Quand les socialistes votent pour un boulet, cela ne fait pas d’eux des fusées par Jean-Patrick GRUMBERG

Publié le 18 Octobre 2011

Le Hollande tout frais est arrivé. Président un jour ?? S'il gère la France aussi bien que la Corèze, ça promet. En attendant il cherche des voix. Voilà ce que Hollande a fait et dit hier Lundi 17 octobre 2011 : 

 

François Hollande est arrivé peu après 11 heures à Asnières (Hauts-de-Seine) pour commémorer le cinquantième anniversaire de la manifestation organisée le 17 octobre 1961 par le FLN algérien à Paris et réprimée dans le sang . «Il faut reconnaître ce qui s’est produit. Aujourd’hui je le fais en tant que socialiste, ensuite ce sera à la République de dire ce qui s’est passé», a lancé le vainqueur des primaires socialistes, qui souhaite «rassembler les communautés».



Quid du 26 mars 1962 ? Une cérémonie pour marquer la fusillade d'Alger où des français ont tiré sur des français ? L'avenir nous le dira. Jean - 

Patrick Grumberg évoque ses doutes quant au sens critique de l'électorat bon teint.....


 

Nancy VERDIER



hollande-vainqueur.jpg

François Hollande, candidat de 56% des socialistes, ça n’honore pas la France. 
 
Les médias n'ont pas présenté le bilan social et sécuritaire, ni analysé les résultats économiques, de la Corrèze de François Hollande, afin de mesurer les compétences réelles de ce candidat à la Présidence de la République, dans un contexte de risques économiques majeurs pour la France. Cela en dit long, à mon sens, sur l’Etat de la démocratie et de la conscience politique.
 
Cela en dit long sur la distorsion qui existe entre les métiers de l’information tels que nous les imaginons, et l’idée que s’en font les journalistes, qui considèrent que leur opinion d’intellectuel prime sur la recherche et la diffusion des faits. Je veux bien accepter cette distorsion, mais que ces messieurs rangent le mot « information » aux placards.
 
Cela en dit long hélas aussi, et surtout, sur la perte des repères, du simple bon sens, de votants incapable de comprendre et d’analyser la politique courante, de s’intéresser et de comprendre l’économie réelle, à force de désinformation par ces mêmes médias, et à force du travail de sape et d’abrutissement, commencés très tôt à l’école par l'éducation nationale.
 
Quand aux Corréziens, qui ont donné un score de 94% à François Hollande, soit à peu près le résultat des « démocraties » communistes, alors qu’ils portent le poids de l’endettement le plus élevé de France, avec de 1164 à 1329 euros (selon les modes de calcul) par habitant, soit trois fois plus que la moyenne nationale, je reste sans voix.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr
 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

J.-F. Launay 22/11/2011 15:59


Si on lit l'article cité, on constate que la dette est à l'évidence celle de la droite.


Si l'on se donne la peine de lire le rapport de la chambre régionale des comptes du Limousin (téléchargeable en allant sur son site), on y trouve une description intéressante de la situation de
la Creuse et un bilan 2003-2008 beaucoup plus rigoureux que celui de l'article de France Soir.


Quant à la comparaison entre un vote à la primaire citoyenne avec des votes soviétiques, elle relève du pur délire ! Comme dit le Canard Enchaîné, le mur du çon est pulvérisé.