Quelle semaine nauséabonde ! Ni pute ni facho par Gilbert Collard

Publié le 3 Octobre 2011

Il se trouve que j'ai entendu et vu cette émission. L'agression subie par Gilbert Collard est tout simplement honteuse. Il y en  eut  une autre, peu après, de la part de prétendus essayistes avec un livre dénommé "L'Arnaque" de  Yves Azéroual, et Najwa El Haïté qui prétendaient démonter le programme électoral du Front National datant de... 1995.

La haine de l'un des auteurs était tranchante comme une lame de couteau. Il était appuyé par un Yvan Levaï dont on se demandait bien ce qu'il faisait là, tant la haine de son comparse semblait le déborder et le gêner fortement. Mais il a fait la préface. Un Yvan Levaï arroseur arrosé dans le rôle de l'idiot utile.

Gilbert Collard fit face avec un réel courage. J'étais à la limite de la nausée tant cette violence était démesurée, injuste et ce devant un animateur qui semblait laisser faire à défaut d'être complice. Et là je me suis dit que ceux qui rejoignent Marine Le Pen en ce moment, étaient des couillus de première! Je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux résistants de 1940-41 et non à ceux de fin 43-44.

Bravo Mesdames et Messieurs, Chapeau Monsieur Collard.

Gérard Brazon.

**************** 

Quelle semaine nauséabonde !

Aux rendez-vous des lieux d’aisance médiatique, les bobos ont pu déféquer dans l’hilarité tribale leurs injures, en toute impunité apparente. Cette charge de cavalerie des crottins, marchant au pas, hennissant au son de la même fanfare, relève de l’orchestration "idéoconologique."  

Le chef d’orchestre de cet orphéon farineux est le comique secoué, Laurent Ruquier. Au prétexte préparé, il a montré ma photo pour permettre à Gérard Darmon de dire que « je suis un petit con », « à la droite d’Hitler ».  Rien que cela. Tout le monde a ri…dans le studio… C’est en effet très drôle… surtout pour les victimes du nazisme !

On a vu, en gros plan Ruquier rire des épaules, car cet arlequin mécanique ne rit pas, il se secoue, comme un sac à puces à pouffer. Darmon était fier de faire encore rire, ce qui ne fut pas le cas le lendemain dans son téléfilm, qui fut un « bide »,  pour reprendre l’expression utilisée à ce sujet ! 

 Laurent Ruquier est de gauche, c’est son droit, mais il a fait de son émission une essoreuse idéologique, une foire aux bobos, une machine médiatique où la moquerie est une propagande démodée des pays de l’injure. Au moment prévu, Darmon, qui expectore difficilement une réplique après l’autre dans un rot de nicotine, a lâché devant les insomniaques pas forcément soumis, son immondice hitlérienne qui balançait au bas de sa mâchoire comme le pendu au bas de la corde.  

Après, dans direct 8, un autre humoriste, un certain Madénian, a traité les gens du front de « Fils de pute »… Morandini, hommage lui soit rendu, a donné une leçon à Ruquier en stigmatisant cette fiente verbale. N’empêche, si l’on en croit ce fils de vierge, toutes nos mères sont des putes… Si l’on en croit Gérard Darmon, président du tribunal de Nuremberg des bobos, on est tous des nazis, des fils de pute d’Hitler… On en est là aujourd’hui dans le débat politique, malgré les misères du peuple de France.  

Ces gens dont le vocabulaire, « petit con », « fils de pute »,  « bras droit d’Hitler », tient dans un papier hygiénique croient faire la mode sans même pouvoir croire ce qu’ils disent. Ils s’imaginent exister comme au temps de tonton, être des flingueurs flattant une opinion hypnotisée, être dans le ton ! Ils tombent à plat. L’opinion n’est plus dupe de ces intermittents de l’indignation promotionnelle qui s’engraissent dans les beaux quartiers et les gros cachets.

