches ou les tracteurs ! Le Conseil Général des Hauts de Seine comme l’EPAD sont de lourdes machines. Sous le regard de tous et avec des moyens financiers énormes !

Jean Sarkozy le sait trop bien et s’il ne voulait simplement qu’une planque ou des chaussons dorés, ce n’est pas là-dessus qu’il se mettrait pour avoir le confort.

Ces postes sont à hauts risques. Je pense qu’il a cette puissance de travail et cette volonté pour être au niveau rapidement!

Songeons tout de même, qu’il n’y a pas si longtemps, des hommes politiques au pouvoir ont fait la France et qu’ils n’avaient pas attendu d’être des cinquantenaires voire des septuagénaires pour le faire ! Parmi eux, il y avait des hommes qui n’avaient pas trente ans !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 15/10/2009 18:29


Comme moi je vois que vous aimez Platon (sourire) Merci pour le commentaire!


Christian Romain (Nanterre) 15/10/2009 18:03


Bonjour Gérard !

Franchement, je vous aime bien mais là, à vouloir défendre l'indéfendable, vous déconnez à pleins tubes !

"La jeunesse n'est pas un argument", dites-vous à propos de Jean Sarkozy. Et vous citez l'exemple de Napoléon (rien que ça !), général à 25 ans.
D'abord, au XVIIIeme siècle finissant, l'espérance de vie était nettement moins longue qu'aujourd'hui et on entrait plus rapidement dans la vie active. Ensuite et surtout, Napoléon a suivi le
cursus "normal" de la carrière militaire ; il ne s'est pas retrouvé général du jour au lendemain par la grâce d'un protecteur quelconque. Il avait fait ses preuves à Arcole, au siège de Toulon et
en Italie. Et accessoirement, il avait fait l'école militaire de Brienne. Rien à voir avec l'année et demi de droit qui tient, paraît-il, lieu de formation à Jean Sarkozy, avec son année
d'hypokhâgne.

"Il est brillant", dites-vous aussi. Et alors, c'est un argument, ça ?
D'abord, pour merder une année d'hypokhâgne et faire deux ans de droit en quatre ans, il n'y a pas besoin de s'appeler Einstein, même si on est très occupé par ailleurs. Personnellement, j'ai passé
une licence de philosophie à la Sorbonne tout en faisant mon service militaire (et pas un service de bureau : 4 mois d'EOR à Saint-Cyr-Coëtquidan et huit mois comme chef de section de combat en
régiment d'infanterie en Picardie) et j'ai été reçu avec mention. Et je n'ai pas trouvé ça bien difficile. Donc, pour le côté "brillant", je demande à voir.
Et puis ensuite, des personnes brillantes, de 23 ans ou non, on en trouve à la pelle. Si c'était le seul critère, on pouvait passer une annonce et recruter sur CV et entretien. La question n'est
pas de savoir si Jean Sarkozy est ou non brillant, elle est de savoir sur quels critères il atterrit là. Et la réponse, vous la connaissez aussi bien que moi, même si vous faites semblant de
l'ignorer.

"La question de savoir si Jean Sarkozy a ou non les compétences ne se pose même pas", écrivez-vous. Effectivement, elle ne se pose pas. Une compétence, c'est un acquis. C'est une "capacité reconnue
dans une matière et qui donne le droit d'en juger" ou "l'aptitude d'une autorité à effectuer certains actes" (Dict. Robert). C'est quelque chose qui se gagne par la pratique et l'étude. A
l'évidence, Jean Sarkozy n'a pas aujourd'hui les compétences pour présider l'EPAD, même s'il en a peut-être l'étoffe. Il ne les a pas, car il n'a pas eu le temps ni l'occasion de les acquérir. La
question ne se pose effectivement pas : chacun connaît la réponse.

"Il est le fils du Président, c'est le seul reproche à lui faire ?" demandez-vous. Pas du tout. Personne ne reproche à Jean Sarkozy d'être le fils de son père. D'ailleurs, personne ne reproche rien
à Jean Sarkozy, sinon le fait d'être complice d'une honteuse et révoltante mascarade destinée à le placer, au mépris de toute logique, de tout bon sens et de toute pudeur, à un poste où il ne
serait jamais arrivé en temps normal et dont il n'a pas (voir plus haut) les compétences nécessaires à son exercice.

