Pourquoi il ne faut pas mélanger racisme et xénophobie.

Publié le 9 Novembre 2013

Point de vue et réflexions de terrain. Pourquoi il faut pas mélanger racisme et xénophobie.

Les médias dominants et les politiques confondent (à dessein) xénophobie et racisme. Or la xénophobie n'est pas un délit, et elle ne hiérarchise pas les races ou les individus. Elle peut même être légitimée, par exemple par Laurent Ozon qui twitte: "Le racisme agité par l'oligarchie, est une fiction destinée à culpabliser les réactions xénophobes normales d'un peuple envahi"
  
Dans ce reportage du Parisien, les gens vont parfois plus loin en disant "je suis raciste", alors qu'ils sont seulement xénophobes. Les vrais racistes, ceux qui prône l'inégalité des races ou l'extermination de telle ou telle race, sont très rares (quelques néonazis, etc.) Mais ces gens dans la rue qui se disent "racistes" intègrent malgré eux le discours dominant confondant xénophobie et racisme.
 
Il faut donc que nous évitions de tomber dans ce piège sémantique. On a le droit de ne pas vouloir d'étrangers chez soi, ou de certaines catégories d'étrangers. On a le droit de ne pas vouloir de Grand remplacement. Il faut défendre ce droit et faire de la pédagogie pour expliquer que ça n'a rien à voir avec le racisme.

Réflexion de bon sens d'une Réunionaise.

Tomber dans le piège de dire " eh oui, si refuser l'immigration, c'est être raciste, alors je le suis" est un piège dans lequel il faut éviter de tomber car il est complètement contre productif. il vaut mieux utiliser "xénophobe". tu as parfaitement raison.
Je suis toujours ébahie d'entendre certains, ici, à la Réunion, des artisans ( créoles ou métros) afficher des positions pleines de bon sens : " si t'as plus grand chose à manger, ben, c'est quand même normal de penser d'abord à tes propres gosses, non ? ". Des gens qui ne comptent pas leurs heures, qui trouvent dans leur travail estime de soi et qui sont l'antithèse des métros en particulier , fonctionnaires plus précisément, gavés ( ici, toujours) qui ont la bave aux lèvres si on leur tient les mêmes propos.
Il faut entendre aussi les Mauriciens qui n'ont que peu de considération pour les Réunionnais assistés : " chez nous, si tu bosses pas, tu gagnes rien. chez nous, tout le monde se trouve toujours un boulot".
(Vécu: J'ai vu des commerçants mauriciens qui s'agacent de voir des réunionais au Rsa venir à Maurice (île voisine) faire des courses dans les boutiques et profiter de la différence de revenus, mais surtout de se vanter qu'eux, ils ne travaillent pas et gagnent bien plus que le Mauricien lambda qui bossent beaucoup. ndlr Gérard Brazon)
Je ressens comme une profonde injustice et une immense colère le fait d'être soupçonnée de racisme. Les gens de la rue, à part quelques irréductibles connards, ne le sont vraiment pas. Ils souffrent seulement de ressentir sans toujours l'expliquer clairement (mais ils l'intuitionnent bien) qu'ils ne comptent plus pour le gouvernement. Que d'autres sont devenus bien plus importants qu'eux... qu'ils n'ont pas la bonne couleur de peau ou ne sont pas dans la bonne catégorie sociale.
Les Réunionnais n'apprécient pas du tout les Mahorais (devenus Français) parce qu'ils sont à 99% au Rsa et accessoirement parce qu'ils sont musulmans. (mais les Réunionnais sont aussi beaucoup au Rsa !ils ne veulent pas de Comoriens parce qu'ils sont musulmans. ( ici, franchement, les "zarabes" ne revendiquent strictement rien, je voyais encore il y a peu les repas à la cantine : il y en a pour tous les goûts). Les "zarabes" d'ici détestent les Maghrébins qui viennent foutre le bordel à la mosquée.
Ce qui ressort, c'est que le multiculturalisme est une hérésie, même ici. les cultures ne se mélangent pas. Si ça se passe bien c'est que les conditions, l'Histoire sont totalement différentes de celles de la Métropole. Modèle  intransposable contrairement à ce que veulent croire les enseignants bobo-concons.
*****

Ici à Marseille, les gens ne se mélangent guère. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de le dire : le "métissage" marseillais vanté par les Mennucci, Zéribi, Maillot, Bourdin, etc. est un mythe total. Il n'y a pas que les musulmans et les européens, il y a les Maghrébins et les Subsahariens, il y a les Chaouis (la plus grande communauté ethnique après les Provençaux) et les Marocains, il y a les Juifs sépharades et les Juifs ashkénazes, les Juifs ashkénazes d'Algérie et ceux de Tunisie, les Comoriens, les Corses, les Arméniens... Mais comme ces gens ne vivent pas ensemble (sauf parfois pour le boulot), il y avait finalement peu de tensions contrairement à une idée reçue. Ca commence à cause de la petite délinquance qui explose (agressions, braquages), et aussi de l'assistanat reproché aux uns par les autres (alors que beaucoup de Marseillais de souche profitent aussi des aides sociales, du travail au noir, du clientélisme...)

 

Cela se voit sur les photos des blogs des politiciens : soit ils sont avec les uns (clubs de foot, assocs musulmanes maghrébines, assocs musulmanes noires), soit avec les autres (pétanque, personnes âges, CIQ), mais quasiment jamais avec un public "métissé".

 

Il y a aussi des communautés sociologiques. On ne voit pas de musulmans chez les bobos par exemple. La seule communauté multiethnique que je connaisse, ce sont les homosexuels masculins ! Mais justement, c'est aussi une communauté à part...

Du côté de la Réunion encore :

Les Zarabes ne se mélangent pas avec les Tamouls qui ne se mélangent pas avec les Chinois qui ne se mélangent pas avec les Cafres. le seul à vouloir se mélanger, c'est le métro célibataire ! et le p'ti blanc des Hauts ( souvent roux pâle), très croyant, ne se mélangera pas avec un tamoul ou un zarabe.

 

Les créoles le disent : tout le monde a le droit de vivre sa religion mais que chacun reste chez soi. il y a absolument une très grande acceptation de chaque religion par rapport aux autres. maintenant, on est à 85% catholiques et à la messe le dimanche, il y a beaucoup de moun ! ( monde )  

Merci à Roger et Caroline de nous éclairer autrement qu'avec des pontifs entendu sur les chaînes de télévision aux ordres.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

ESSYLU 12/11/2013 10:13


Ce qui est confondu c'est légitime défense et racisme car pour les marxistes devenus islamo-marxistes, c'est mal de se défendre contre l'invasion par leur lumpen prolétariat musulman et rom