Quand Marine Le Pen pense à l’après-présidentielle.

Publié le 14 Septembre 2011

 

Des plans tirés sur la comète Marine, des inquiètudes ou des certitudes. La digue de la Droite Populaire ne se fendille pas encore mais... l'on peut dire sans trop se tromper que l'UMP aura bien du mal à jouer à l'acrobate. Un pied au Centre gauche et un autre à la Droite Populaire. Les testicules au milieux vont souffrir. 

Le discours entendu à Nice de NKM et de Copé avec l'absence remarquée de la Droite Populaire, était la preuve s'il le fallait que l'UMP est en "ballotage".  Lionel Luca, un des patrons de la DP a dit qu'il laissait la critique du FN à la gauche. Pas faux...

Je suis de Droite et véritablement, je n'ai pas grand chose à voir avec l'ami Borloo. Même si, certainement c'est un homme sympathique! Je n'ai pas grand chose non plus à voir avec NKM qui semble si loin des réalités vécues par les Français. E fait plus j'écoute les principaux responsables de l'UMP plus je me demande si il y a un pilote aux commandes alors même, que Marine Le Pen songe, et c'est bien normal, à une recomposition du jeu politique. Ce qui prouve qu'elle n'est pas sotte la bougresse. Bien moins que nos dirigeants de l'UMP qui auront bien du mal à demander aux électeurs du FN de se reporter sur eux lors des deuxièmes tours aux législatives sans parler de celui de la Présidentielle.

J'ai écouté un militant UMP à C' dans l'air qui disait que ce discours anti FN était d'une grande bêtise car l'ennemi est à gauche et non au FN ! Je partage absolument ce point de vue. Il est bien possible que les militants UMP, proche de la Droite Populaire, commencent à se lasser de ce petit jeu de massacre anti Marine Le Pen !

Gérard Brazon

************************

Si elle ne croit pas trop en ses chances pour l'élection présidentielle, Marine Le Pen prépare dès à présent les législatives de juin 2012..

En léger recul dans les sondages, Marine Le Pen commence à réfléchir à ce qui pourrait se passer après l’élection présidentielle de 2012. La présidente du Front National estime, selon des confidences faites récemment à quelques membres de son premier cercle, que « le Front National a  intérêt à l’élimination de Nicolas Sarkozy au premier tour ». Scénario idéal pour Marine Le Pen : une finale face au candidat socialiste, qui garantirait l’éclatement de l’UMP et la recomposition de la droite autour d’un nouveau leadership qu’elle se sent prête à incarner. Car même si elle ne croit guère en ses chances de l’emporter face à Hollande ou Aubry, elle est convaincue que son score au second tour la rendrait incontournable.

En conséquence, Marine Le Pen prépare dès à présent les législatives de juin 2012.« Je réserverai un certain nombre de circonscriptions pour des candidats d’ouverture, dit-elle. D’ici la présidentielle, nous annoncerons d’autres ralliements de personnalités qui n’appartiennent pas au FN». Pour l’instant, seul l’avocat Gilbert Collard assume clairement son rapprochement avec la dirigeante frontiste. L’ancien patron des RG, Yves Bertrand, qui s’est prononcé en faveur de la dédiabolisation de Marine Le Pen n’a pas encore sauté le pas.

Atlantico.fr

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 21/09/2011 18:58



Mister president craint  le 1er tour et Marine Le pen, le libidineux est hors circuit ,la moche est dans le meme panier ,il restera holland avec sa fausse naiveté et son discours léthargique
et la dame qui se lève et qui parle et qui dérange!



Epicure 14/09/2011 20:48



Aucun Sondeur n'osera publier un tel pronostic mais je crois pour ma part que marine devrait pouvoir dépasser les 30% au second tour voire bien davantage selon le jeu des abstentionistes et des
reports d'easpération bien sensible partout. Dans un tel cas, il ne sera plus possible d'évacuer 30% et plus de l'électorat de la vie politique démocratique.....


On va bien rigoler.



Gérard Brazon 14/09/2011 21:00



Tout à fait (sourire)