Quand les socialistes arrêteront de se moquer des Français (version 1) Par Lucie Clavijo.

Publié le 4 Avril 2013

Version 2 : Quand les poules auront des dents !

 

 Par Lucie CLAVIJO de Puteaux-Libre

Le gouvernement socialiste et le Parti délétère dont il est issu  doivent vraiment avoir la conviction chevillée au corps que le peuple français est stupide. Définitivement, lamentablement, indécrottablement stupide.

C’est sur que si le gouvernement mesure la candeur avec laquelle le peuple gavé de menteries et de procédés douteux en matière d’informations a élu HOLLANDE, il peut se dire que cela vaut la peine de tenter le coup et de continuer à nous prendre pour de parfaits imbéciles.

CAHUZAC, pour le citer, avait un compte en Suisse. Le plus ennuyeux se sont les mensonges, les yeux dans les yeux, que l’on nous a sorti pour l’occasion, avec des trémolos républicains en prime !

Et ce que j’en comprends, modestement, c’est qu’au départ, la classe politique est restée prudente sur la question, car elle redoutait la contagion et  surtout, que de bonnes âmes comme celle qui a dénoncé CAHUZAC, aillent lâcher le morceau. En fait, aillent lâcher tous les morceaux faisandés qui traînent dans les arrières cours de la République, et du petit monde politico financeux : que ceux-ci nous fasse la danse du ventre façon socialiste et sur un air de Vals, ou qu’ils nous assomme avec une bonne bourrée auvergnate et de droite.

Car qu’elle naïf pourrait imaginer qu’une « honnête » (sic) majorité de la classe politique n’en croque pas avec allégresse. Comme dirait ce bon Monsieur de la Fontaine : « Tous n’en mourraient pas, mais tous étaient atteints… ».

Bien sur, ils n’ont pas tous des comptes en Suisse, encore que la Suisse ne soit pas le seul paradis fiscal à portée de tir. Mais, quand un élu fait refaire sa rue, ou celle de son beau-frère, …quand un élu bénéficie d’une jolie piscine neuve aux frais du con-tribuable,…. Quand un lobby lui  offre les études du petit dernier dans une université prestigieuse….quand un laboratoire pharmaceutique lui glisse dans la poche un voyage de rêve aux Maldives….et quelques billets d’avions gratuits pour aller voir les potes au Qatar….sans oublier l’hôtel 5* qui va avec….quand l’élu ne paie pas son repas dans un grand restaurant (on ne prête qu’aux riches et aux supposés puissants)…

Quand beaucoup de choses se font dans l’ombre discrète des allées du pouvoir, et que tout le monde trouve cela normal, en espérant qu’on ne lui demandera jamais des comptes ! …

 Que reste-t-il au pékin ? Que reste-t-il au citoyen lambda ? Celui qui doit attendre que de temps en temps, un journaliste plus pugnace trouve le bon bout et fasse éclater le scandale ! Pas grand-chose, si ce n’est sa tristesse de voir que la République continue à ne pas donner beaucoup d’inspiration ni de morale à ceux qui prétendent la gérer. ! « Pour notre bien »… comme ils disent  !!!!

Alors oui, découvrir que CAHUZAC était ministre du Budget socialiste et croqueur, cela ne grandit personne à droite comme à gauche. Mais n’oublions pas tous les autres, qui doivent actuellement mouiller leurs caleçons en espérant que l’épidémie sera contenue. Et qu’en criant ‘Haro’ sur le baudet CAHUZAC, celui-ci servira par la même occasion de bouc émissaire.

En attendant que l’on passe à autre chose de plus croustillant. Encore que l’on n’ait pas un DSK à épingler tous les jours.

 

Donc, quand il devint évident que le bateau CAHUZAC commençait à gîter dangereusement, ses compères entamèrent de prudentes manœuvres de recul. Nul ne doute qu’ils soient prêts désormais à avoir des vapeurs républicaines,  et à jouer de la prunelle déontologique, en coulant la barcasse sans état d’âme.

