Quand l'Huma et Libé étaient conscients du ramadan et de l'islamisme....

Publié le 19 Octobre 2012

Les journalistes de gauche sont de drôles de personnes. Un peu limités par leur idéaux gauchistes et leur pseudo humanisme à deux balles, ils se contredisent dès qu'ils s'aperçoivent que ce qu'ils affirmaient il y a peu comme une vérité, est repris par la droite. Cela devient comme par magie, une absurdité, une ignominie. Même lorsque c'est une droite bien molle et souvent volontaire si ce n'est complice. Car enfin, Jean François Copé n'est pas un parangon de la lutte contre l'islamisation, on le saurait.

Sa saillie sur le pain au chocolat n'est qu'une sortie électorale qui fait un pauvre relief devant la platitude de François Fillon centriste. Jean François Copé s'essaye à faire droite véritable, parce qu'il n'aurait paraît-il pas le vent en poupe. Que les patriotes de l'UMP ne se fassent pas d'illusion avec Jean François Copé, dès lors que les élections internes seront terminées, tout ce beau petit monde ira boire un verre sur leurs dos et classseront l'islamisme et le patriotisme dans la rubrique poubelle.

Cela ne retire pas le fait que les journalistes de gauche savent parfaitement bien que la sortie de Jean François Copé est une vérité, ils l'ont écrite dans leurs journaux!  Mais comment le dire n'est-ce pas, sans passer pour des imbéciles.

Gérard Brazon

*** 

L'Observatoire de l'islamisation

Ramadan imposé: quand L'Huma et Libé donnaient raison à Copé

Un de nos lecteurs a fait un travail de recherche pour trouver les incidents qui se sont produits lors du ramadan ces dernières années. Quand Libération et L'Humanité n'hésitaient pas à rapporter des faits de pression sur les non musulmans à l'école et dans la rue pendant le ramadan, qui a tendance a devenir obligatoire dans les zones islamisées.

À Trappes, l’islamisme tisse sa toile, L'Humanité, 8 décembre 2003)

… Depuis, estimant que la situation ne cesse de se dégrader, elles montrent du doigt la "petite minorité" qui bourre le crâne des gamins en quête de repères. Marie-Laure Ségal ajoute : "Pendant le mois de ramadan, des élèves sont traités de mauvais musulmans quand ils vont manger à la cantine." Le ramadan est maintenant pratiqué par de très jeunes adolescents. À Trappes et ailleurs, des témoignages affluent sur le nombre croissant de gamins du primaire, voire de la maternelle, qui jeûnent alors que seuls les pubères doivent se plier à la prescription. Sylvie Mérillon se rappelle la fois où "un gosse de neuf ans s’est trouvé mal. Je suis passée dans les classes pour expliquer que l’on ne peut rester le ventre vide quand on va aux cours. Je leur ai dit de faire le ramadan pendant le week-end". La directrice a toutefois arrêté de prodiguer ses conseils à la suite d’altercations avec les parents sur ce sujet. À partir de l’an 2000, "nous avons senti un basculement dans la vie quotidienne de l’école", explique Sylvie Mérillon…

"5 heures du mat, c'est ramadan..

Libération, 19 novembre 2001 -A Paris, le quartier Couronnes vit au rythme du mois de jeûne. Par GROSJEAN Blandine

Cette année, la première nuit du ramadan tombait au deuxième jour du beaujolais nouveau. A Couronnes, point de jonction des XIe et XXe arrondissements parisiens, au confluent d'une capitale «bobo-ethno-chic» (celle de la rue Oberkampf) et de cités «sensibles», la fête du beaujolais qui se tenait vendredi au bistrot Chez Mireille fut très arrosée. […]

Tout près de la mosquée, un bar tranquille résonne de plaintes assourdies. Le patron est kabyle et, dit-il, depuis deux ans, les Arabes n'osent plus venir prendre un verre chez lui. Il sert de l'alcool, «et les barbus [lui] mettent le bordel», surtout pendant le jeûne. Une beurette fait ses devoirs dans un coin. «De plus en plus, on me parle mal si je parle en français. Soit on me répond en arabe, soit en français pour me dire: Pourquoi tu ne parles pas arabe?" "Pendant le ramadan, j'évite de fumer dans la rue, je sens trop la pression. 

"Le ramadan séduit de plus en plus les jeunes

Figaro, Cécilia Gabizon  21/08/2009

 «L'air du temps est clairement au repli communautaire», affirme l'écrivain et chercheur Abdelwahab Meddeb. «Ce sont des cycles, dopés par les télévisions satellitaires du Golfe, qui diffusent des émissions religieuses toute la journée avec un fort impact sur l'ensemble du monde musulman, y compris en France.» Ceux qui ne pratiquent pas se retrouvent aujourd'hui «en position de se justifier», regrette Tahar, informaticien parisien. Parmi les adolescents, la pression du groupe est forte. Certains se font houspiller s'ils fréquentent la cantine et beaucoup «se cachent pour manger un sandwich», affirme Samira en première à Lyon…

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/25/01016-20100825ARTFIG00349-lyon-tabasse-pour-avoir-bu-un-cafe-pendant-le-ramadan.php

"Lyon - Justice. Tabassé parce qu’il ne faisait pas le ramadan : 5 et 3 ans ferme pour deux de ses agresseurs (Le Progrès)

Publié le 19/03/2012

Deux hommes de 24 et 25 ans ont été condamnés lundi par le tribunal de Lyon à des peines de cinq et trois ans de prison pour avoir passé à tabac, le 13 août 2010, un quadragénaire d’origine sénégalaise sous prétexte qu’il ne respectait pas le ramadan.

http://www.leprogres.fr/rhone/2012/03/19/tabasse-parce-qu-il-ne-faisait-pas-le-ramadan-5-et-3-ans-ferme-pour-deux-de-ses-agresseurs?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Brest. Une fille battue par son oncle pour ne pas avoir fait le ramadan

Faits divers dimanche 19 août 2012

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Brest.-Une-fille-battue-par-son-oncle-pour-ne-pas-voir-fait-le-ramadan_40779-2105412_actu.Htm

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

knack 19/10/2012 22:19


faut pas être plus kto que le pape.


des promeneurs ont bien aperçu l' imam cueillir et manger  des mûres au bord de la route .


 si Allah le tout puissant avait voulu le jeune: il aurait fait  - 50° pendant dans la journée


 tout serait paralysé: plus de problèmes au bar, au travail, à l'école........ :-))