Provocations Russes disent les USA sans rire. Lamentable inversion des réalités.

Publié le 28 Avril 2014

Les visées ukrainiennes de Washington

Par La Voix de la Russie La secrétaire d'Etat américaine adjointe chargée de l'Europe a fait un nouvel aveu dans une interview accordée à la chaîne de télévision CNN : depuis 1991 les Etats-Unis ont investi dans l'Ukraine 5 milliards de dollars. La somme a été dépensée à titre d'aide au développement de la démocratie au pays lequel se trouove, suite à cet important investissement, au bord de la désintégration et de la ruine économique et politique totale.

Mme Nuland a tenu à souligné que les Etats-Unis n'avaient pas débloqué des capitaux pour soutenir le Maïdan. A l'en croire, c'était un mouvement spontané d'une population lasse de la corruption et de l'arbitraire des autorités. Cependant il est bien notoire que des fonds financés par des sources étrangères, américaines comprises, ont fonctionné en Ukraine pendant des décennies. Les buts qu'ils proclamaient étaient nobles, mais en réalité leur objectif réel était on en peut plus concret : éloigner au maximum Kiev de Moscou et disposer les élites politiques et l'opinion publique ukrainiennes contre la Russie. Il n'était question d'aucuns investissements dans le développement économique ou dans les réformes de la science, de l'industrie et de l'agriculture.

Washington ne parvenait pas à accepter que l'Ukraine devienne un pont de liaison entre la Russie et l'Europe et reste un Etat ami et partenaire de son voisin oriental. Il ne fallait pas l'admettre. Ainsi les Américains n'ont pas lésiné sur les moyens pour créer un nouveau foyer d'instabilité près des frontières de la Russie. Le politologue Bogdan Bezpalko a noté à ce propos :

Les Américains utilisent le plus souvent le mot démocratie à des fins de spéculations et ils l'interprètent d'une façon très originale. Ils ont toujours conduit au pouvoir les forces qui leur étaient avantageuses. Au Chili c'était Pinochet et au Cambodge ils ont soutenu Pol Pot parce qu'eux et leurs partis étaient avantageux pour les Etats-Unis.

Aujourd'hui les autorités illégitimes de Kiev exécutent volontiers le rôle des fantoches de la Maison Blanche. Ce n'est pas un hasard si le début de la soi-disante opération anti-terroriste dans l'est ukrainien a été annoncé aussitôt après la visite à Kiev du chef de la CIA. Après une trêve de Pâques a été relancée aussitôt après la visite de la capitale ukrainienne par le vice-président des Etats-Unis. Cela ressemble beaucoup à l'exécution des instructions concrètes. Dans ce contexte, de quelle indépendance des chefs du Maïdan peut-il être question ?

L'expert de l'Institut de l'histoire russe Andreï Martchoukov est convaincu que les Américains n'ont pas dépensé en vain ces 5 milliards de dollars.

Cet argent a été investi dans un coup d'Etat en Ukraine pour la placer entièrement sous son contrôle, la transformer en un territoire dépendant et en une tête de pont d'une nouvelle offensive contre la Russie. De ce point de vue, l'investissement est rentable. Le processus n'est pas d'ailleurs achevé et il n'est pas clair à quoi il aboutira.

Mais la chose la plus paradoxale et désagréable pour les Ukrainiens est dans le fait que les investissements américains dans l'Ukraine se soient épuisés. Au lieu d'une assistance géante d'un montant de 15 milliards débloquée par la Russie, Kiev recevra des dizaines de millions pitoyables.

Les responsables américains pérorent en grande pompe de ces sommes misérables pour un pays peuplé de 48 millions d'habitants. En plus, ils promettent à l'Ukraine des technologies d'économie d'énergie qui permettront de diminuer la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Bref, tout porte à croire que la faillite devient inévitable dans ce pays. Celle-ci servira évidemment d'un prétexte pour un nouveau Maïdan qui est devenu un état permanent pour la société ukrainienne.

Les visées ukrainiennes de Washington

.


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_28/Les-visees-ukrainiennes-de-Washington-9664/

Mme Nuland a tenu à souligné que les Etats-Unis n'avaient pas débloqué des capitaux pour soutenir le Maïdan. A l'en croire, c'était un mouvement spontané d'une population lasse de la corruption et de l'arbitraire des autorités. Cependant il est bien notoire que des fonds financés par des sources étrangères, américaines comprises, ont fonctionné en Ukraine pendant des décennies. Les buts qu'ils proclamaient étaient nobles, mais en réalité leur objectif réel était on en peut plus concret : éloigner au maximum Kiev de Moscou et disposer les élites politiques et l'opinion publique ukrainiennes contre la Russie. Il n'était question d'aucuns investissements dans le développement économique ou dans les réformes de la science, de l'industrie et de l'agriculture.

Washington ne parvenait pas à accepter que l'Ukraine devienne un pont de liaison entre la Russie et l'Europe et reste un Etat ami et partenaire de son voisin oriental. Il ne fallait pas l'admettre. Ainsi les Américains n'ont pas lésiné sur les moyens pour créer un nouveau foyer d'instabilité près des frontières de la Russie. Le politologue Bogdan Bezpalko a noté à ce propos :

Les Américains utilisent le plus souvent le mot démocratie à des fins de spéculations et ils l'interprètent d'une façon très originale. Ils ont toujours conduit au pouvoir les forces qui leur étaient avantageuses. Au Chili c'était Pinochet et au Cambodge ils ont soutenu Pol Pot parce qu'eux et leurs partis étaient avantageux pour les Etats-Unis.

Aujourd'hui les autorités illégitimes de Kiev exécutent volontiers le rôle des fantoches de la Maison Blanche. Ce n'est pas un hasard si le début de la soi-disante opération anti-terroriste dans l'est ukrainien a été annoncé aussitôt après la visite à Kiev du chef de la CIA. Après une trêve de Pâques a été relancée aussitôt après la visite de la capitale ukrainienne par le vice-président des Etats-Unis. Cela ressemble beaucoup à l'exécution des instructions concrètes. Dans ce contexte, de quelle indépendance des chefs du Maïdan peut-il être question ?

L'expert de l'Institut de l'histoire russe Andreï Martchoukov est convaincu que les Américains n'ont pas dépensé en vain ces 5 milliards de dollars.

Cet argent a été investi dans un coup d'Etat en Ukraine pour la placer entièrement sous son contrôle, la transformer en un territoire dépendant et en une tête de pont d'une nouvelle offensive contre la Russie. De ce point de vue, l'investissement est rentable. Le processus n'est pas d'ailleurs achevé et il n'est pas clair à quoi il aboutira.

Mais la chose la plus paradoxale et désagréable pour les Ukrainiens est dans le fait que les investissements américains dans l'Ukraine se soient épuisés. Au lieu d'une assistance géante d'un montant de 15 milliards débloquée par la Russie, Kiev recevra des dizaines de millions pitoyables. Les responsables américains pérorent en grande pompe de ces sommes misérables pour un pays peuplé de 48 millions d'habitants. En plus, ils promettent à l'Ukraine des technologies d'économie d'énergie qui permettront de diminuer la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Bref, tout porte à croire que la faillite devient inévitable dans ce pays. Celle-ci servira évidemment d'un prétexte pour un nouveau Maïdan qui est devenu un état permanent pour la société ukrainienne.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_28/Les-visees-ukrainiennes-de-Washington-9664/

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_28/Les-visees-ukrainiennes-de-Washington-9664/


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article