Quand VGE prônait « un quota zéro d’immigration » en 1990. VGE Frontiste?

Publié le 25 Juin 2012

7

vge-immigration.png

« Nous n’acceptons ni la xénophobie ni la francophobie. La France n’est pas un pays d’immigration et nous devons nous donner les moyens réglementaires et administratifs de gérer un quota zéro d’immigration » déclarait en 1990 Valéry Giscard d’Estaing, proposant, en vrac, la refonte du code de la nationalité, l’arrêt total de l’immigration en passant par la suppression de prestations sociales pour les immigrés . Déjà, des centristes critiquaient de telles propositions. Bernard Stasi prévenait : « Je prends les paris, lorsque nous reviendrons au pouvoir, il n’y aura aucune mesure qui sera adoptée concernant la réservation des droits sociaux aux Français. Je prends tous les paris ! »

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Claude Germain V 25/06/2012 16:37


Tiens je l'ai mis aussi pour l'eveque sur l'autre blog ,mais pour Giscard cela va lui aller tres bien ,en tant que collabos ,dans la famille ils sont habitué à la chose ,ecrit par le
petit pere de Foucauld avant son assassina par un ami du bled ...:


mais d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas français, ils attendront plus ou moins patiemment le
jour du mehdi, en lequel ils soumettront la France. De là vient que nos Algériens musulmans sont si peu empressés à demander la
nationalité française : comment demander a faire partie d’un peuple étranger qu’on sait devoir être infailliblement vaincu et subjugué par le peuple auquel on appartient soi-même ? Ce changement
de nationalité implique vraiment une sorte d’apostasie, un renoncement à la foi du mehdi…


Comment il avait dit cela le petit Saint ,ce n'est pas envoyé avec des pincettes...

Francis NERI 25/06/2012 13:53


Ben voyons et qui est RESPONSABLE du REGROUPEMENT familial et QUI a relancé l'immigration pour plaire à Bouygues et ses acolytes ??


Il n'y a rien d'intéressant pour nous la dedans!  Les politiciens sont prisonniers de leurs partis, du CAC 40 et des prédateurs mondialistes, ce sont des pantins...le peuple n'a plus
rien à dire par le jeu électoral !  48 % des Français s'abstiennent et ils n'osent pas encore descendre dans la rue pour chasser ces fantoches ...mais çà ne va pas tarder...enfin
j'espère !!