Pour sauver l'Europe, le FMI peut compter sur les fonds saoudiens

Publié le 14 Février 2012

CRISE DE LA ZONE EURO  
Copyright Reuters
Copyright ReutersCopyright Reuters

D'après AFP

Le ministre saoudien des Finances, Ibrahim al-Assaf, s'est entretenu récemment avec la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, du rôle du fonds dans la crise de la dette européenne et des "efforts en cours pour régler" cette crise.

Selon l'agence officielle saoudienne Spa, l'entretien a également porté sur la conjoncture économique et financière, aux plans régional et mondial. Christine Lagarde avait été reçue vendredi 3 février par le roi Abdallah pour un entretien sur "l'action du FMI et les développements de l'économie mondiale". L'Arabie saoudite, riche monarchie pétrolière et membre du G20, est l'un des pays dont le FMI souhaiterait obtenir une contribution à l'augmentation de 500 milliards de dollars de ses ressources, que Mme Lagarde estime nécessaire pour affronter la crise économique mondiale.

"Le FMI comptera sur ses principaux Etats membres" pour réunir ces fonds, avait déclaré Christine Lagarde dans un entretien publié par le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat, sans citer nommément l'Arabie saoudite. Mais rien n'a filtré des entretiens de Christine Lagarde, au cours de sa visite de deux jours dans le royaume saoudien. Le royaume saoudien, premier exportateur mondial de brut, a dégagé en 2011 un excédent budgétaire record de plus de 81 milliards de dollars.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

helene prado 14/02/2012 16:00


Nous sommes en train de vendre notre âme au diable. Attendons la suite

jpb 14/02/2012 09:43


NOUS FRANCAIS ON NE VEUT PAS DE SES FONDS RIEN A FOUTRE DE L EURO.