Pour le maire de Dijon, il n'y aurait aucune différence entre une femme et une vache...par Christine TASIN

Publié le 17 Décembre 2011

On n'en peut plus de cette gauche qui méprise le peuple ! La dernière trouvaille de Françoise Tanenbaum, l'adjointe déléguée à la santé du Maire PS de Dijon, François Rebsamen, consiste à faire soigner les patients des zones rurales qui manquent de médecins par... les vétérinaires !

Une vétérinaire ose même affirmer : « Dans l’absolu, nous pourrions en effet soigner, en cas d’urgence, des hommes qui ne sont en réalité qu’une espèce de mammifères »

 

Ce qui se passe est un honte absolue. C'est la négation même de notre culture, de notre héritage, qui consiste à faire émerger l'homme de l'animal, de l'état de nature, pour qu'il assume et assure sa qualité d"homme. Le réduire à l'état d'un simple animal, d'un "mammifère" c'est délibérément nier la spécificité humaine, l'esprit, l'interaction entre le corps et l'esprit, la somatisation possible... Bref c'est la mort de l'humanisme, c'est la marchandisation du corps humain réduit à une simple physiologie, qui coûte ou rapporte de l'argent. 


Si l'homme n'est plus sujet mais objet, réduit à l'état de simple corps, c'est qu'on est prêt à le sacrifier sur l'autel de la rentabilité.


Et qu'on ne vienne pas me dire que l'on manque de médecins en zone rurale, il suffit de débloquer le numérus clausus dans les facultés de médecine et d'autoriser l'installation uniquement là où on a besoin de médecins. Ceux-ci, comme les fonctionaires, ne peuvent choisir leurs lieux d'exercice parce que la médecine est et doit être un service public et ne peut donc être abandonnée à la loi du libre-arbitre et du marché. Il incombe à l'Etat de délivrer les autorisations d'installation en fonction des besoins et non de faire de l'habitant de la campagne l'équivalent d'une vache ! 

Et que l'on ne vienne pas me dire que la proposition ne concerne que les urgences, chacun sait qu'en période de pénurie, l'urgence devient le quotidien.

Je vous invite à manifester votre indignation et votre opposition à cette monstrueuse idée à la Mairie de Dijon

Mairie de Dijon
Place de la libération
21000 Dijon
Standard 03 80 74 51 51

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

kafirpride 17/12/2011 19:52


Non, vous tous n'avez rien compris, mais alors rien de rien! En ces temps de doute il faut aller plus loin, encore et toujours plus loin. Je suggère donc aux verts et autres assimilés PS
d'ajouter à leur programme le retour des druides, chamanes et autres "spécialistes", sans oublier les marabouts africains pour ne pas froisser leur susceptibilité et donner la place qu'elles
méritent aux médecines parallèles, douces ou pas, relativisme oblige! Comme ça, on pourra s'affranchir de cette médecine "officielle" aux immondes relents libéraux. Cette médecine douteuse au
main des labos et tant pis si grâce à celle-ci l'espérance de vie a quasi doublé en un siècle! Cette médecine qui a sauvé tant d'enfants et adultes bien qu'elle fût "coloniale", quelle
infamie,  mérite aussi qu'on lui donne une bonne leçon! On ne se repentira jamais assez....


Bon, j'arrête là mais trop c'est trop! Chaque jour nous apporte du côté de ces ahuris une monstruosité supplémentaire et je n'en vois pas la fin....


Quelle infinie tristesse!


 


 

Nancy VERDIER 17/12/2011 19:20


Ce qui me gêne le plus dans cette affaire de vétérinaire, c'est que les Vetos piquent les animaux quand l'âge ou la maladie se fait sentir. Comment feront-ils devant des patients atteints par la
limite d'âge ou qu'il faudrait soigner comme des êtres humains et envoyer en soins intensifs ? Joueront-ils la confusion comme le font les socialos....et piqueront-il  leur patients ???
C'est une question centrale, car ces patients vivent dans des coins reculés...alors ni vu, ni connu. Je considère que la gauche est en train de cautionner un génocide qui ne dit pas son nom, mais
que l'on voit bien venir  (en plusieurs étapes et avec diverses méthodes). Les Vétos feront parti du dispositif comme les médecins nazis dans les camps. Je pense ne pas être loin de la
vérité. 

island girl 17/12/2011 17:16


Colbert a de l'humour ,c'est le sel de la vie ,j'apprécie beaucoup son commentaire,et je patrtage l'idée..

Colbert 17/12/2011 10:27


Il est vrai qu'entre une droite invertébrée et une gauche bovine; sans parler d'une immigration parfois simiesque, on peut se poser la question de soins vétérinaires !!!

Nancy VERDIER 17/12/2011 09:32


Le Véto pourra toujours proposer à ses patients un "remède de cheval". Les médecins ont fait beaucoup de "conneries" ces 30 dernières années. Ils ont joué dans la cour socialo et se sont
ligotés à la Sécu. Le Numeris Clausus en plus qui est venu à un moment où la population "s'est diversifiée". La "réflexion" dans le monde médical "bat de l'aile", c'est le moins que l'on
puisse dire. Les politiques "malins" en profitent. Le mépris de gens de gauche...on connaît et le "peuple" français (ce qu'il en reste) perd "le Nord". Elle est pas "belle la vie?"

Epicure 17/12/2011 09:05


Après la Droite la plus bête (couarde en fait) du monde nous observons au pays de la Sorbponne la Gauche la plus débile du monde, au milieu du peuple le plus misérable qui mérite ce qu'il a car
il s'apprête à voter massivement pour la Gauche alors que tpous liquident leurs gouvernements de gauche en Europe!


Absurdistan impayable....


N'oublions pas que c'est sous Giscard que la dégringolade médicvale s'est amorcée entraiant les médecins à voter Gauche....puis espérer béatement une amélioratiobn de leurs sattuts et revenus en
acquiescant au Numerus Clausus aberrant ...Puis la droite a continué cette politique ETATIQUE qui lui plait tant aussi; et voilà le résultat...Les médecins et les patients ont absolument ce
qu'ils méritent aussi...


Entre connaisseurs, (pour Chevaux ou humains) je peux dire qu'un véto pas pressé vaut dix médecins surmenés.....