Pourquoi l'Occident est supérieur par Ibn Warraq

Publié le 3 Décembre 2011

Ci-dessous la présentation du dernier livre de l'auteur américain Ibn Warraq, Why the West is Best: A Muslim Apostate's Defense of Liberal Democracy, par l'éditeur. Ancien musulman, Ibn Warraq est l'auteur du bestseller Pourquoi je ne suis pas musulman, une critique raisonnée de la religion islamique et du modèle de société qu'elle a instauré.  

Dans cette vidéo postée en avril 2011, Warraq prend la défense de la civilisation occidentale : 


________________________

L’Occident en général, et les Etats-Unis en particulier, connaissent depuis les vingt dernières années une lente érosion de la confiance dans leur civilisation.

Ibn-warraqSous l'influence d’intellectuels et de professeurs dans les universités occidentales, des intellectuels tel que Gore Vidal, Susan Sontag, Edward Saïd et Noam Chomsky, et de modes intellectuelles destructrices telles que le post-modernisme, le relativisme moral et le mulitculturalisme, l'Occident a perdu toute confiance en ses propres valeurs et semble incapable et peu désireux de les défendre. En revanche, l'islam renaissant, sous toutes ses formes, est suprêmement confiant, et il sait exploiter la faiblesse morale et la confusion culturelle de l'Occident pour lui réclamer de plus en plus de concessions.

La montée en puissance politique et démographique des communautés musulmanes en Occident, aidée et encouragée par les apologistes occidentaux de l'islam, sans oublier l’Administration américaine pro-islamique, a eu pour résultat des demandes sans cesse croissantes d’incorporation de la loi islamique – la charia - dans le droit occidental et dans les constitutions occidentales. Il y a un besoin urgent d'examiner pourquoi la charia est totalement incompatible avec les droits de l'homme et la Constitution américaine. Ce livre, le premier du genre, se propose d'examiner la charia et la menace potentielle et réelle qu’elle présente pour les principes démocratiques.

Ce livre définit et défend les valeurs, les forces et les libertés occidentales souvent tenues pour acquises. Ce livre aborde aussi des sujets tabous tels que le racisme dans la culture asiatique, l'esclavage arabe et l'impérialisme islamique. Il commence par un hommage à la Ville de New York, vue comme une métaphore de tout ce que nous chérissons dans la culture occidentale – le pluralisme, l’individualisme, la liberté d'expression et de pensée, la totale liberté de mener notre vie et de rechercher le bonheur sans être entravés par des régimes totalitaires et des doctrines théocratiques.

Source : Amazon.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article