Quelle sera la place de la femme dans le future?

Publié le 11 Octobre 2010

                  J’ai reçu une lettre d’une lectrice qui se pose les mêmes questions que moi sur la volonté de dirigeants politiques, syndicaux, religieux et industriels d’impliquer de plus en plus la femme dans des tâches ménagères afin de la retenir à la maison au service de la famille, des enfants et de son cher et tendre mari ! Je me demande si ce retour au schéma de la famille, ancienne formule, qui consisterait, à l’aide des écolos, de revenir aux devoirs de la femme de donner le sein, faire la lessive des couches culottes, chercher les morveux à l’école, regarder les débilités télévisuelles l’après-midi, se taper les devoirs et refaire des bons petits plats dans sa cuisine, bref, je me demande si c’est innocent ?

Pour ma part, je préfère la femme indépendante, autonome financièrement, libre de sa pensée, libre de son corps et amoureuse plutôt que la soumise surtout en niqab ce qui me ferait vomir! Bref, je préfère une égale tout simplement même si cela m’oblige à passer l’aspirateur ! Je vous laisse lire la lettre de Marie Françoise Heuby.

Gérard Brazon

 

                 Cela fait un moment que les soit disant féministes m interpellent car, à part Elisabeth Badinter qui a fait un bel article sur la burqua comme quoi, si on veut la porter elles peuvent aller s expatrier dans les pays qui sont en accord avec ses idées et qu’en France, elles font injures à celles qui luttent dans les pays ou elles sont opprimées, toutes les autres: silence radio...

             Si je compare cela a "dany le vert "qui fut en son temps "dany le rouge". Comment un mec qui a voulu tout bousculer en 68 en demandant des dortoirs mixtes et  j en passe et des meilleures, en arrive a soutenir la montée de ce retour en arrière.

           Je ne suis pas ce que l'on peut appeler une féministe au sens Halimi and co du terme, a vouloir toujours plus contre ces machos de mâles mais par contre là je vois le danger dans ce retour en arrière et me battrai bec et ongles.  J ai fait le serment que ma fille qui a 16ans ne portera jamais la Burqa sous une république devenue islamiste.

           Alors je réfléchis...(si si...!) comment toute cette clique qui, sur une photo se vante d’avoir fait une IVG se tait. (idem  pour l’association  ni putes ni soumises). Eh bien si on défend la thèse, que ca démarre a la fin des années 60: ca fait partie du jeu...dany et les féministes avaient "devoir" de nous détourner de nos casseroles afin que la famille  parte un peu en "sucette" et surtout que l on ponde moins que l'envahisseur. (c est facile mon analyse on va dire de moi qu’ a 54ans: j appelle vertu, les "vices" que je n'ai plus) moi qui n'ai eu qu’ une fille à 38ans, mais plaisanterie mise a part, même si j ai pu profite de cette vie sans contrainte, je peux en constater l'effet "boomerang  " quand tu vois qu’en face ils ne se sont jamais européanisés. 

            Je ne supporte pas l’idée, en tant que mère, que ma vie puisse  être plus agréable que celle qui attend ma fille et ce que tu viens d écrire me semble  aller dans ce sens. ne prépare t on pas tout doucement nos jeunes femmes au nom de l écologie (qui a bon dos) de retourner au lavoir tu as oublie de dire qu’en hiver il faudra en plus casser la glace ne crois tu pas que tout se tient? Doucement mais sûrement on retourne a la soumission !

Marie Françoise Heuby

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

zebuloneuf 12/10/2010 07:44



L'islam et les femmes avec un peu d'humour.


Quand on pense à Caroline Fourest qui ose quasiment dire que momo avait été, à son époque, un bienfaiteur pour les femmes puisqu'il avait demandé que les petites filles ne soient pas excisées
complètement on mesure la malhonnêteté scandaleuse de cette personne, coqueluche des médias bienpensants.


http://sitasecure.wordpress.com/lislam-et-les-femmes/



crystal78 11/10/2010 21:10



Je me pose exactement la même question que vous depuis que ma petite fille est née....



Gérard Brazon 14/10/2010 00:14



Nous en sommes tous là. C'est de la folie.