 

Beaucoup savaient à gauche ; d’ailleurs,  qui peut douter que ce petit monde ne se croise pas de temps en temps, dans les couloirs feutrés de certaines banques paradisiaques ! Mais la gauche qui se prétend tellement puritaine, tellement « le changement c’est maintenant ! », n’a vraiment aucune leçon de morale à donner à personne. Oui le changement c’est maintenant, mais en pire, car le gouvernement actuel ajoute  désormais son indécence à son incompétence.

Que CAHUZAC n’en rajoute pas, car ses états d’âme déchirés par le sens du devoir…

Ridicule et gênant. Mais il paraît  que le ridicule ne tue plus depuis longtemps, surtout en Hollandie.

Donc, de grâce, que Hollande arrête de nous prendre pour des imbéciles.

Car, ou bien il est naïf, mais à ce point, cela met gravement en danger la fonction présidentielle et la Nation, ou bien il savait, et c’est aussi grave.

Qui peut imaginer que les Services discrets n’ont pas enquêté et transmis l’info? Alors qu’espérait Hollande, nous enfumer encore un bon coup ? Désolés, mais on n’est pas du cochon !

La rapidité avec laquelle on nous a servi un piètre sermon présidentiel enregistré avant son départ au Maroc, montre surtout la panique et l’incohérence.

Hollande a servi une soupe de vieux restes, à la sauce « l’intègre, c’est Moi-Moi Président», or ce n’est pas en nous rabâchant qu’il va rendre la magistrature indépendante (est-ce là qu’il faut rire ou pleurer ?) qu’il va nous convaincre qu’il n’y a qu’un seul mouton grisâtre  dans le troupeau.

 

Monsieur Hollande s’est trompé de carrière, il eut été un fort brillant joueur de  pipeau. Mais il n’est pas trop tard, et nous sommes prêts à l’encourager, le soutenir dans une reconversion bien méritée !

 

Car pendant qu’on va détourner et monter en épingle les petits secrets de l’affaire CAHUZAC, qui n’est qu’une des petites saloperies supplémentaires dont la République et le peuple sont victimes depuis longtemps, cela permettra au gouvernement de souffler un peu sur les vrais problèmes.

D’un mal, ils sortiront un bien : pendant qu’on démonte CAHUZAC, on laisse pourrir le problème du chômage, et de la dette publique et tutti quanti ! Pendant qu’on le décapitera, on n’oubliera le problème du hallal, et des Roms, et de tout ce qui commence à tourner au vinaigre en France et ailleurs !

En fait si CAHUZAC n’existait pas, il faudrait l’inventer…comme DSK, qui aurait empêché Hollande d’être élu.

 

Il y a une triste conclusion à tirer de tout cela : pas tous pourris, car il y a quand même des politiques honnêtes. Mais plutôt que Hollande est un bien plus médiocre président que tout ce que nous avions imaginé jusqu’à présent.

Nous l’avions cru ‘hollandesque’…il est surtout ‘autruchien’, mais peut-être est-ce juste le président qu’il faut pour un peuple français que certains veulent réduire à l’état de « souchiens » ?

 

Pas de quoi être fiers de l’histoire CAHUZAC, mais si CAHUZAC a menti effrontément, il n’a tué personne et il ne détruit pas la France à petit feu depuis 40 ans, sans oublier les proportions incendiaires que cela prend maintenant. Cette piteuse affaire devrait servir de moteur pour une remise en ordre  du comportement des élus de la République, mais ne la laissons pas être transformée en chloroforme ! Car il y a des domaines où l’avenir des citoyens et des français est bien plus en danger que celui de la seule fraude fiscale !

Evitons de tomber dans les pièges d’un moralisme de façade qui permettra aux plus malins de continuer leurs petits business idéologiques sur le dos d’une Nation qui n’en peut plus. Et pas seulement du mensonge fiscal !

A bon électeur, salut

Lucie CLAVIJO

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Lucie Clavijo

Commenter cet article