Que pense Manuel Valls des agresseurs d'Aulnay sous Bois (9-3)? Rien, pas un mot...

Publié le 22 Novembre 2012

La violence encore, la violence toujours! Les délinquants ne se sentent aucunement menacés. Que risquent-ils au fond. En dessous de deux ans de prison, grâce à Madame Dati, les condamnés ne font pas leurs peines. Comme il n'y a pas ou peu de bracelets voire de peines de substitutions, ils restent sous "contrôle judiciaire" c'est à dire libres puisque qu'il n'est fait aucune recherche du délinquant lorsqu'il ne se présente pas à son contrôle. 

Madame Taubira ne souhaite plus emprisonner! C'est une question d'économie budgétaire. La belle affaire. Les citoyens? Tout le monde s'en moque.... et particulièrement les délinquants! Ainsi va notre France sous les socialistes mais pas que...

Gérard Brazon

*****

Le Parisien

Une jeune femme a vécu un véritable cauchemar, ce lundi 19 novembre, vers 11 heures dans son à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Un homme s'est présenté à la porte de son domicile, en prétextant devoir effectuer une livraison. Au moment où elle a ouvert sa porte, la victime, âgée de 22 ans a vu surgir trois hommes, le visage encagoulé. Ces derniers, munis d'une arme de poing et d'un couteau ont aussitôt maîtrisé la jeune femme, avant de la déshabiller, puis de lui attacher les mains et les chevilles à l'aide de lien en plastique. Les agresseurs lui ont ensuite mis un sac en plastique sur le visage avant de la frapper à plusieurs reprises. «Ils lui ont intimé l'ordre de révéler l'emplacement d'une forte somme d'argent sensée se trouver chez elle, indique une source proche de l'affaire. Au bout d'un moment, ils ont fini par se rendre compte qu'ils s'étaient trompés de personne».

Les trois malfrats ont finalement quitté les lieux, après avoir dérobé quelques bijoux. «Ces agresseurs ont agi avec une inquiétante facilité, dénonce Stéphane Pelliccia, délégué départemental pour le syndicat de police CFDT-Interco 93. Ils ont également fait preuve d'une grande violence. Ce sont des faits particulièrement graves».

Les enquêteurs du service départemental de police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis ont été chargés des investigations.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

lombard 26/11/2012 18:45


bonjour


la société française ,a mon avis n'en a pas encore assez pris dans la figure pour se rappeler l'article 35 de la déclaration des droit de l'homme et du citoyen de 1793..........
Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le
plus indispensable des devoirs.


a bientot!

lombard 26/11/2012 18:41


bonjour


de toute façon temps que taubira les relachera !!!!!

LA GAULOISE 23/11/2012 08:39


Allons nous etre obligé de nous défendre nous meme? Pourquoi pas ?

Banro 23/11/2012 00:04


Parce qu'ils ont encore le temps de faire
ça?


Commentaire n°1 posté par Epicure aujourd'hui à 15h04


Bien sûr, entre deux parties de cartes !


 

DURADUPIF 22/11/2012 18:04


Il suffit d'ouvrir la porte et le bonheur est dans le pré? D'ailleurs et par ailleurs n'est t'ELLE PAS BELLE LA VIE que toute l'afrique regarde. Il suffit "d'ouvrir" le téléviseur.  Depuis
trente ans des cons leurs ont ouvert la porte, ils s'éparpillèrent dans les champs. Braves gens n'ouvraient plus votre porte. Dès qu'on sonne chez vous, appelez la Police.

jp 22/11/2012 15:49


le changement c'est maintenant,ils vont devoir recruter ,mais comme la chance pour la France ,est prioritaire ,on est pas dans la merde!!!!!!!!!!

Epicure 22/11/2012 15:04


Les enquêteurs du service départemental de
police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis ont été chargés des investigations.


Parce qu'ils ont encore le temps de faire
ça?