Quand les mots ne veulent plus rien dire, c'est la dictature...

Publié le 29 Juillet 2011

Un pasteur de Finlande est accusé d'incitation à la haine raciale pour avoir décrit l'un des criminels les plus recherchés dans le monde comme un «terroriste».

Evil-kavkaz-center-and-nevsky-expressLa police a interrogé le pasteur Juha Molari après qu’il a donné une interview à RT [la chaîne russe Russia Today] dans laquelle il a parlé de Doku Umarov, l'homme derrière les attentats du métro et d'un aéroport de Moscou. Doku Umarov figure en tête de liste des terroristes tchétchènes les plus recherchés par la Russie, et il est sur la liste internationale des terroristes les plus recherchés dans le monde. Mais l’un des voisins de la Russie ne semble pas intéressé de collaborer à son arrestation. «Je l'appelle terroriste, ils l'appellent président », explique Molari.

Le pasteur est un critique de longue date du site internet Kavkaz Center, où les extrémistes s’expriment librement. Le site a été le premier à publier les textes des terroristes sur les attentats revendiqués par Umarov. Ce site est interdit dans de nombreux pays européens mais il fonctionne librement en Finlande. Outre la menace d'être défroqué pour avoir dénoncé Doku Umarov et le site Internet qui lui sert de porte-voix, Juha Molari reçoit d’autres genres de menaces : « Nous te conseillons d'arrêter tes activités contre Kavkaz Center. Si tu ne reviens pas à la raison, nous allons te décapiter ainsi que les membres de ta famille ».

Juha Molari s’est rendu au poste de police, mais c’est lui qui a fini par être persécuté. L’Église luthérienne veut maintenant le défroquer pour avoir promu l’intolérance religieuse. Il est également poursuivi pour avoir critiqué ce qui est considéré en Finlande comme une organisation légale.

Le deux poids deux mesures favorise le terrorisme international, dit Guennadi Goudkov, chef adjoint de la Commission sur la Sécurité du Parlement russe. Goudkov trouve inquiétant que la Finlande figure parmi les pays qui qualifient le terrorisme tchétchène de mouvement de libération. «Le terrorisme, c’est du terrorisme, peu importe comment on le désigne », dit Goudkov. « Il s’agit d’une menace pour l'humanité entière. C’est à cause du deux poids deux mesures que le terrorisme existe encore. Quand un pays qualifie de terroristes les militants de groupes armés illégaux qui commettent des attentats contre des innocents, le fait qu’un autre pays les considère comme des combattants de la liberté est tout simplement méprisable. Je ne m'attendais pas du tout à cela des autorités finlandaises. »

Claude Moniquet, un analyste des conflits et du terrorisme mondial, a  expliqué à RT qu’en autorisant les sites Internet extrémistes, les pays européens donnent le feu vert aux terroristes :

L'Europe et la plupart des pays ouverts ne comprennent pas qu'il y a clairement un lien entre l'activité terroriste et la propagande terroriste. Et que la propagande ou l’information terroriste fait partie de l'activité terroriste mondiale.

Certains membres de la communauté du renseignement disent: écoutez, nous devons laisser leurs sites fonctionner car cela nous permet d’étudier ce qu'ils font, d’avoir une vision globale de leur connaissance, et des données précises sur les organisations avec lesquelles ils sont en contact, ce qui aide à combattre le terrorisme mondial. C'est un argument que j'ai entendu avant même l’existence d’Internet et je n'ai jamais été convaincu. La collecte de renseignements sur les terroristes, tout en ne faisant rien, est une politique contre-productive.

Toute une équipe est liguée conre le pasteur : le Ministère public de Finlande, l’Église, et des terroristes parmi les plus endurcis dans le monde. Juha Molari a déjà changé d’adresse et il a divorcé de sa femme pour la mettre à l’abri du danger, ainsi que leurs enfants. Il envisage maintenant de déménager en Russie. «Nous avons une morale à deux vitesses. Nous avons le droit de critiquer et de dire des choses terribles sur les Russes et la Russie, mais quand nous critiquons la Finlande, nous sommes la cible d’attaques très, très fortes», se lamente-t-il.

Can-t_helpLe pasteur finlandais a été convoqué au poste de police après que RT a diffusé son histoire, a indiqué Joan Backman, militant des droits humains et président de la Société pour l’amitié Finnois-Caucasiens, dans une conversation téléphonique avec l'agence RIA Novosti : «Suite à l’interview sur RT, Eva Biaudet, Protecteur des minorités de Finlande, a demandé que Juha Molari soit inculpé d'«incitation à la haine nationale» contre le peuple tchétchène. La police a immédiatement convoqué Molari pour interrogatoire à 15 h aujourd’hui, heure finlandaise».

«Ceux qui promeuvent le terrorisme contre la Russie tentent également d’influencer l’opinion publique : ils affirment que Molari est raciste et qu’il a tenu des propos racistes à l’encontre du peuple du Caucase. Mais Molari ne fait qu'exprimer un fait reconnu, à savoir que Doku Umarov est un terroriste international », a ajouté Backman.

Petri Kroohn, du Comité anti-fasciste de Finlande, estime que cette situation s’inscrit dans le cadre d’une campagne coordonnée visant à soutenir les activités du site Internet Kavkaz Center à Helsinki: « Les séparatistes tchétchènes ont un large soutien politique en Finlande, où règne un sentiment anti-russes: tout ce qui est mauvais pour la Russie est bon pour la Finlande. Le changement fondamental dans l'attitude entre la Russie et la Finlande est lié au conflit ethnique dans les états baltes. »

Après être sorti du poste de police, le révérend Molari a confié à RT qu’il croit qu’il s’agit d’un prétexte politique. «La situation en Finlande est plutôt étrange. Je sens que des gens me soutiennent, mais en silence. Je pense qu'il n’y a pas d'attaques agressives entre les Russes ou les Finlandais, mais il y a des gens qui sont agressifs au point de soutenir les extrémistes. Et quand j'ai abordé cette question publiquement, ils sont devenus très nerveux.»

Source : Finnish priest persecuted for speaking out against terrorists, RT, 7 avril 2011. Traduction partielle

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Claude Germain V 29/07/2011 12:51



L'ame d' Hitler doit danser de joie. Ses  enfants et petits enfants spirituels s'en donnent en ce moment à coeur-joie ,avec une complicité et une fourberie evidente des dirigeants
occidentaux laches et serviles  , ils corrompent toute la civilisation occidentale ......


A quand un Messie sauveur ??? il se fait attendre par contre ..............