Primaire PS: Une image vaut mieux que mille paroles.

Publié le 9 Mai 2011

Après l'élection d'un socialiste décoré de la Francisque par Philippe Pétain, François Mitterrand, le Parti Socialiste nous propose un socialiste de la finance. Et c'est eux qui parlent d'humanisme, de tolérance, d'amour et de paix sociale. C'est le grand foutage de tronches françaises.

Quand je pense que des français songent à voter pour lui, je me dis que vraiment, la bêtise humaine n'a pas de fond.

Le-socialiste-DSK.JPG

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 09/05/2011 22:03



DSK ne peut logiquement plaire aux Français. On le verra durant sa campagne électorale - si toutefois il se présente. Une lourdeur certaine, une certaine vulgarité, une manière de
communiquer qui ne prend pas soin de son auditoire, son "look", sa mentalité, (le côté BlingBling, le style "bourré de fric" encore plus détestable que Sarko), rien ne colle à
l'image que les Français peuvent se faire d'un Président de la République française. Si par hasard il gagne ces élections, au bout de quelques mois ce sera le désenchantement, l'incompréhension,
le rejet. Ce sera pire qu'avec Sarkozy. D'autant qu'une crise se profile sur le mode Espagnol-Portugais avec dette à la clef et augmentation des taux de remboursement, ce qui signifiera des
sacrifices et des impôts supplémentaires. DSK est un leurre : Il n'est en rien socialiste. Bon, dans ses jeunes années ce fils de bourgeois de Neuilly pouvait avoir cette ambivalence. Mais
aujourd'hui, outre le fait qu'il soit devenu probablement milliardaire (son épouse l'était déjà) et travaillant au FMI, il manie la finance mondiale. Comment s'intéresser aux maux d'un pays
encombré de problèmes cruciaux...qu'il ne saura pas prendre en charge, car ce n'est pas sa culture. Manifestement, le couple a lâché prise, n'est pas au courant de l'évolution de la
mentalité des Français de 2011 et on ira vers le Clash. Ils ont évolué dans un autre milieu, ce ne sont pas des politiciens de terrain. Je ne comprends ce que fait le parti socialiste. Tant
mieux, mais pourvu que Martine Aubry ne ressurgisse pas du lot.