Procès de la mère et de l’oncle de Jihad : c’est la faute à la famille Le Pen !

Publié le 14 Avril 2013

Petit rappel des faits : le 6 mars dernier se tenait au tribunal d’Avignon le procès de la mère et de l’oncle d’un gamin de 3 ans, prénommé Jihad (on ne nous fera déjà pas croire que le choix du prénom était innocent de la part des parents,  à moins d’être totalement « demeurés » !) lequel gamin avait été envoyé à l’école avec un tee-shirt offert par l’oncle, portant les inscriptions : sur la poitrine « Je suis une bombe » et dans le dos « né le 11 septembre ».  

Jihad : le procureur ne demande que 3.000 euros contre l’oncle, et 1.000 euros contre la mère ! | Riposte Laique

par Oriana Garibaldi pour Riposte-Laïque

A la suite de quoi, le Maire de la commune (Sorgues dans le Vaucluse) avait très légitimement saisi le Parquet d’Avignon. Les deux prévenus poursuivis pour apologie de crime, encourraient cinq ans de prison et 45000 euros d’amende.

Lors de cette audience, le substitut du Procureur avait requis une amende de 1000 euros contre la mère et 3000 euros contre l’oncle. Tandis que l’avocate de la mère, Me Guenoun, plaidait la relaxe pure et simple, Me Soliman Makouh, défenseur de Zeyad Bagour, l’oncle du gamin déclarait, (sans aucun doute, sans rire…) « qu’il regrettait que Jihad qui signifie « effort sur soi »soit « grevé d’une charge symbolique médiatique lourde ».

J’avais parié (avec moi-même, seulement, c’est dommage !) qu’ils seraient purement et simplement relaxés : gagné !

Que retenir de tout cela ? Cette affaire que tous nos « journaleux » voudraient nous faire prendre pour un fait « surmédiatisé à tort », bien sûr, puisqu’il ne s’inscrit pas dans le politiquement correct et dans la pensée à sens unique, n’est  qu’un simple fait divers sans importance, qui ne mérite pas que l’on s’y attarde. « Circulez, y a rien à voir !! ».

Fait divers nauséabond à souhait, qui donne la nausée :

-D’abord, comme déjà souligné : le choix du prénom.  En 2013, qui peut encore ignorer ce que signifie le mot « Jihad » ??

-Ensuite le fait d’utiliser cet enfant de 3 ans, innocent bien sûr, à des fins de prosélytisme et d’apologie du crime est parfaitement répugnant de la part de la famille. Une question : s’imaginent-ils que nous sommes assez bêtes pour croire à leur fable, ou bien savent-ils que de toute façon ils gagneront grâce à notre justice pourrie ? Et qu’importent les moyens, s’il s’agit de faire avancer la cause d’Allah !!

-Les arguments de la mère : elle se disait « que ça peut faire rire les gens ». Humour noir sans doute ! Mais sait-elle seulement ce que c’est ? Je me permets d’en douter ! Ou bien encore, elle prétend : « Je n’ai pas réfléchi » : Taqqyia !!

-La palme revenant sans aucun doute, à l’avocat de l’oncle qui veut nous faire avaler que Jihad signifie « effort sur soi » !!! Sans aucun doute dans une version édulcorée et pasteurisée du coran, destinée aux « faces de craie ». Encore et toujours la tromperie, le mensonge permanent, mais tout de même qui prend de moins en moins…

-La justice : une fois de plus, deux poids, deux mesures, selon que l’on est de souche européenne ou « issu de la diversité » pour employer le terme à la mode ! Que se passerait-il si des parents Gaulois appelaient leur bambin « Charles-Martel » et l’envoyaient à l’école avec un tee-shirt portant l’inscription « Poitiers 732 » ?? Ça pourrait être intéressant ! 

-Enfin, le « clou » nous vient de la volaille journalistique, il fallait s’y attendre. Comme d’habitude, c’est la faute au FN… Je cite l’Express :

Procès du tee-shirt « Je suis une bombe » porté par jihad : polémique sur fond politique :

Publié le 10.04.2013 : Plusieurs voix dénoncent un procès politique, à l’approche des municipales dans un des fiefs du FN.

[…]Dans le Vaucluse, la poussée de l’extrême-droite se fait de plus en plus forte. Sorgues se situe dans la circonscription remportée par Marion Maréchal Le Pen, lors des dernières élections législatives. Dans ce contexte sensible, plusieurs voix s’interrogent sur les motivations du Maire de Sorgues qui a porté l’affaire devant le tribunal et s’est constitué partie civile….bla-bla-bla……

(Au fait : quelles voix ?)

Mais c’est  sûr ! C’est forcément la faute de la famille Le Pen ! C’est tellement commode !

NB – Le Parquet d’Avignon a fait appel de la relaxe prononcée à l’encontre de la mère et de l’oncle. L’affaire devrait être rejugée devant la Cour d’appel de Nîmes, à une date non précisée. (Le Figaro 11.04.13).

Oriana Garibaldi

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Polux 18/04/2013 18:48


Bonjour Brice !


Merci pour cette explication, mais il reste quand même le tee-shirt et la directrice de l'école n'a pas réagi au prénom, mais aux inscriptions qui était sur le vêtement !

Brice Charretier 16/04/2013 17:47


Bonjour,


Au risque de vous décevoir, mais surtout pour que vous puissiez conserver toute votre crédibilité, je vous confirme que le mot Jihad ne se traduit littéralement que par le terme "effort".


Ce que nous entendons par "guerre sainte" se traduit par "Jihad Fi Sabil Illah". Ce qui signifie littéralement "effort sur le sentier de Dieu".


Le jeu de mot de l'oncle peut paraitre de mauvais gout mais la décision de justice à son sujet n'est pas incohérente. En outre, je doute que les juges puissent être influencés dans ce genre
d'affaires.

Polux 15/04/2013 15:59


Le français père de famille quia été verbalisé au Luxembourg à cause de son sweat-shirt anti mariage pour tous, lui n'a pas eu le loisir de se défendre devant la justice, il a du payer son amende
et se taire...!!!


Surtout lorsque l'on voit pour quel motif il a été verbalisé.


Bien sur, prénommer son fils Djihad et inscrire sur son tee-shirt je suis une bombe avec la date du 11 septembre c'est anodin  et invite beaucoup moins à la violence !!!

Respectvaleurs 15/04/2013 09:25


Vous avez raison : même si les gens informés comme nous ne sont pas trompés par des Camel Bechick, il faut démontrer à nos compatriotes que les messagers de l'islam "pacifique" sont des
imposteurs. Pour démontrer cette imposture, il faut la mettre à jour, en parler. C'est notre dernière chance avant que la France devienne le Liban et que les tensions deviennent violence.

mika 14/04/2013 17:50


Les
journaleux (que Gérard Lanvin adore) en seront ravis !



http://www.youtube.com/watch?v=qc2NlZVp1l4