Qatar par ci, Qatar par là! On bouffe du Qatar chaque jour! France à vendre!

Publié le 7 Janvier 2012

Par Danielle Moulins.

Qatar again! Où l'on voit que l'ICI de Delanoë va trouver de l'aide auprès de l'émirat. Ouf mieux vaut Qatar que jamais!

 De source autorisée on apprend que l'émir du Qatar s'engage à financer les encadrements des photos de l'artiste franco-algérien Moktar Ben Leïca lors de sa prochaine exposition à l'ICI dont le thème est : Voiles, vapeurs et questionnements psychanalytiques autour de l'hyménoplastie. Parallèlement à l'exposition des conférences-débats seront animées par le chirurgien plasticien Aboul El Flouze et Rachida Céhaine-Erres, psychanalyste franco-marocaine dont la publication récente de son dernier ouvrage, "Qatarsis et le divan oriental, ou la sublimation du vivre-ensemble" fera l'objet d'une signature en présence du maire et de l'ambassadeur du Qatar.

Sans rire c'est presque ça le programme actuel de l'ICI de la rue Léon, Paris 18ème!

************

Blog du Monde 

Billet de banque du Qatar

Alors que le Qatar vient d’annoncer son intention de financer à hauteur de 50 millions d’euros des projets dans les banlieues françaises (lire l’enquête dans Le Monde du 6 janvier), l’émirat se montre plutôt discret sur les sujets relatifs à l’islam. « Comme l’Arabie saoudite, l’émirat marche désormais sur des œufs pour ne pas apparaitre comme un financeur de mosquées ou comme un soutien à des mouvements extrémistes », estime un bon connaisseur du milieu. La crainte d'être soupçonné "d'ingérence" limite aussi les investissements, souligne le chercheur Nabil Ennasri, qui ajoute: "certains responsables qataris considèrent en outre que les besoins des musulmans sont ailleurs, en Afrique ou en Asie du Sud-Est". 

L’émirat, fréquemment sollicité par des associations françaises gestionnaires de mosquées, préfèrerait donc s’appuyer sur les aspects culturels de l’islam de France ou sur des projets précis estampillés par les pouvoirs publics français. Ainsi, l’Institut des cultures d’islam (ICI), le projet porté par la mairie de Paris, qui doit à terme fournir un ensemble cultuel et un lieu culturel au 18ème arrondissement de la capitale, devrait bénéficier dès cette année d’aides financières qataries pour des expositions prévues dans la partie culturelle de l’Institut.

En revanche, à Lyon, le projet d’institut de civilisation musulmane, adossé à la grande mosquée, attend toujours une réponse positive du Qatar après avoir sollicité un soutien financier et rendu visite aux autorités qataries.

Traditionnellement financé par les « pays d’origine », (Algérie, Maroc, Turquie, notamment) et les dons des fidèles, l’islam de France bénéficie aussi, dans des proportions difficiles à évaluer de fonds venus des pays du Golfe. Le mécénat, assuré par des entrepreneurs issus de l’immigration, commence timidement à se développer avec l’ascension sociale d’une partie de la communauté musulmane de France.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article