Propos antisémites de l’UDI Hayet Belaredj : elle n’est pas FN, donc silence radio. Préface Gérard Brazon

Publié le 27 Mars 2014

L'antisémitisme a prouvé sa virulence, et ses méfaits ne sont plus à démontrés. L'antisémitisme n'est pas d'hier et Paris se souvient encore des bûchers royaux de Philippe Auguste ou ceux de Louis IX (Saint Louis).

L'antisémitisme est vieux comme le judaïsme. En France il répond à des sentiments aussi vieux que l'Eglise de France. C'est absurde de ne voir l'antisémitisme qu'à travers les nazis même si, pour la première fois et c'est sa spécificité horrible et impardonnable, ils furent les inventeurs de son industrialisation de la mort. Un système qui mit en place le tri sur les quais de gare, le choix des sujets, jeunes, vieux, femmes, hommes, abattages systématiques ou non, exploitation du "produits" comme disent désormais les commerciaux d'aujourd'hui. L'horreur absolue, l'homme de par sa religion traité comme un animal. Je ne reviens pas là-dessus.

Je trouve particulièrement scandaleux l'utilisation de ces méfaits, ces crimes, ces horreurs pour juger a-priori, des acteurs et des actions politiques d'aujourd'hui.

Comment peut-on, comme cette communiste de Villeneuve accuser le FN d'être des nazis alors même qu'il n'existait pas et que les communistes ont collaboré avec les nazis jusqu'en juin 1941.

Faut-il oublier le marchandage d'Hitler et de Staline en 1939 et le traité de non-agression qui rendit l'appareil communiste français si docile face à l'invasion allemande.

Faut-il oublier les désertions des "camarades communistes" en 1939 comme celle de Maurice Thorez?

De quel droit cette femme si oublieuse de son histoire politique peut-elle se permettre d'accuser de crimes, des femmes et des hommes d'aujourd'hui alors que son idéologie a fait périr dans des conditions infâmes, plus de cent millions d'êtres humains dans des camps de la mort.

Faut-il rappeler à cette femme que ce sont les communistes de Staline qui inventèrent les camions à gaz pour se débarrasser de leurs opposants et même des juifs ? Allez roule, tandis qu'ils meurent !

Faut-il rappeler l'aide des Communistes à l'Allemagne nazie  en matière première pour mener sa guerre d'occupation jusqu'en juin 1941 ?

Faut-ils rappeler les crimes communistes en Pologne alors que les nazis se partageaient le pays avec les communistes de Staline ? 

Faut-il oublier Katyn et le massacre de 20 000 officiers polonais ?

Comment peut-elle oublier les larmes des communistes français en 1953 à la mort du plus grand criminel de tous les temps: Staline ! Le seul l'ayant dépassé étant Mao. 

Enfin quoi, Français de France, vous pouvez tous savoir si vous le voulez. Vous pouvez vous informer et cesser de brouter l'information sédatives des médias de cette pauvre France si malade de ses dirigeants de droite comme de gauche.

Mon propos n'est pas de défendre le FN mais de rétablir la vérité historique que chacun peut désormais trouver librement, et encore aujourd'hui. 

Ils avancent vers vous en bergers: sous l’habit ce sont des loups féroces disait Saint Mathieu.

J'en ai vécu un petit échantillon dans ma ville UMP-UDI.

Le plus effarant est de voir des juifs soutenir des Maires qui financent ou subventionnent des mosquées. Car s'il y a bien une engeance qui ne fera pas de cadeaux aux juifs, c'est bien l'islamisme. Ce sera pour eux comme pour les chrétiens, à terme: la conversion, la dhimitude ou la mort.

Sortons donc de ces arguments sur l'antisémitisme historique et épouvantable et voyons qui meurent aujourd'hui du fait de sa religion: Les juifs, les chrétiens, les homosexuels et bien d'autres, non conformes en terre d'islam. On commerce avec eux y compris avec la Chine communiste. cqfd.

 

Gérard Brazon

*********

Propos d'une antisémite d'origine algérienne.

Par Françoise Lerat 

Depuis le début de la campagne politique des élections municipales, la chasse aux candidats FN a battu son plein.

Pas une semaine sans qu’on nous parle de tatouages, de candidats forcés, de textes et de commentaires racistes…

Exemple récent : une candidate dans l’Indre a posté sur sa page Facebook la vidéo :

LES MAQUISARDS FRANCAIS YOU TUBE

Dans cette vidéo, on voit défiler des images et des textes qui ne sont pas des hoax puisqu’ils sont réels. Seulement ils mettent en évidence ce qu’on ne devrait ni voir ni lire car ils ne vont pas dans le sens de la pensée gauchiste. La vérité peut parfois faire mal aux adeptes de cette coterie. En plus ce qui ajoute au crime, on entend en fond sonore la chanson de Claude Barzotti : LA FRANCE AUX FRANCAIS

France Bleu Berry renseignée par un extrémiste de gauche n’a pas manqué de s’emparer de l’affaire, de donner le nom de la candidate FN et de citer la vidéo qualifiée avec insistance de raciste : on y a eu droit une journée quasiment toutes les heures. La Nouvelle République est restée sur la réserve et n’a fait qu’effleurer le sujet. Il faut dire que ce journal avait récemment traité abondamment à propos d’un tatouage pour ne pas avoir besoin d’en rajouter cette fois-ci. C’est aussi très équitable de se partager le morceau !

