Politique: Osez l'ouvrir, osez dire, osez pour ne pas s'interdire la "liberté d'expression".

Publié le 27 Février 2010

Dans son Edito N° 129, Ripostes-Laïque nous fait part de l’urgence à prendre conscience des réalités que vivent les français et notre pays. Ce journal en ligne rencontre un grand succès d’édition et prouve que les français sont de moins en moins dupe du discours de la bien pensance que vous pouvez lire dans la plupart de vos journaux et entendre sur les 20 heure.

J’édite un extrait de l’édito de ce journal écrit par Cyrano

 

(...) Dans un pays dirigé par des élus responsables, on s’interrogerait, quand les policiers ne peuvent plus mettre les pieds dans de nombreux territoires perdus de la République, quand le chantage à l’émeute fait plier les ministres de l’Intérieur de droite comme de gauche, quand l’hymne du pays est insulté, quand les insultes anti-françaises et anti-blancs, se multiplient, quand des rappeurs distillent la haine, quand le drapeau français est brûlé, à Toulouse, et remplacé par le drapeau algérien, quand des quartiers se communautarisent, que les commerces traditionnels disparaissent au profit de commerces imposant les interdits religieux (porc, alcool), et la viande sacrée, quand le chômage de masse progresse, quand notre école publique continue de s’enfoncer ... on oserait s’interroger sur les conséquences, dans ce contexte alarmant, mais réel, d’une forte immigration sans intégration.
Georges Marchais, dès 1981, avait le courage de demander, dans une France qui ne comptait pas 2 millions de chômeurs, l’arrêt de l’immigration, au nom de la défense des cités ouvrières et de la qualité de vie de ses habitants.

Quand-le-PCF-demandait-l-arret-de-l-immigration.htm

          Mais nous sommes dans la France du politiquement correct, et de la dictature de la bien-pensance médiatique.

- Celle où il faudrait dire que l’islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour, pervertie par quelques méchants islamistes qui n’ont rien compris au message de paix du Prophète.

- Celle où il faudrait dire que l’immigration islamisée des années 2010 est toujours une chance pour la France.

- Celle où il faudrait dire que notre école publique est plus performante que jamais, puisque 85 % des élèves de terminale ont été reçus au baccalauréat l’an passé !

- Celle où il faudrait dire, comme a osé le faire Yazid Sabeg, qu’il n’y a pas de problème d’insécurité dans les quartiers !

- Celle où il faudrait dire que notre pays a une dette vis-à-vis de tous les nouveaux arrivants, à qui elle devrait réserver des droits particuliers, au nom de la discrimination positive.

- Celle où il faut décréter le métissage obligatoire, autrement dit une politique multiculturelle relativiste qui tourne le dos à l’assimilitation, qui anéantit notre spécificité, et nivelle les savoirs par le bas.

- Celle où le seul racisme qui existe serait celui des vilains blancs nostalgiques des colonies et de l’esclavage.

- Celle qui devrait renoncer aux plus belles pages de son Histoire, et notamment à son hymne national, jugé trop guerrier, pour ne retenir que Vichy et l’Algérie.

- Celle qui devrait remercier tous les jours Bruxelles et l’Union européenne de la protéger du libéralisme sauvage (défense de rire...).

- Celle qui doit accepter que des émeutes comme celle de 2005 s’attaquent à tous les symboles de la République et que notre police soit impuissante dès qu’une émeute urbaine, souvent déclenchée après l’arrestation d’un délinquant, ne détruise un quartier construit avec l’argent des contribuables.

- Celle qui devrait disparaître, parce que les élites ont décidé que la mondialisation libérale était incompatible avec les Nations, et encore davantage avec le modèle républicain dont notre pays est porteur.


         Quoi de mieux, pour faire disparaître ce modèle, que de changer un peuple, trop fier, trop organisé, avec trop d’acquis sociaux ?

Quoi de mieux, comme l’expliquait notre lecteur Victor Hallidée, que d’introduire, de manière massive, un communautarisme conquérant, dont le fer de lance est l’islam, pour remplacer les solidarités sociales par les revendications particulières, dont la viande halal n’est qu’un aspect, aujourd’hui sous les projecteurs.

http://www.ripostelaique.com/En-misant-sur-une-immigration-non.html

        
         C’est cela que les Français comprennent petit à petit, c’est cela que les électeurs suisses, en refusant les minarets, ont intégré, c’est cela que les électeurs hollandais, qui votent de plus en plus pour Geert Wilders, ont assimilé.
C’est pourquoi ils attendent désespérément le Oskar Freyssinger, ou le Geert Wilders, qui, en France, osera parler de l’islam et l’immigration, en défendant les principes laïques et républicains. Pour l’instant, trop peu entendent la remarquable Malika Sorel, pur produit d’une assimilation qui fait la fierté historique de la France, dire des vérités que les politiques sont incapables d’énoncer, de peur d’être médiatiquement lynchés, alors qu’ils auraient le peuple avec eux s’ils avaient les tripes de les énoncer.(...)

http://www.ripostelaique.com/Malika-Sorel-Longtemps-anesthesies.html

Lire la suite sur Ripostes-Laïques que vous trouverez sur ce blog dans la colonne de droite ou en cliquant sur ce lien.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Thouvenin 03/03/2010 17:21


Bravo, cher Gérard Brazon, pas un mot à changer dans vos articles.
Cela fait plus de trente ans que nous sommes grignotés dans notre liberté de parler. La critique de telle ou telle communauté envahissante fait sortit de ses gonds les ayatollahs du
droitdel'hommisme et les vigiles agressifs de la Halde.

A la moindre évocation d'un fait divers où des immigrés sont impliqués, c'est immédiatement un tir de barrage où les délinquants sont excusés et où ceux qui se plaignent sont traités de xénophobes,
islamophobes et bien entendu de fascistes avec un délicat rappel des "heures les plus sombres de notre histoire".

Je peux vous dire que ce sont ces excités hargneux qui font régner la terreur et la censure et ce sont eux qui appliquent les méthodes staliniennes de leur ancienne idole.

Heureusement, des femmes et des hommes courageux relèvent le défi et osent montrer leur ras-le-bol face à cette nouvelle dictature du "bien pensant" de la gauche abusive. Vous en faites
partie, merci.

Quant à la Religion d'Amour, de Tolérance et de Paix (la R A T P comme on dit aujourd'hui !), laissez-moi rire. J'y croirai quand tous les musulmans déclareront que les lois de la République laïque
sont au-dessus des lois de la Charia. D'ici-là, on a encore le temps de boire quelques tonnes de thé à la menthe !


SACCO 28/02/2010 01:29