Pourquoi taisent-ils les violences urbaines qui ont suivi certaines municipales ?

Publié le 7 Avril 2014

Tous les médias ne cessent de parler du résultat des élections municipales – et du remaniement ministériel qu’elles ont provoqué – mais pas un ne dit mot sur les violences urbaines qui ont suivi. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas eu de violences urbaines ?

Maurice Vidal Par Maurice Vidal pour Riposte-Laïque

Mais on sait pertinemment qu’il y a eu des violences urbaines : Mantes-la-Ville, Fréjus, Béziers, Hayange, Beaucaire, et j’en passe, ont eu leur lot de projectiles, de vitrines brisées, d’abribus détruits, de poubelles et de voitures incendiées, de menaces assorties de couteaux, d’attaques physiques, le tout pour « niquer les fachos » et, par la même occasion, « niquer la France » !

A cela il faut ajouter les déploiements de policiers aux abords des permanences électorales du Front National, les CRS pris à parti par des « jeunes », et les pompiers reçus à coups de pierres, alors qu’ils tentaient d’éteindre les véhicules auxquels ces mêmes « jeunes » venaient de mettre le feu.

Il n’empêche : on trouvera toujours des esprits pour s’étonner que ces violences aient eu lieu, et qu’elles aient été plus fortes ici qu’ailleurs, notamment à Béziers, dans une cité appelée La Devèze (1).

Ce n’est pourtant pas difficile à comprendre : par les vertus d’une politique immigrationniste qui s’entête à ne pas ouvrir les yeux sur les immigrés qu’elle accueille, cette cité est devenue entièrement musulmane. Par conséquent, tout ce qui heurte ici la sensibilité musulmane est ressenti avec force hostilité, à tel point que La Devèze est déconseillée aux Biterrois par les Biterrois eux-mêmes !

Et malheur à qui refuse de tenir compte de cette évidence : il peut se faire agresser au faciès, ou retrouver sa voiture en piètre état. S’il persiste à tenir un magasin ou un cabinet, qu’il s’attende à des visites turbulentes, voire musclées, ou à des tags orduriers. S’il vit en immeuble, sa boîte aux lettres sera maculée avant d’être arrachée, et si cette personne est une femme, qu’elle se voile : cela lui évitera d’être abordée par les mâles dominants, comme par la police – le simple fait de contrôler une femme voilée pouvant à tout moment déclencher une émeute. Eh oui : La Devèze est un des « territoires perdus de la République », et ceci explique cela !

La question fondamentale ne consiste donc pas à se demander pour quelles raisons Robert Ménard a fait le score qu’on sait, ou encore, pourquoi le Front National a conquis 14 mairies, mais bien quelles erreurs politiques a commises l’Etat pour qu’on en soit arrivé là.

Si le gouvernement actuel est un authentique « gouvernement de combat » – comme le déclare  Manuel Valls – ce sont les villes à forte concentration musulmane qui nous le montreront !

Maurice Vidal

(1) Le quartier biterrois de l’Iranget n’a rien à lui envier !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

island girl 08/04/2014 16:11


Les journaux et les infos TV sont en train de creuser la fosse qui leur servira de tombe ...les français ne font plus du tout confiance à ces vendus et prennent leur infos sur le net ,tant mieux
cela développe leur esprit critique  !

Marie-claire Muller 07/04/2014 19:46


Pitoyable consensus des islamo-collabos


Classé dans : Uncategorized —
francaisdefrance @ 18:34


L’appel au vivre ensemble (ou plutôt au subir ensemble sans rechigner!)



6 AVRIL 2014 / 15 COMMENTAIRES / 2199 VUES




A l’initiative du CRIF, Mgr André Vingt-Trois, cardinal archevêque de Paris, Dalil Boubakeur, président du Conseil Français du Culte Musulman
(CFCM), François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France, Michel Gugenheim, Grand Rabbin de France par
intérim, Marie-Stella Boussemart, présidente de l’Union Bouddhiste de France, Harlem Désir, premier secrétaire du Parti
Socialiste, Jean-François Copé, président de l’UMP, Rama Yade, vice-Présidente de l’UDI,François Bayrou président du
MODEM, Jean-Vincent Placé président du Groupe Écologiste au Sénat, Laurent Berger, secrétaire Général de la CFDT et Philippe
Louis, président confédéral de la CFTC, ont signé un appel au « vivre-ensemble ».





 


Quelles sont ces valeurs de la République ? L’avortement de masse ? La pornographie via la promotion du préservatif ? La dissolution du mariage ? Le triturage d’embryons humains dans les
laboratoires de recherche, au profit du lobby pharmaceutique ? L’immigration sans contrainte ? Le hallal dans les cantines ? La construction de mosquées ? Le cosmopolitisme ? La négation de
l’identité française ?… Que Mgr Vingt-Trois explique.



 

L'EN SAIGNANT 07/04/2014 16:23


Il est évident que l'ISLAM est absolument INCOMPATIBLE avec tout régime RÉPUBLICAIN et DÉMOCRATIQUE. Or, parmi nos milliers d'élus à tous niveaux, AUCUN NE FAIT SON TRAVAIL à ce sujet y compris
au plan INTERNATIONAL, ONU et TOUTI QUANTI qui auraient du EN TEMPS, prendre leurs responsabilités et le DÉCLARER HAUT ET FORT .... Dans les Alpes Maritimes, nous avions la chance d'avoir un
DÉPUTÉ de CHOC, Lionnel LUCA sur lequel on pouvait compter à 100 % or, depuis quelques mois ... TERMINÉ .... ! Que s'est-il passé .... NUL LE SAIT MAIS, ON N'EN ENTEND PUS PARLER .... C'ÉTAIT LE
SEUL ET DERNIER .... GRAVE, TRÈS GRAVE .! QUE SE PASSE-T-IL .?