Et enfin, dernier point et non des moindres, mais que vous omettez d'évoquer dans votre billet : pourquoi faut-il absolument que ce soit Jean Sarkozy qui préside l'EPAD ? Parce qu'il faut une
personne de totale confiance. Parce que l'EPAD c'est à la fois la tirelire de l'UMP et "les écuries d'Augias". Parce qu'il faut pour présider ça quelqu'un qui ne s'offusquera pas des cacas de chats
qu'il trouvera par centaines sous le tapis et des cadavres (parfois vrais, hélas) qui traînent dans les placards. Parce que pour s'occuper du "territoire" familial, Don Corleone trouve tout naturel
de désigner son fils.

Et en conclusion, un petit mot à propos de ceux qui se gargarisent en affirmant que "Jean Sarkozy a été élu" et oublient tout ce que cette élection pouvait avoir de soviétique, une petite citation
pour ceux-là : "La perversion de la Cité commence par la fraude des mots". Vous la connaissiez ?

Bien cordialement,


Philippe 14/10/2009 20:45


Bonjour Gérard,

Le seul point commun entre l'affaire Mitterand et Jean Sakozy est l'extrême jeunesse des victimes !!!
Sans rire, je n'ai rien contre le fils Sarkozy mais il faut reconnaitre que sans son certificat de naissance il serait encore un obscur parmi les obscurs.
La faute aux courtisans qui pour plaire au monarque lui ont ouvert la route.
Je 'naime pas le climat politique d'aujourd'hui.

Pour être honnête, après l'affaire Mitterand (ignoble !!), l'intervention de Fillon auprès d'un juge pour sauver son fils, la taxe carbone scélérate, les banques
arrosées de milliards sous couvert de crise financière et l'arnaque de la grippe porcine, sans oublier les lois véritablement liberticides HADOPI et bientôt LOOPSI (qui ne visent qu'à protéger un
lobby), j'ai  définitivement jeté ma carte UMP à la poubelle. La coupe est pleine.


Patricia 14/10/2009 20:21


Bonsoir Gérard,

Si le fils est aussi brillant que son père, alors tout ne sera que bluff.

Je ne souhaite pas que le fils soit meilleur que le père mais qu'il soit bien.

J'ai voté pour le père ; Ses discours m'avaient convaincue qu'il était, des trois candidats, le meilleur.  Au fond, je ne m'étais pas trompée ;  Les deux autres étaient médiocres, il
fut  meilleur qu'eux.

Mes amitiés,

Patricia alias Kassandra (sur le Post.fr)


Christophe 14/10/2009 16:02


Ce que je constate c'est le silence des blogs qui soutiennent la majorité UMP de Puteaux. 


Edouard (Post.fr) 14/10/2009 15:57




Edouard




Personnellement je pense qu'il est vaint de croire que le piston n'existe pas.
D'ailleurs c'est assez humain.
j'aurais même tendance à pardonner des emplois " fictifs" enfin en tout cas arrangements entre amis etc.. c'est quand même assez humain , et suivre des procédures complexes partout c'est
précisément la bureaucratie que beaucoup contestent.
C'est le propre d'une société d'avoir des rapports " humains".

Vous aurez toujours un chef qui vous appréciera et vous aidera à vous promouvoir et un autre qui tout à fait injustement vous abaissera.

Mais là je trouve que c'est un mauvais message à passer précisément alors qu'il veut réformer le lycée. Réforme que par ailleurs je trouve pleine de bon sens comme quoi je suis pas dogmatique,
mais ou j'ai quelques doutes quand aux moyens. Je ne parle même pas des mentalités à changer de fond en comble.

