Pourquoi Obama a révélé son plan d’attaque contre l’Iran, par Daniel Haïk

Publié le 17 Août 2012

imagesCA9LWKS6

En dévoilant son plan d’attaque contre l’Iran, l’administration Obama a voulu rappeler aux Israéliens que s’ils se lancent, seuls, dans une attaque contre Téhéran, ils ne disposeront pas des moyens optimum pour neutraliser définitivement la menace nucléaire iranienne.
Moyens que possède justement l’armée américaine …

Analyse.

Les « bavardages » incessants sur une possible attaque israélienne contre l’Iran, et les critiques israéliennes face à la passivité américaine ont eu au moins un résultat tangible : Ils ont conduit l’administration Obama à dévoiler une partie de ses cartes et à prouver qu’elle possédait son propre plan d’attaque des installations nucléaires iraniennes.

Mais pour les Américains, il est évident que ce plan ne sera mis en application qu’en ultime recours, probablement pas avant un an et demi, lorsque toutes les options diplomatiques auront échoué et que même les sanctions économiques n’auront pas eu raison de la détermination de Téhéran à se doter de l’arme nucléaire. (A moins que l'Arabie saoudite arrive à convaincre de l'urgence d'attaquer leur ennemi chiïte avant et ainsi faire main basse sur l'ensemble du Moyen-Orient. Ndlr Gérard Brazon)

La première étape de ce plan sera pour les Américains de déployer plusieurs porte-avions dans le détroit d’Ormuz. Cela permettra aux avions de chasse américains de lancer des raids contre l’ensemble des installations nucléaires iraniennes y compris celles situées très en profondeur dans le territoire iranien. La seconde étape sera d’envoyer vers les cibles iraniennes des missiles balistiques stratégiques extrêmement précis tels que les Tomawaks.

Au cours de la troisième étape, l’armée américaine prévoit d’utiliser l’extraordinaire pouvoir dévastateur des bombardiers B52 qui sont capables de lancer des bombes perforeuses d’un poids de 50 tonnes chacune. Au Pentagone, on estime qu’à l’issue de ces trois vagues, les installations nucléaires iraniennes seront neutralisées pour une période de 5 à 10 ans. Mais au sein de l’administration plus politique, on espère que ces frappes conduiront les Iraniens à renoncer définitivement à leur programme nucléaire.

Ceci étant, à Jérusalem on n’est pas dupe et l’on comprend que la révélation de ce plan par les Américains a, au moins, deux objectifs :

  • Le premier est de prouver que Washington
    reste vigilante et n’a pas écarté l’option militaire, mais que ses lignes
    rouges sont bien plus lointaines dans le temps que celle des deux « va-t-en
    guerre » israéliens Binyamin Nétanyaou et Ehoud Barak.
  • Le second est de montrer aux dirigeants
    israéliens que même s’ils le souhaitent, ils ne disposent pas des moyens
    militaires et technologiques nécessaires pour neutraliser seuls le danger
    nucléaire iranien.

En effet, et cela est particulièrement flagrant : A chacune des trois étapes, les Américains ont l’intention d’utiliser des armes qu’Israël ne possède pas : D’abord les porte-avions qui permettent une pénétration stratégique incomparable. Ensuite les missiles Tomawak avec leur précision chirurgicale et enfin les B52 avec leur capacité de tout détruire sur leur passage.

Pour Obama, la diffusion soigneusement programmée de ce plan est donc avant tout destinée à faire comprendre au Premier ministre israélien que sans la puissance de feu américaine, jamais Israël ne pourra venir à bout du nucléaire iranien. Et que toute attaque israélienne partisane, sans coordination avec la Maison Blanche, ne pourra, en aucune manière, résoudre définitivement le problème.

Au sein de l’état major israélien, on est déjà pleinement convaincu et c’est ce fossé entre les capacités militaires israéliennes et américaines qui justifie l’opposition actuelle du général Benny Gantz et d’autres généraux à une opération militaire.

Source : Hamodia, Daniel Haïk

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Claude Noyé 18/08/2012 13:43


Il me semble absolument certain maintenant que si les américains ou Israel interviennent en Irak la Chine interviendra et sera très rapidement suivie par la Russie ...


Octobre - Novembre ... Préparez-vous pour la troisième guerre mondiale... car tout ne repose plus qu'entre les mains des fous qui nous gouvernent...


Ce mondialisme pourri et abjecte qui fait de nous des objets marchands et qui tentent de dissimuler sa faillite en nous lavant en permanence le cerveau n'en a plus pour très
longtemps maintenant ........


 

bol de riz 17/08/2012 19:24


je pense plutôt que c'est la CHINE  qui aura raison de ce fléau dévastateur.


 c'est l'allier le plus fiable actuellement car avec  françois de la hollande actuellement...........


faut pas y compter surtout pas .......

LA REINE DE SABA 17/08/2012 15:38


Vivement qu'OBAMA foute le camp ! Il y en a marre de ce type !!


OBAMA a commencé à IMPOSER l'Islam
aux américains. Comment ?
USA - Oklahoma
Un officier de police, fervent chrétien, a été puni pour avoir refusé d’aller à une mosquée à l’occasion d’une journée de reconnaissance des Forces de l’Ordre (“Law Enforcement Appreciation
Day”).
Il lui a été retenu deux semaines de salaire, a été muté, contraint au service de nuit, et ne pourra prétendre à une promotion avant au moins un an.

http://www.foxnews.com/us/2012/08/16/oklahoma-cop-sues-after-department-tried-to-make-him-go-to-mosque-for-event/?test=latestnews

A mandatory cultural event.
Quand le cultuel devient obligatoirement culturel


 


ISRAEL devrait s'entendre avec
POUTINE !! Les RUSSES possèdent un arsenal militaire bien plus performant que celui des amerloques !!


Récemment pendant plusieurs jours un
sous-marin russe est resté en observation des côtes américaines, et aucun radar, rien ni personne ne s'en est aperçu aux USA. Ce serait "une leçon" des Russes pour dire aux Américains de se
calmer....