Voilà le programme de la gauche intellectuelle : traiter l’adversaire de « fils de pute », « de nazis », « de collaborateur », ce dernier trait étant l’humour de la compagne de Montebourg, une plume de primaire socialiste ! Qui peut encore les croire ?  Pourquoi tant de haine pour des compatriotes qui votent démocratiquement ? Mais quelque chose s’est passé. Au lendemain de ma promotion au rang de génocidaire, des centaines de gens indignés m’ont écrit, les uns marinistes, les autres incertains, pour me dire leur indignation, leur écœurement, leur amitié. Un professeur de libertés publiques, dans son cours, sans prendre parti, à même analysé pour ses étudiants la technique antidémocratique de la diabolisation comique, la «  ruquiérisation. » 

 Il a été acclamé ! Tous ces bouffons sans autre roi que l’audimat ignorent la France et ses malheurs, ils rient en suivant le corbillard, les policiers ripoux, les ministres écoutés, les valises de fric, les magistrats mis en cause, les épouses qui balancent, les Grecs qui nous braquent, l’Euro qui nous ruine, la dette qui s’aggrave, les pauvres plus pauvres, les fins de mois qui n’en finissent pas d’affamer, les augmentations de tout, l’arrogance des banques, la jeunesse sans issue, la vieillesse sans respect,  la France sans bouclier. 

 Je crois qu’ils ne font rire qu’eux-mêmes,  méconnaissant la réalité sociologique, qui ne supporte plus l’insulte, qui n’a plus peur, qui a compris le fonctionnement du système exclusif, qui se partage la dépouille, couteau de gauche, fourchette de droite, « serviteurs vertueux qui pillent la maison ». Je remercie les milliers de Français qui m’ont envoyé un message ! Je ne suis pas seul. Marine n’est pas seule, la reconstruction n’est pas seule !

Je devais faire une conférence devant le cercle de Wallonie sur mon livre « les dérives judiciaires », sans aucun rapport avec la politique. Au dernier moment, j’ai été décommandé sous la pression de Willi Borsus, un libéral, Émile Hoyos, un écolo, et surtout, Benoit Lutgen, centre gauche. Voici ce que m’écrivent les organisateurs, à lire attentivement :

« Le président du cercle de Wallonie, Pierre Rion, son administrateur délégué, André Van Hecke, son comité de contenu et ses mille cinq cent membres tiennent à vous présenter leurs plus vives excuses pour le gâchis provoqué par une médiatisation manipulée ( je souligne) de l’invitation que nous vous avions faite.  C’est la première fois que nous nous retrouvons dans une situation d’instrumentalisation (je souligne) de la classe politique par quelques journalistes “engagés”. Le jour de la rentrée parlementaire, une équipe de la RTBF se croit obligée d’interpeller les principaux représentants de tous les partis en brandissant la couverture du Cercle et en ne posant qu’une question : “Trouvez-vous normal que le Cercle de Wallonie reçoive Gilbert Collard, soutien affiché de Marine Le Pen, candidate de l’extrême droite à la présidence française ?”  […] Nous sommes bien en présence d’une démarche de censure ( je souligne) initiée par la presse et relayée par le politique “pensée unique”. Ce journalisme militant est un véritable danger pour notre démocratie et pour la liberté d’expression. Il refuse le débat et prend les citoyens en otage en les considérant comme incapables d’avoir leur propre jugement. C’est la raison pour laquelle nous organisons le 19 octobre prochain un grand débat sur le sujet : “Journaliste : acteur ou témoin ?” Merci de nous avoir entendus, désolés et furieux d’avoir dû céder notamment pour protéger la soixantaine de nos collaborateurs… »

« Désolés et furieux », je sais maintenant que cet état d’esprit est partagé par de plus en plus de Français. Je ne suis pas d’extrême droite, Marine n’ont plus ; elle n’est ni de droite ni de gauche, elle est du seul parti qui vaille aujourd’hui, le parti du sauvetage de la France !

