Qu'attend l'Algérie pour s'excuser des déprédations de ces nationaux dans tous les quartiers de France.

Publié le 24 Juin 2014

Coupe du Monde oblige Par Jean Sobieskii

 

Histoire de commencer cette rubrique par un sourire footballistique et une leçon d’anatomie. Les carotides ayant été localisées « à bout de doigt », il ne reste plus qu’à pointer la lame au bon endroit, en prenant garde toutefois de ne pas se blesser malencontreusement. Ici, démonstration de la première étape, par un athlète chez qui l’on sent, d’instinct, le potentiel djihadiste à vocation syrienne, le tout assaisonné à la sauce Bouteflika. Fier de ton compatriote, Président ? Vomitorium, svp, parce que des Français comme celui-là, franchement, ça fout la gerbe.


 

Ah, un détail : cette scène de fraternité absolue se passe en effet en France, pays de Montaigne, de Racine, de Malraux, de Revel, et de quelques autres .


Jean-Jacques Bourdin ce lundi sur RMC. Deux minutes trente de ce qui pourrait passer pour de l’idiotie utile mais qui, à bien y réfléchir, est en fait  autre chose ; de conscient, de calculé, de logique. Derrière les mots, écoutez bien la couardise, la compromission, le doute favorable à l’accusé, la gêne face à la vérité des faits.

C’est la France officielle en 2014, sa voix insupportable de relativisme, de lâche confort et de défaite de la simple pensée critique. Pour ne parler que de celle-là. Vomitorium, svp.


Dans Bourdin direct, un policier relate de nombreux débordements à Lyon mais aussi à Marseille et Paris, suite à la victoire de l'Algérie sur la Corée du Sud. Il regrette l'omerta des médias sur le comportement scandaleux des supporters algériens.

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Walker 24/06/2014 17:55


La pratique de l' excuse pour tout et n' importe quoi est une spécialité typiquement française.