Posture/Imposture: le syndicat SAT-RATP est contre le guide sur laïcité à la RATP.

Publié le 6 Avril 2013

Le syndicat SATRATP  est contre le guide de la laïcité  pour dénoncer l’hypocrisie de la Direction et surtout son incompétence. Hypocrisie est alimentée par une façon déguisé de mettre l’accent sur une partie des salariés et surtout sur une religion en particulier Nous avons demandé depuis des années à la direction d’avoir notre expertise et surtout nos solutions pour enrayer quelque cas qui cause problème, mais non elle préfère faire appel à des technocrates loin du terrain sans aucune compétence.

 

En 2006 Mourad ghazli dans son dernier livre dénonce le recrutement ethnique et religieux notamment dans les bus pour faire reculer l’absentéisme et les inaptitudes.

 

Encore une idée de technocrate de croire que si le machiniste ( conducteur de bus ) se nomme Mohamed ou Mouloud leur identité allait leur servir de bouclier anti agression et violence . Comme si les délinquants fessaient le tri sélectif pour agir en fonction de l’identité des salariés.

Pire sur le terrain dans le contrôle, des voyageurs les insultent de traite, d’harkis , pour avoir osé faire leur travail . (Ce qui souligne la réalité de l'immigration dans nos banlieues, la force des revendications religieuses et ethniques.) 

Vous avez des dépôts de bus comme ST Denis où 80% des salariés ont la même identité et pour l’ensemble de confession musulmane , la Direction de la RATP a communautarisé les dépôts de bus et vient se plaindre de certain comportement . (Ce que nous disions dans nos articles précédents et le résultat fût des insultes faîtes aux femmes en tant que femmes impures. Là aussi la responsabilité est forte de la part des dirigeants de la RATP)

Sans rentrer dans un jugement de valeur mais si vous mettez 80% de salarié joueur de boule , la première des revendications c’est de demander un terrain de pétanque , il vous suffit de changer le mot boule par musulman pour comprendre . Notre syndicat demande que l’on arrête de créer des dépôts communautaires. (Les musulmans vont-être ravi de se voir comparés à des joueurs de pétanques.) 

 

L’incompétence de la direction est démontrée, prenons un exemple du guide : 

« Un agent peut-il, au nom de ses convictions religieuses, refuser de subir une visite médicale du travail ou, le cas échéant, n’accepter de la subir qu’à condition que le médecin du travail soit du même sexe que le sien ?

Non. Si le salarié met en avant ses convictions religieuses pour justier son comportement, il convient de se référer au principe de neutralité clairement inscrit dans son contrat de travail pour lui rappeler qu’il s’est engagé « à proscrire toute attitude pouvant révéler une appartenance à une religion ou à une philosophie quelconque … ».

Par ailleurs, des « obligations religieuses » ne permettent en aucun cas à l’agent de se libérer de dispositions impératives légales et réglementaires, telle que celle consistant à être soumis à l’examen périodique du médecin du travail »

Pourquoi entrer dans les motivations du salarié à se soustraire de la visite médicale il suffit d’appliquer la jurisprudence par la cour de cassation, c’est une faute grave du salarié qui doit mener au licenciement .

La preuve :

La chambre sociale, le 29 mai 1986, n° de pourvoi 83-45409, a confirmé le licenciement d’un salarié ayant refusé de se présenter à la visite régulière de médecine du travail (attendu que la Cour d’appel a pu estimer, en raison du caractère impératif des dispositions légales et réglementaires régissant la médecine préventive du travail, que le refus opposé par M. E… constituait une cause réelle et sérieuse de licenciement ; que, par ce seul motif, elle a légalement justifié sa décision).

La justice est claire si l'employeur est tenu d'une obligation de sécurité de résultat en matière de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs dans l'entreprise, doit en assurer l’effectivité, il convient dans une égalité de traitement que le salarié est tenu de respecter les visites obligatoires

 

Il suffit de respecter les règles de droit commun au lieu de faire un guide qui vient stigmatiser, le guide est la preuve de l’incompétence des RH. Le rôle de l’employeur n’est pas d’écouter des excuses ou prétextes mais d’appliquer le droit commun. (Ce qui n'est pas faux dans l'absolu)

 

Quand on entre à la RATP chaque salarié connaît les règles de neutralité concernant son appartenance religieuse , philosophique ou politique , si un salarié veut s’en affranchir cela doit être sanctionné . Fort de ce rappel, le guide fait la démonstration de l’échec de l’entreprise de faire appliquer la loi et les règles d’entreprise mais fait une volonté de stigmatiser une partie des salariés . (Dommage que ce syndicat se sente obligé d'utiliser le même discours faux-culs de la stigmatisation qui est un leurre total. Mais je suppose que vu la forte concentration d'électeurs musulmans, il fallait sacrifier à la rhétorique classique de la gauche "droits-de-l'hommiste)

 L'intervention sur RTL de notre responsable communication, attention le Sat-Ratp n'est pas l'UNSA RATP , (le journaliste c'est trompé) car nous condamnons la politique d'accompagnement avec la direction de l'UNSA:

http://www.rtl.fr/actualites/info/transports/article/la-ratp-prend-la-laicite-tres-au-serieux-7759919414

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article