Proposition de loi contre les djihadistes Par Jacques Myard

Publié le 11 Septembre 2013

Toutes les propositions pour lutter contre l'islam fondamentaliste, les djihadistes sans âme, sans coeur et souvent sans esprit, au point de croire que donner la mort, voire se la donner mène droit au paradis avec des vierges par dessus le marché, méritent d'être surveillés, sanctionnés, éliminés s'il le faut, bref, nous devons les aider sans hésiter, à rejoindre ce paradis des fous d'Allah. Bon débarras...  la terre, notre planète ne pourra que s'en trouver mieux.

Que le pouvoir actuel et d'hier soit incapable de mener une action contre les "français de papiers" partis au Mali, en Syrie, égorger des femmes, couper des mains est totalement incompréhensible. Comment accepter que ces "français de papiers" puissent un jour revenir sur notre territoire auréolés de la gloire donnée aux anciens combattants soutenus par un Hollande, notre Président d'opérette français.

Gérard Brazon

*****

 

Proposition de loi n°1263 de Jacques Myard : lutter contre les dérives djihadistes


L’évolution récente des conflits armés dépasse les affrontements interétatiques classiques et provoque l’engagement de jeunes Français qui rejoignent individuellement les zones de combat. Cela est confirmé par les déclarations récentes du ministre de l’intérieur, M. Valls, selon lesquelles plus d’une centaine de jeunes Français de confession musulmane se sont engagés dans des mouvements djihadistes en Syrie.

Cette situation n’est pas acceptable et emporte des conséquences néfastes nombreuses pour la cohésion nationale.

Il est inadmissible que de jeunes Français rejoignent des mouvements armés alors même que la France les combat ou demeure neutre.

En l’état de notre législation, seuls les faits relevant de l’association de malfaiteurs en liaison avec une entreprise terroriste peuvent être poursuivis par la justice. En revanche, un Français ne peut pas être poursuivi s’il s’engage dans un conflit au bénéfice d’une rébellion non portée sur la liste des mouvements terroristes, ce qui est parfois le cas en Syrie.

Or une telle situation aura des conséquences directes sur la France. Nombre de ces djihadistes vont ainsi acquérir un savoir-faire guerrier qu’ils pourront utiliser à leur retour en France.

Jacques Myard propose de sanctionner de cinq années d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende tout Français qui participe, directement ou indirectement, à des conflits armés hors du territoire de la République en l’absence d’accord exprès des autorités françaises. (Avec la loi Taubira, il ne feront même pas un mois... ndlr)

La proposition de loi prévoit enfin, en complétant l’article 25 du code civil, que ces individus, en cas d’infraction à la loi, soient déchus de la nationalité française.

Pour vous reporter au texte de la proposition de loi n°1263, cliquez sur le lien suivant : 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Respectvaleurs 12/09/2013 08:54


BRAVO!

mika 11/09/2013 21:05


27 aout 2013 - Jacques Myard chez Bourdin:
Non à la guerre en Syrie



https://www.youtube.com/watch?v=4s6RlqpypqM

LA GAULOISE 11/09/2013 17:05


FRANCAIS OU PAS UNE SEULE FACON DE LUTTER CONTRE CES NOUVEAUX FUTURS TERRORISTES C EST DE LEUR INTERDIRE ET POUR TOUJOURS DE REMETTRE LES PIEDS EN FRANCE .

philo 11/09/2013 16:19


. Il est inadmissible que de jeunes Français rejoignent des mouvements armés alors même que la France les combat ou demeure neutre.


Cette phrase est du grand n’importe quoi ! Je
rappelle que sous Sarko la France a soutenus et aidés les djihadistes de Libye et que l’actuel capitaine de pédalo, soutien les djihadistes de Syrie et veut même leur envoyer du renfort pour
faire tomber le régime de Bachar, lequel, je le rappelle, combat ces salopards.


 


A mon modeste avis, ce projet de loi n’a aucune chance de
franchir les premières cinq minutes de discussion ; car, n’oublions pas que nous sommes en peine socialie. Par ailleurs,  je ne vois pas la harpie garde des sots ou des seaux ainsi que
tous ces copains et coquins applaudir à cette initiative