Pour en revenir à Jean Sarkozy je suis le premier à dire que pour la plupart des postes non " techniques " ou en tout cas non spécialisés dans la recherche par exemple, une formation sur le tas
suffit quasiment toujours du moment qu'on a les capacités intellectuelles ou physiques. Il n'empêche que je trouve choquant qu'il passe devant tout le monde aussi ouvertement et vous ne nierez
pas que dans la plupart des boites, faire figure de " pistonné" bousille d'office votre carrière .




Edouard (Post.fr) 14/10/2009 15:51


Si je peux me permettre une remarque pour le redoublement , de toute évidence il a un emploi du temps assez chargé et le droit est un domaine ou la connaissance des textes est fondamentale autant
que sa compréhension.
Je n'ironiserais pas la dessus parce que c'est déjà louable d'un certain coté qu'il se donne la peine de continuer.
De toute évidence également il est à l'aise dans ses dossiers ou face aux médias. Il a donc certaines qualités.

Pour ce qui est de " seule la gauche ". Nous sommes d'accord. Non . L'UMP rale aussi.
Pour ma patr j'aurais tendance à penser que c'est les plus ouverts et les moins dogmatiques qui ont eux une certaine idée de la politique sans oeillères.
C'est facile de toujours critiquer la gauche sans même regarder ce qu'il se passe dans son propre camp. ça évite de réfléchir.
Précisons que c'est aussi valable pour les politiques de gauche qui critiquent tout, même ce qui peut être intéressant.










Gérard Brazon à 15h33




Il est brilland dis-je parce que je l'ai vu bosser, préparer des réunions politiques sans compter faire la bise à maman, serrer la louche à papa ou au grand-père! Je ne vais t'apprendre
que la politique c'est surtout de la représentation, beaucoup de dossiers à étudier et des signatures à faire! Et à mon avis le temps qu'il passe sur ces dossiers il ne le passe pas sur ces
manuels de Droits! La journée n'a que 24 heures surtout qu'entre temps il a aussi eu le temps de faire un bébé! D'où ces notes... que je n'ai jamais vu d'ailleurs!





Beni oui oui (Post.fr) 14/10/2009 15:49


Mais Gérard, la "valeur politique" que tu veux accorder au Dauphin n'a rien à voir avec le sujet. La présidence de l'Epad n'est pas un echelon politique. Si tu te renseignais rien qu'un peu (tu as
l'Internet), tu apprendrais quels sont les enjeux d'un tel organisme et quelles sont les qualifications requises pour sa présidence.
Il serait plus honnete d'affirmer, comme un de tes collegues de l'UMP, que de toutes les facons, meme s'il était élu à ce poste, ce ne serait qu'une gouvernance de pacotille puisqu'il est incapable
de comprendre 5% d'un dossier traité par l'Epad.
De plus tu mens en affirmant que la gauche seule crie au scandale, puisque la fronde grogne aussi dans les rangs de l'UMP.

Je ne peux m'empecher de te citer : "ce gamin est brillant, c'est une evidence". Je doute que tu sois ironique, alors je t'apprendrais peut etre qu'il a redoublé sa premiere année de droit, puis sa
seconde. Si ce "gamin" est brillant à tes yeux, c'est donc que mon profil personnel releve du génie (et celui de milliers d'autres), merci pour nous ;)

Bon courage !


Gérard Brazon 14/10/2009 15:47


@Amateur
Quant à la réaction de la Mairie de Puteaux, vous devriez lui poser la question! Elle a un site cette Mairie et ce n'est pas le mien!
Mon blog se veut libre mais aussi fidèle à mes engagements ce qui ne veut pas dire que j'avalerai tout! (sourire)


Gérard Brazon 14/10/2009 15:44


@ Amateur.
Je ne censure pas! Donc je suis étonné que vous me parliez de censure sur mon blog. Vous pouvez si vous le souhaitez remettre votre écrit.


Gérard Brazon 14/10/2009 15:41


@François.
Pourquoi la jeunesse doit-elle nous interpeler. Napoléon Bonaparte fût Empereur à 36 ans. Génial Consul vers ses trente ans, brilland général en Italie à 25ans ou il géré quasiment des
territoires entiers. Il ne fût pas le seul à cette époque parmi cette génération issu de la révolution. C'est récent de considérer que l'on ne peut gouverner que vieillard ou presque. (sourire)


Florent 14/10/2009 15:13



Qu'il soit brillant, nul doute (même si certains essayent de le faire passer pour un sombre incapable).


