Quand la France s’impose l’islamisme par Aldo Sterone, algérien résidant à Londres

Publié le 23 Mars 2012

 Voila, c’est un Français d’origine algérienne avec plus de 15 condamnations quand il était mineur. C’est ce qu’on appelle communément une racaille. Une personne qui est sur terre par erreur et dont tout le comportement peut se résumer à un seul concept : cette personne cherche à faire payer aux autres l’erreur qui fait qu’elle est sur terre. D’où cette attirance pour la mort, la laideur, le vandalisme et la destruction.

Quand vous rajoutez à une racaille l’islam de France et un séjour en Afghanistan, vous obtenez un mélange explosif.

La France peut se distinguer quand il s’agit d’envoyer des satellites, maintenir un patrimoine historique ou construire des Renault Mégane. Par contre, il y a un défi que les Français se sont lancés par orgueil et ils vont échouer lamentablement. C’est celui de nourrir l’islamisme dans leur pays et vivre en paix.

En Algérie, des nourrissons ont été égorgés ou éclatés contre les murs. Des fœtus ont été sortis des ventres déchirés de leurs mères et d’autres choses si graves que je ne vous les raconte pas. Donc, vos superlatifs, il va falloir les économiser parce que vous n’avez rien vu encore.

Vous avez déclaré que le nazisme est le mal absolu. C’était vrai il y a 70 ans. Soyez les bienvenus en 2012. Si vous ne remettez pas vos pendules à l’heure, vous allez partir à l’abattoir sans jamais avoir compris.

On a eu des dizaines, voir des centaines de milliers de morts en Algérie à cause du terrorisme islamiste. Alors vous pouvez pensez que ça nous arrive parce que nous sommes des abrutis. Vous pensez être meilleurs et pouvoir développer cette bête dans votre pays et vivre avec tranquillement. C’est ça même le péché d’orgueil donc vous payez le prix aujourd’hui et ce n’est qu’un avant gout. Avec les islamistes, les prisonniers sont égorgés. Les otages sont égorgés. Les habitations, les monuments, les champs sont détruits. C’est implacable. A Ben Talha, dans la nuit du 22 au 23 septembre 1997, c’est 400 personnes femmes, enfants, bébés, hommes, jeunes, vieux… on été égorgés pendant 4 heures et il y a même pas eu d’enquête. Chez-nous également le terrorisme islamiste a commencé avec une personne, puis 3, puis 4… et un jour, on cesse de compter. On est juste content de se réveiller vivant le matin.

Depuis des décennies, la France vote de manière consistante pour des partis qui ont transformé de quartiers entiers, et bientôt des villes entières, en enclaves où la République n’a pas sa place. Les islamistes contrôlent ces zones qui deviennent un mélange batard et dangereux.

Quand un racaille qui avait brulé une fille dans un local à poubelles a été ramené pour la reconstitution, sa cité l’avait applaudi. Combien applaudissent doucement Mohamed Merah ce soir ? Il aussi tué des arabes, oui, mais la fille qui a brulé dans de l’essence était aussi arabe. Dans ce monde, c’est le tueur qui a toujours raison.

Par votre vote, vous vous êtes imposé cette « diversité » qui n’est rien d’autre qu’une expérience sociale criminelle dont le but est justement d’effacer la diversité humaine. Aujourd’hui, ceux qui la prônaient, vous lâchent en vous disant que ça ne marche pas après tout. L’expérience a foiré, mais à vous de ramasser de supporter les retombées.

© Aldo Sterone 

NDLR : Aldo Sterone est un Algérien vivant et travaillant à Londres

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

island girl 24/03/2012 15:23


La dératisation a de beaux jours ..et la perfide albion peut se préparer avant les jeux olympiques...

marco 24/03/2012 09:18


quelle vérité,volà un homme plus clairvoyant que nos guignols de politicards,qui lui,au moins nous dis des vérités vrais!!!!

helene prado 23/03/2012 19:36


Et en Angleterre n'est-ce pas le m^me problème? Toute l'Europe s'est piégée!