Est –ce un crime que d’aimer son pays et de dire la vérité ? Je me sens bien. Je suis heureux d’être avec vous, anonymes honnis. Je me bats pour une grande cause qui ne porte en elle aucune haine, aucun racisme, aucune censure, aucune insulte,  une cause commune,  qui ferait rire les épaules électrocutées de Ruquier, une passion française, l’attachement à la Nation, à son respect, à sa souveraineté, à ses valeurs républicaines,  à sa culture, à son histoire ; un ensemble auquel tant d’hommes et de femmes ont adhéré, d’où qu’ils soient venus, parce que le modèle était respectable, fier, républicain, non négociable. 

 Je sais que Marine le Pen a le courage de dire «  le vrai sur le réel »  et que le réel aujourd’hui déménage les faussaires, les démagogues,  les truqueurs.  Oui,  j’aime ma maison, ses vieilles pierres, ses neuves pierres, et ceux qui y viennent, qui y vivent, pourvu qu’ils respectent les meubles ! C’est ça, un « fils de pute », un « bras droit d’Hitler »…

Gilbert Collard

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Eric.W 05/10/2011 11:50







Bonjour Gérard, ainsi qu'à tous et toutes


Bravo ! vous revendiquez haut et fort votre ascendance mais alors si on vous laisse faire, ça risque d'être un sacré bordel, mine de rien
!


et Me Collard en mère maquerelle du lupanar, ça en impose !


Vous êtes trop forts, je suis client !


Soyons derrière MLP,  afin qu'elle passe dès le 1er tour : une femme, une jeune, un peuple !


Merci Gérard de nous laisser la parole. Vive la France, sa culture et son aura.


Eric W.







Marie-Claire Muller 04/10/2011 20:39



MOI AUSSI JE SUIS UNE FILLE DE PUTE QUI LEUR DIT BIEN DES CHOSES A CES TORDUS!!


Les gauchistes qui occupent tous les médias ,le monde du spectacle et sont aux leviers dans les régions  pensent pouvoir nous formater afin de nous soumettre, mais c'est pas gagné!!!La
marmite bout!! les français se réveillent et ne feront pas dans la dentelle!!!!



LA GAULOISE 04/10/2011 09:01



JE SUIS UNE "FILLE DE PUTE "  QUI CROIT EN MARINE LE PEN COMME ETANT LA SEULE à POUVOIR RENDRE à LA FRANCE SA DIGNITE PERDUE .



francis Claude 04/10/2011 07:05



moi je revendique etre un fils de pute...et pour ne pas etre un résistant de 44/45 cela fait 1 an maintenant que j'ai pris ma carte au FN et que je milite bec et ongles pour le seul parti
politique Français qui respecte lA FRANCE LES FRANCAIS LA LAICITE LES REGLES REPUBLICAINES ET DEMOCRATIQUES, aussi sur ce commentaire je prie tous les commentateurs encore timides a venir
rejoindre le FN, et soutenir MLP, pour lui donné une chance tout les jours plus grande d'accédé en 2012 a la magistrature supréme, ccar vous lecteurs de ce blog si l'islamisation de la FRANCE
nous tombe dessus vous, vous ne pourraient pas dire"je savais pas!" et j'en appele plus particuliérement a G.Brazon qui malgrés son engagement favorable clairement exprimé sur la plus part
de ses articles ou commentaires prealables aux articles concernants MPL ou ses alliés ne semble pas encore avoir franchis le pas, pas qui sans doute ferrait effet de levier pour tous vos
sympathisants, y compris Résistance Républicaine, qui si elle veut resisté par la voie des urnes n'a que le choix du FN pour agir, alors moi qui ai toujours eu le courage de mes oponions je
vous engage a faire clairement savoir a MLP que vous etes derriére elle!!!(il faut que nous oublions nos habitudes du cul entre deux chaises enseigné a l'ump pour ceux qui comme moi en viennent)



riziere 03/10/2011 21:33



C'est une bande d'enfoirés et je pense que je vais devenir un fils de pute à cause de ces moins que rien



marco 03/10/2011 18:03



Bien envoyé Maitre Collard,a cette lecture ,moi le militaire ( en retraite maintenant)je m'apperçois que finalement je ne vaut pas mieux que vous,je suis moi aussi un fils de pute,un bras droit
d'Hitler!!!.(il va avoir beaucoup de bras droit Adolf)!