On peut se poser une question : n’y aurait-t-il qu’au FN qu’on trouverait des candidats aux Municipales qui posteraient sur Facebook des propos, des images dérangeantes, qu’on assimile très vite à du racisme parce qu’ils nous ramènent à des problèmes que les partis politiques ayant pignon sur rue traitent avec frilosité, à savoir principalement l’immigration, l’islamisation mais aussi la justice en France ?

Dans le camp qui s’oppose au FN, c’est à dire tous les partis, n’y aurait-il que des parangons de vertu, des antiracistes pur jus?

Eh bien non!Une candidate de 25 ans sur une liste de l’UDI a écrit: « LE PERIL JUIF… LA HONTE « , dans un commentaire écrit grâce à un faux compte au nom de Moshé Yaniv, commentaire visant le maire sortant PS de Schiltigheim (banlieue de Strasbourg).

Elle a été reconnue et confondue à cause de ses fautes d’orthographe! (sic)

Je l’ai su grâce à un article dans Dreuz.info du 12 mars dernier dont le titre est :

HAYAT BELAREDJ, CANDIDATE SUR UNE LISTE UDI ET ACCUSEE DE PROPOS ANTISEMITES L’information s’est cantonnée à la presse locale en Alsace principalement. Mention en a été faite sur le site internet de peu de journaux  et les titres étaient plus modérés  puisqu’on ne parlait pas de « propos antisémites » mais à chaque fois de  » dérapage antisémite « .

Aller chercher le pourquoi de la nuance…

Récemment, Marine Le Pen disait sur les ondes qu’on passait ses candidats au  » scanner « . Elle n’a vraiment pas tort.

Alors aujourd’hui,une fois n’est pas coutume, si on se penchait d’un peu plus près sur le profil personnel  d’une jeune candidate UDI !

Rien n’est plus facile en lisant l’interview qu’elle a donnée le 15/09/2012 à un journaliste d’Algérienetwork et qu’on retrouve sur internet :

ENTRETIEN AVEC HAYET BELAREDJ KHELIL, UNE EXPATRIEE ALGERIENNE.

Elle se présente:

- française de racine algérienne.

- titulaire d’une licence en droit et d’un Bachelor Commerce Marketing -parallèlement à ses études a été présidente du MLP(Mouvement de Libération de la Palestine) de 2008 à 2010 -petits boulots, puis poste de commerciale qui ne lui a pas plu – part en vacances en Algérie en 2011 et y reste car elle a trouvé un poste de responsable du développement commercial et marketing pour une enseigne.

Elle semble alors avoir trouvé la terre idéale.

Elle énumère donc, ce qui est mieux dans ce pays, que dans sa terre natale la France :

« Moins de pression en Algérie qu’en France… dépression au travail quasi inexistante… très peu de mendiants SDF… soins gratuits à l’hôpital… vie moins chère… énergie à faible coût… vivre en Algérie m’a permis de me ressourcer et d’échapper à cette pression en France… du travail, il y en a contrairement à ce que l’on peut entendre dans la presse occidentale… L’Algérie est en pleine expansion… »

Suivent des conseils adressés aux ressortissants à l’étranger:

- ne pas croire la « presse occidentale qui rabâche sans arrêt que l’Algérie est un pays pauvre »

- ne pas avoir peur de l’Algérie, car « c’est un pays qui accueille tout le monde… c’est un pays qui ne connaîtra pas la crise… c’est le moment de revenir… la femme a une place importante dans la société algérienne… le printemps arabe n’aura jamais lieu… »

Elle trouve en plus un argument convaincant quand elle dit qu’en France, il faut payer toutes sortes d’impôts, que la TVA est plus importante.

Face à son témoignage quelques remarques s’imposent :

- La France, qu’on accuse presque de délaisser ses  immigrés en ne les aidant pas à s’intégrer, montre qu’une fois de plus, certains, (plutôt certaines, puisque les filles ont une meilleure réussite scolaire), pour peu qu’ils s’en donnent la peine peuvent avoir un parcours normal comme c’est le cas pour  Hayet Belaredj.

