Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques brèves....de Polices et Réalités....

Publié le 19 Janvier 2012

Allemagne : une musulmane enceinte consulte un médecin homme. Le mari tue le bébé à coups de poing

Un musulman a frappé plusieurs fois sa femme dans le ventre parce qu’elle avait consulté un médecin homme. Les coups de poing ont provoqué une hémorragie cérébrale du bébé. La mère en était à 7 mois de grossesse. Malgré un accouchement en urgence, le bébé est mort peu après.

L’enfant n’étant pas encore né, l’homme ne sera pas inculpé pour meurtre mais pour « avortement ».

http://web.de/magazine/nachrichten/panorama/14545612-kindstod-prozess-nach-offenbar-religioes-motivierter-gewalttat.html

 

Sarthe : Famas et mitrailleuse volés lors d’un exercice militaire

Dans la nuit du 10 au 11 décembre dernier, dans le cadre d’un vaste entraînement mené depuis le début novembre sur les 850 hectares de la base de Champagné (Sarthe), une section d’une trentaine d’hommes du 2e régiment d’infanterie de marine bivouaque en pleine forêt.

Au petit matin, surprise ! Deux armes de guerre manquent à l’appel. Il s’agit d’un fusil d’assaut automatique Famas qui équipe les soldats français. Et, plus inquiétant, d’une mitrailleuse portable « minimi », dont les munitions peuvent rentrer dans un blindage comme dans du beurre. [...]

Ouest-France

 

Interpellations musclées : les policiers appelés à la prudence

Après plusieurs contrôles policiers controversés, un haut responsable demande davantage de “discernement” à ses troupes. Dans une note datée de jeudi dernier, il les appelle “au respect des consignes de prudence”.
Les décès de deux jeunes hommes suite à des interpellations à Aulnay-sous-Bois et Clermont-Ferrand font réagir dans les hautes sphères policières. Un haut responsable policier en région parisienne a en effet appelé récemment ses troupes à faire preuve de “discernement dans l’exercice de (leurs) missions”. Il invoque, au regard de ces récents événements, le contexte de l’élection présidentielle dans lequel les questions de sécurité sont exacerbées.

Cette note est signée Christian Sonrier, Directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP). Datée de jeudi dernier, elle a pour objet le “discernement nécessaire dans l’exercice des missions” de police. “A la lumière d’un fait divers récent auquel la presse a donné une importance inhabituelle (bien inhabituelle)” Christian Sonrier dit à ses directeurs “devoir (les) rappeler au respect de consignes de prudence”. Ce “fait divers” non citée est, selon une source policière, l’une des affaires où il y eu mort d’homme à la suite d’une intervention de la police, à Aulnay-sous-Bois ou Clermont Ferrand.

“Assurer leur mission avec professionnalisme”

Il invoque le contexte des élections “et plus encore de (la) présidentielle”, lors desquelles “les questions de sécurité prennent une ampleur considérable”. “Certaines interventions” de police “par la médiatisation qui en résulte, déclenchent débats ou polémiques”, écrit-il. Christian Sonrier ajoute qu’il “appartient aux personnels de tous grades placés sous votre responsabilité” de “continuer d’assurer leurs missions avec professionnalisme et dans le respect de la déontologie”.

Le DSPAP leur demande en conséquence “de veiller préalablement à toute intervention (…) susceptible de donner lieu à difficulté” de procéder à “l’information” du commandement “pour confirmation des instructions”. Et ce, conclut-il, “quand bien même il n’y aurait aucun doute sur la légalité de notre action”.
“Un principe de précaution”

Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergie (second syndicat d’officiers), a réagi positivement à cette initiative: “C’est un principe de précaution poussé à l’extrême”, a-t-il déclaré. “Cela évitera que nos collègues soient lynchés médiatiquement et cloués au pilori par certains”, a-t-il dit. Ce “qui va dans le sens de (leur) défense est positif, il ne faut pas que les policiers soient pris en otages”, lors de ces affaires d’interventions de police avec mort d’homme, a-t-il estimé.

La DSPAP regroupe les 26000 policiers -soit le quart des effectifs totaux des policiers français- de sécurité publique de Paris et des départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne.
La nuit de la Saint-Sylvestre un homme est décédé après une interpellation controversée dans un quartier sensible de Clermont-Ferrand. Mardi dernier, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, soit peu avant la rédaction de cette note, un jeune homme est mort des suites d’une crise cardiaque lors d’une opération de police dans un hall d’immeuble.

L’Express avec AFP 

Fusillade avec la police au Pradet : un mort. 1 POLICIER GRIEVEMENT BLESSE !!!

Alors que la police tentait d’interpeller un homme de 76 ans armé non loin du rond point de la diligence, il a braqué son arme et a tiré sur les fonctionnaires de police qui ont riposté.

L’homme est décédé et un policier est grièvement blessé. Il a été conduit à l’hôpital.

Plus d’infos à venir.

Var Matin

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

marco 19/01/2012 13:23


En ce qui concerne les militaires,il y a un problème sérieux,ils ont des armes de guerre ils devaient poster des sentinelles,ou alors ces dernières dormait