Qu'il puisse apporter quelque chose à La Défense, nul doute là non plus. Il connaît bien le département, la Région, les hommes politiques qui comptent (!) Et à ce poste il faut quelqu'un de
jeune, de dynamique, quelqu'un ayant un esprit imaginatif et quelqu'un ayant un peu de recul. On dirait que le poste est (presque) fait pour lui. En tout cas, je ne suis pas persuadé que
Devedjian ou qui que ce soit d'autre soit nettement plus utile à l'EPAD.

Mais une fois cea dit, il n'en reste pas moins que le message est très mauvais. Et les justifiactions qu'on entend laisse rire jaune.

C'est une évidence qu'aucun autre jeune de 23 ans, aussi brillant soit-il, n'aurait eu le poste. Je suis mal à l'aise quand j'entends certaines personnes qui ne reconnaissent pas qu'on puisse
être dérangé par ce genre d'annonces et balayent la polémique en disant que Jean Sarkozy ne doit pas avoir moins de droit que n'importe qui. D'ailleurs merci Gérard de ne pas faire ce genre de
raccourci.

Mais quel autre jeune de 23 ans aurait pu prétendre à ce poste ?? Que doivent penser les jeunes de son âge qui peinent à trouver le moindre poste malgré leurs compétences ? Quel sentiment
quand on leur dit que Jean Sarkozy, lui, décroche le poste que tout le monde convoite ?



Amateur de 911 14/10/2009 14:37


Bonjour,
Ah enfin une réaction! Un de mes précédents commentaires ne fut pas publié. Censuré donc, rare chez M. Brazon me semblait-il.
En tout cas j'espère que Jean Sarkozy assurera l'avenir de la Defense qui a un peu de plomb dans l'aile en ce moment (crise oblige) mais comme c'est un bosseur, un connaisseur.....et puis lui aussi
fera de l'ouverture (vers Nanterre et La Garenne). Etonnnant ce silence de la mairie de Puteaux d'ailleurs comparativement a l'agacement de Courbevoie. Non?
Cordialement


Maulep 14/10/2009 14:16


Vous démontez vous-même l'argumentation des ténors du MPF favorables à Jean Sarkozy.
En effet, quel est l'argument massue de ces ténors ? "Jean Sarkozy a été élu".
Or vous écrivez : s’il s’était appelé Jean Dupont, boulanger à Neuilly sur seine il n’aurait pas été élu Conseiller Général !
CQFD
En réalité, quel est donc l'argument de Jean Sarkozy pour sa candidature ? C'est "Je pense être capable, faites moi confiance". Des gens qui pensent être capables, il y en a des tonnes, et des
tonnes aussi de gens qui ont plus d'arguments pour penser cela, en terme de diplômes et d'expérience.
Or, donc, quel est l'argument pour lequel il faudrait faire confiance à Jean Sarkozy ? Ce ne sont ni les diplômes ni l'expérience, ni la volonté (d'autres en ont plus) or en dehors de cela il n'y a
guère qu'un seul argument : il faudrait lui faire confiance parce qu'il est "bien né", c'est à dire... fils du président de la république.
CQFD encore.
On peut retourner le problème en tous sens, c'est du népotisme, et cela justifie parfaitment l'envoi d'une carte postale citoyenne en guise de protestation plus concrète que l'allongement d'une
page (pétition) sur internet :
http://tinyurl.com/cartejean
Le mode d'emploi est à droite de la carte.
Il suffit d'imprimer sur du papier photo, ou via une borne Photomaton.fr, et c'est suffisamment rigide pour faire directement une carte postale.


François Collette 14/10/2009 14:13


La question est de savoir si c'est bien sérieux de confier ce poste à un jeune de 23 ans, brillant ou pas, fils à papa ou pas. En ce qui me concerne (consterne), tout le problème est là.