Quand Najat Vallaud-Belkacem ment pour défendre l’islam…par Pierre Van Ommeslaeghe

Publié le 17 Avril 2013

 Boulevard Voltaire

Le mariage forcé est une tragédie pour les jeunes filles qui en sont victimes. Il est important de le combattre sans faiblesse. Sans faiblesse, c’est-à-dire notamment en désignant clairement les coupables. L’Europe a connu ces mariages forcés. La tradition féodale voulait que les pères négocient les mariages de leurs enfants, pour préserver la terre, nouer des alliances. C’est l’honneur de l’Église catholique d’avoir lutté contre ces pratiques, bénissant des unions contraires aux volontés des parents dès lors que les époux voulaient s’unir. Georges Duby a étudié ce phénomène dans Le chevalier, La Femme et Le Prêtre : le mariage dans la France féodale. Pour l’Église, le mariage est le symbole de l’union du Christ et de l’Église ; c’est une union d’amour, qui ne peut qu’être libre.

Si aujourd’hui la question du mariage forcé réapparaît, c’est parce que des cultures non chrétiennes se sont installées en France. Il y concerne essentiellement les personnes de culture musulmane, l’islam, religion de la soumission à Dieu, semblant tolérer cette pratique. Voilà qui a échappé à Mme Vallaud-Belkacem. Dans l’émission Dimanche plus du 17 mars, elle a affirmé : « Le mariage forcé ne concerne pas que les sociétés musulmanes, il peut concerner des sociétés catholiques. Il faut arrêter la stigmatisation. » On sait que cette improbable ministre déteste tout ce qui est catholique, ou masculin, ou de droite (gare à moi qui cumule…). C’est son affaire, nous avons tous nos névroses. Mais qu’elle mente pour dénigrer ou, comme ici, pour dédouaner une culture qui semble lui tenir à cœur, est pire qu’une malhonnêteté intellectuelle. On ne peut lui accorder l’excuse de l’ignorance. Sur ces questions, on ne peut accuser sans savoir, surtout si l’on est ministre de la France. (Ce qui prouve qu'avec un scooter à 500€ on ne peut s'oxygéner les neurones islamisées. Ndlr Gérard Brazon)

Il est des mots de notre langue forgés à partir des noms de personnes : vespasienne ou poubelle, par exemple. Dans quelques années, le dictionnaire accueillera probablement le mot « najaterie ». Au lexicographe en charge de ce mot, je suggère la définition suivante : « N.F., tripotage intellectuel ».

boulevard-voltaire-najat

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

aupied 18/04/2013 16:37


Ce ministre est trop jeune pour juger objectivement , d'ailleurs elle vient on ne sais d'ou , a mon avis il vaudrait mieux qu'elle retourne dans son pays d'origine , une étrangére ne peut pas
parler au noms des Français , j'estime pour mon compte personnel que ( même taubira condamées) toute personne étrangère et même nés en France ,ne serons jamais considéres comme français et
surtout ne doivent pas parler aux noms des Français ( qui sont les plus racistes ????) regarder autour de vous et voyez comment, nous les Français sommes considérer , après vous pourrez
parler 

lombard 18/04/2013 15:28


bonjour


il faudra surtout controler son imposibilité a postuler dans l'avenir a aucun mandat ou poste de haut fonctionnaire  ,ne serais ce qu elle ne puisse profiter de gros salaires pour grande
incompétence.....

DURADUPIF 18/04/2013 15:00


Au gouvernemet de la république française avec deux nationalités. Nous l'avons déjà fait celle-là ? A t'elle réagi à la fatwa marocaine qui fait une piqùre de rappel pour condamner à mort tout
marocain urbi et orbi à qui viendrait l'idée saugrenue de quitter l'islam ? Pauvre France pauvre République.


 

marco 18/04/2013 11:50


sa sotise n'a d'égale que sont inculture et sa volonté de tout détourner pour servir l'islam.bref une petite conne.

FRANHENJAC 18/04/2013 01:54


A la place de connasse on pourra toujours dire najasse !


Il serait péférable qu´elle retourne dans le bled avec ses chameaux, avec lesquels elle partage le même niveau intellectuel.

mika 17/04/2013 20:02


Bourdin direct: Najat Vallaud-Belkacem -
16/04
http://www.youtube.com/watch?v=armIMjZJ5d4

L'EN SAIGNANT 17/04/2013 19:28


Elle est très mignonne cette petite Ministre ... dite: Madame ... mais qu'insinuez-vous en disant que cette "impitoyable ministre déteste tout ce qui est < catholique, masculin ou de droite
> ...".? Passe pour le premier et le troisième qualificatif mais, pour celui du milieu c'est équivoque et laisse pour le moins sceptique. .! Peut-on lui adresser ses "regrets" .?