Politique: Nicolas Sarkozy devant un juré de dix français. Info ou intox?

Publié le 25 Janvier 2010

                 Voilà la « gauche démocratique » qui sort les canons. La gauche bobo se répand sur les sites et en particulier sur le média internet Post.fr dont la majorité des posteurs sont acquis à ses orientations.

Selon ces "parfaits démocrates", qui ont de la liberté un sens très aigus, cinq raisons de ne pas écouter le Président Nicolas Sarkozy ce soir.


Je donne mon opinion entre chacune des raisons.

 1/Les questions sont posées par les conseillers en communication de l'Elysée, ventriloques faisant parler leurs marionnettes sur le plateau. Espérons que ces "Français" seront plus réellement "anonymes" que ceux qui ont accueilli Chatel à la rentrée!

Outre que la raison invoquée (conseillers ventriloques) est stupide, elle est surtout insultante pour les 10 personnes qui seront présentes sur le plateau. Cela démontre, s’il le fallait, qu’à partir du moment où vous n’êtes pas de gauche vous n'êtes qu'un pauvre demeuré !

 

2. Jean-Pierre Pernault n'a aucune compétence pour mener un débat de ce niveau. En revanche, il possède toutes les qualités requises pour cet exercice qu'on attend de lui!

  J’ignore si Monsieur Perrault à les compétences mais j’imagine que s’il n’avait pas les compétences requises cela nuirait à l’ensemble de l’émission ce qui n’arrangerait personne et surtout pas Nicolas Sarkozy. Vous remarquerez que là aussi, c’est l’insulte et la dégradation d’un homme qu’il s’agit. Bien entendu, tous les journalistes qui interrogeaient François Mitterrand et Lionel Jospin étaient des génies indépendants du pouvoir.

3. TF1 est la propriété de Bouygues, intime de Nicolas Sarkozy

            Ce qui discrédite quasiment tous les journalistes qui ont un patron.  Car les médias actuels tant en France qu’à l’étranger ont subi des regroupements qui font que le moindre journal de province appartient à un groupe. Y compris le journal l’HUMANITE qui appartient au groupe Rothschild. Sans parler de LIBERATION

4. Par nature, le débat est faussé d'avance, car les questions essentielles qui concernent les Français ne seront pas traitées, et de fait seules celles qui sont décidées comme telles par les démagogues de l'Elysée auront droit de cité.

« Par nature le débat sera faussé ». Post.fr s’avance beaucoup car il n’est pas sûr du tout et jusqu’à la preuve du contraire, c'est-à-dire ce soir, que les questions sur l’emploi, le chômage, la sécurité, l’immigration, les clandestins ne seront pas posées.
Il sera toujours temps demain de faire un constat de carence. Mais là aussi, il y a un parti pris manifeste de tordre le bras à des français qui aimeraient écouter les réponses. C’est aussi cela le débat d’idées et la démocratie.

 5. L'émission ne sera pas en direct, donc même si les invités veulent faire un "coup", ils n'en auront pas les moyens.

Ma foi je n’en sais rien. Il est vrai que le direct est toujours préférable. Le peuple (qui ne partage pas forcément l’opinion de ses représentants – voir le résultat du dernier référendum) a si rarement l’occasion de s’exprimer en ce moment.
Le général Charles de Gaulle en avait moins peur que nos dirigeants d’hier et d’aujourd’hui.

 

Qu’est-ce que l’on peut dire de cette soirée que je ne vais pas manquer ?

Ils seront seulement dix.

Comment ont-ils été choisi et sur quels critères ?

Seront-ils représentatifs ?

Nous verrons comment ces personnes réagiront et je n’aimerai pas être à leur place s’ils devaient se montrer trop obligeants, serviles ou trop violents et provocateurs.

Bon courage à eux en espérant que le Président Nicolas Sarkozy ne s’abritera pas derrière la fatalité de la crise, l’ambigüité de ses Ministres, Secrétaires d’état et autres commissaires.

Pour ma part, j’aimerai qu’il nous explique comment il va redonner confiance à sa police et aux gendarmes mis à mal et déconsidérés en permanence par les médias et les différentes hiérarchies. (La mort d'un flic est plus silencieuse que la mort d'un jeune délinquant)

Sur la sécurité : je l’écouterai attentivement sur des solutions pour que cesse les émeutes régulières dans les cités, les voitures brûlées, les agressions, etc.

Sur le chômage alors que des entreprises n’arrivent pas à trouver des salariés (Métiers de bouche, BTP, Commerces, chauffeurs de livraison, etc.)

Sur l’intégration/assimilation ou la juxtaposition des communautés, etc.

Sur la défense de la laïcité.
Sur les régularisations acceptées à tour de bras.

Sur les naturalisations comme jamais la France n'en avait connu avant lui. (La France est le premier pays en Europe sur ce sujet).

Bref, qu’il nous dise, comme je l’entends de plus en plus souvent autour de moi, comment peut-il dire les choses et donner l’impression de faire le contraire.

Gérard Brazon

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 25/01/2010 18:32


Si vous l'avez toutefois remarqué, j'ai aussi mis en avant le Général de Gaulle et les Empereurs Français, Victor
Hugo et Maurice Druon.
J'aime Nicolas Sarkozy la main sur le coeur. Quant à Joëlle Ceccaldi-Raynaud, elle est notre Députée-Maire et chacun connait mon amitié pour elle.
Bien à vous.


Sacco 25/01/2010 16:42



BRAZON,


je suis heureux de voir que vous avez remis la photographie de notre chère maire tant aimée.


Mais je remarque que vous avez mis la photographie de notre Président, est-ce à dire que vous l'aimez plus ?


Y a t-il quelque chose entre vous et Mme Joelle Ceccaldi pour que vous mettiez la photographie de notre président entre vous ?


Est-ce pour faire tampon ?