Pour le MRAP, inscrire Jihad sur un tee-shirt d'enfant est "une plaisanterie innocente"

Publié le 6 Mars 2013

Par AFP/ Libération

«Jihad» sur un tee-shirt d’enfant: une mère et son frère jugés mercredi

A 3 ans, Jihad s’était présenté à l’école vêtu d’un tee-shirt proclamant «je suis une bombe» et «Jihad, né le 11 septembre». Mercredi, sa mère et son oncle comparaissent devant le tribunal correctionnel d’Avignon pour «apologie de crime».
Me Gaële Guenoun (d) et sa cliente, la mère de Jihad, le 19 décembre 2012 au palais de justice d'Avignon

Me Gaële Guenoun (d) et sa cliente, la mère de Jihad, le 19 décembre 2012 au palais de justice d'Avignon (Photo Anne-Christine Poujoulat. AFP)

Bouchra Bagour, 35 ans, et son frère Zeyad Bagour, 29 ans, comparaîtront sur citation du parquet d’Avignon.

Le 25 septembre, le garçonnet de 3 ans, prénommé Jihad et effectivement né un 11 septembre, était venu en classe, dans son école de Sorgues (Vaucluse), porteur d’un cadeau de son oncle: un tee-shirt portant les inscriptions «Je suis une bombe» sur la poitrine et au dos «Jihad, né le 11 septembre».

Le procès initialement prévu le 19 décembre avait été renvoyé à la demande de la défense, qui souhaitait un délai supplémentaire pour étudier la recevabilité de la constitution de partie civile de la ville de Sorgues.

«Ils ne comprennent pas aujourd’hui les faits qu’on leur reproche», avait déclaré en décembre à la presse leur avocate, Me Gaële Guenoun, qui a sollicité Me Frédéric Salvy, du barreau de Rodez, pour assurer la défense de M. Bagour.

«Ma cliente a fait preuve d’une grande naïveté», avait-elle ajouté. «Son fils s’appelle Jihad, c’est le prénom que son père lui a choisi. Ma cliente ne fait aucune apologie», avait-elle insisté, rappelant que sa cliente avait présenté ses excuses aux enseignants de l’école et que le tee-shirt n’avait été porté qu’une fois.

Le frère «a peut-être voulu faire une marque d’humour,» avait-elle encore dit, évoquant une «mauvaise blague».

Frère et soeur ont reçu le soutien du Mrap, qui estime «qu’il s’agissait d’une plaisanterie innocente» et rappelle que Jihad est «un prénom classique dans la tradition arabo-musulmane». (Oui comme le 11 sept probablement. Qu'elle aurait été la réaction du MRAP si un enfant s'appelant Adolph était allé à l'école avec l'inscription Shoa sur le tee-short! Où un petit Jésus ou un petit Pierre avec une caricature de mahomet. Ndlr Gérard Brazon)

Lancée sur les réseaux sociaux, une pétition du Mrap contre la plainte avait recueilli lundi 134 signatures. Le maire (UMP) de Sorgues, Thierry Lagneau, ne croit pas à «une plaisanterie» et qualifie l’affaire de «grave et importante».

«L’association de ces quatre mots, on voit bien à quoi on veut faire allusion, on n’a pas marqué en totalité la date de naissance de l’enfant», a-t-il indiqué à l’AFP.

«Les gens ont apprécié que j’ai réagi. Si je ne l’avais pas fait, de quoi m’aurait-on accusé ? De banaliser quelque chose qui est assez grave», a-t-il ajouté.

Les deux prévenus, qui ne sont pas identifiés comme des islamistes radicaux et que le Mrap décrit comme «une famille paisible», encourent cinq ans de prison et une amende de 45.000 euros.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 07/03/2013 14:15


L'apologie du 11 septembre 2001, ce n'est qu'une simple plaisanterie que diantre. Appelé son enfant djihad c'est un amusement bien sùr et lui mettre sur le dos je suis une bombe c'est le bouquet
du feu d'artifice. Comment ce fait-il que l'Etat Civil Français autorise ce mot arabe inscrit on ne sait combien de fois dans le Coran pour être porté par un être humain DANS NOTRE PAYS ???!!! Il
y a quelque temps l'Etat civil Français avait refusé le prénom de Mégane à une fille dont les parents s'appelaient RENAUD. On ne marche plus sur la tête, on marche sur le dos.

Yves IMBERT 07/03/2013 11:59


En réalité cette "plaisanterie" fabrique des merah et enlève toute responsabilité à la DCRI qui n'a pas un flic à mettre derrière chaque immigrant arabo-musulman

LA GAULOISE 07/03/2013 08:47


Il n 'y a rien de naif là dedans.C'est purement une provocation ( une de plus !) la mere et l'oncle savaient très bien ce qu'ils faisaient.Imaginez un peu si nous affublions nos cheres petites
tetes blondes d'un te-shirt sur lequel on pourrait lire : " VIVE HITLER C ETAIT UN HERO!"  posons nous la question suivante : qui a fait ou fait faire ce te shirt?

island girl 07/03/2013 07:15


Le MRAP ne défend que les rats ,on le sait et l'état rémunère !

aupied 07/03/2013 03:41


de qui ce moque t-on ? l'avocate de cette femme qui plaide la naiveté , mais y croit-elle , elle même a la naivetée de sa cliente , allons il ne faut pas prendrent les enfants du bon dieu pour
des canards sauvages , c e sont ces gens qui incitent les français a la haine, car le peuple Français n'a de haine envers personnes il ne faut pas le prendre pour un con c'est tout, mais ils en
on marrent d'être pris pour des gogos , et surtout , de faire passer ces gens là avant les Français , car grâce aux Français ils vivent ,ils devraient nous en être reconnaissants, et ne pas se
comportez commes des vrais sauvages , ils sont a des années lumiéres de nous , et notre gouvernement les portent  aux nus

ESCLAFIT Pierre 07/03/2013 00:44


Que ne dirait on si l'on se promenait avec un tee shirt avec la tronche de Mahomet avec une tête de cochon ?


Islamistes radicaux ? Mais ces gens les musulmans " modérés" ne sont que la piétaille qui attend les ordres des radicaux et c'est ceux là qui égorgeront leurs " amis" français si ils en reçoivent
l'ordre.


L'islam modéré n'existe pas.