- Celle-ci s’est plainte d’avoir envoyé des tas de CV, d’avoir eu à faire des petits boulots, d’avoir eu un poste de commerciale qui ne lui plaisait pas. Qu’elle sache que c’est le lot de beaucoup de Français à l’heure actuelle et qu’ils n’en pleurnichent pas tous pour autant!

- Si l’Algérie offre autant d’opportunités, c’est sûr que tous ceux qui sur notre sol, bien qu’étant nés en France ne se sentent pas français feraient mieux d’aller dans ce pays de cocagne.Nos frontières sont largement ouvertes.

- Peut-on être si sûr que »le printemps arabe n’aura jamais lieu »? Que sera l’après Bouteflika? Ne pas oublier qu’il y a des printemps tardifs!

- Si l’Algérie depuis 10 ans remonte bien la pente, l’avenir n’y est pas forcément radieux à long terme. L’économie de ce pays serait trop dépendante à l’égard des hydrocarbures (3/4 des recettes fiscales) et ne ferait pas de réformes en profondeur.

- Quant à la place de la femme  dans cette société  il est permis de douter de son importance.

- Nonobstant, l’on est heureux de voir une Française d’origine étrangère réussir en Algérie dans la patrie de ses aïeux, grâce quand même à l’éducation qu’elle a reçue en France. Puissent d’autres suivre son exemple: c’est-à-dire ne plus rêver de là-bas mais aller là-bas vivre leur rêve.

Certaines de ses affirmations m’interpellent également :

-Dans son cursus, elle dit avoir fait une école commerciale privée de 2008 à 2010 et obtenu une Licence en droit et un Bachelor de Commerce-Marketing dans le même temps. Pour ces 2 examens, il me semble que cela nécessite pour chacun 3 ans d’études dans le meilleur des cas. D’autre part,pendant cette même période,elle était présidente du MLP… Je salue donc bien bas ces prouesses de « superwoman »qui ne manquent pas de surprendre et de susciter quelques doutes aussi…

- Hélas,cette brillante personne qui vantait tant son Algérie n’y restera seulement qu’une année. On note dans son parcours entreprise : Palais d’or, responsable du développement commercial et Marketing, Tlemcen,2011-2012. Le rêve algérien aurait-il tourné rapidement au cauchemar?

- La voilà de nouveau dans cette France où  » l’ambiance au travail n’est pas très agréable « !

- Elle y crée sa propre entreprise le 1/04/2013 là où elle assurait que c’était si difficile à réaliser.

- Côté politique, on la trouve à l’UDI après avoir essayé le PS. Une chance pour elle : elle est femme, elle est  jeune, elle est issue de la diversité, elle a étudié. Le profil qu’on s’arrache pour mettre sur les listes aux élections.

Bien sûr, elle a fauté en tenant des propos antisémites,mais il lui sera vite pardonné. Dans le monde politique, nombre d’hommes ont des casseroles, ce qui les oblige parfois à observer une période de retrait, histoire de se refaire une virginité, et on les retrouve souvent peu de temps après sur la scène politique, en hommes nouveaux et de renouveau.

L’alibi « erreur de jeunesse » lui sera accordé largement au nom de la discrimination positive. D’ailleurs les quelques journaux qui ont relayé quand même l’incident ont parlé de « dérapage » antisémite, c’est-à-dire d’un acte incontrôlé…

Or, quand on a oeuvré comme c’est le cas au sein du MLP, peut-on croire à un dérapage incontrôlé? En l’occurrence le dérapage serait plutôt bien contrôlé  et viserait bien une fois de plus les juifs de France victimes de plus en plus de racisme venant de la communauté islamiste.

Imagine-t-on les propos « le péril juif…la honte » dans la bouche d’une candidate FN ?

On l’aurait qualifiée de candidate néo-naziste, l’excuse de « jeunesse » et de « dérapage » ne lui aurait été ni permis ni accordé. On aurait parlé sans détour de racisme anti-juif!

Elle aurait eu droit à la une de la presse locale avec photo en gros plan et si possible sous un angle où on la verrait plutôt hideuse!Tous les autres médias en auraient parlé… L’info aurait circulé…

Le maire PS sortant qui faisait les frais en tant que juif des propos antisémites de la candidate UDI a porté plainte:celle-ci passera au tribunal le 24 avril prochain.

Sachons d’avance qu’elle bénéficiera de toutes les circonstances atténuantes possibles avec au bout un sursis… une peine de principe seulement et on n’en reparlera plus…

Françoise Lerat

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

marie-plume 27/03/2014 13:58


Atterrant! Snobinarde qui s'ignore et fustige qui l'a grassement nourrie et éduquée, gratuitement! Fait penser à une autre, de naissance plus" bobo"ayant habité les palais présidentiels aux frais
du contribuable, et qui revendique "le droit à la vie privée"... Deux ingrates de la République, deux langues baveuses...Berk!