Rachid Nekkaz en garde à vue pour achat de parrainages d'élus

Publié le 15 Mars 2012

Gueule d'ange, un peu comme Tarik Ramadan, cela confirme bien qu'ils s'avancent comme des bergers et au delà de l'habit, ce sont des loups féroces

PARIS - L'homme d'affaires et activiste Rachid Nekkaz a été placé en garde à vue mardi à Paris dans le cadre d'une affaire d'achat de parrainages de maires pour l'élection présidentielle, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

M. Nekkaz a été interpellé vers 16H00 en voiture à Puteaux (Hauts-de-Seine) et placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire parisienne, dans une "affaire d'achat de parrainages d'élus", a raconté cette source.

Dans un communiqué, l'association Front des banlieues indépendant, soutien de M. Nekkaz, avait annoncé en début de soirée sa garde à vue, précisant qu'il agissait dans "le cadre de son opération de salut républicain consistant à demander aux élus de la République de parrainer des femmes candidates à l'Élysée ayant des difficultés à obtenir leur parrainage et à faire abolir le système des parrainages des élus qui favorise la corruption".

M. Nekkaz a ainsi "invité le maire d'une commune du Pas-de-Calais à parrainer Cindy Lee, la candidate du +parti de l'amour et de la liberté+", mardi à la mi-journée, en déposant directement le parrainage devant le Conseil constitutionnel, selon le communiqué.

Le maire du Pas-de-Calais a été entendu comme témoin dans cette affaire, selon la source proche de l'enquête.

Originaire de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), M. Nekkaz, 39 ans, a adhéré au Parti socialiste en juin 2009. Ce chef d'entreprise a fait fortune dans les nouvelles technologies et l'immobilier. Il n'avait pas réussi à être candidat à la présidentielle de 2007, faute de parrainages.

Adepte des coups d'éclat, M. Nekkaz, également porte-parole de l'association "Touche pas à ma constitution", avait notamment promis de payer toutes les amendes dressées à l'encontre des femmes portant le voile intégral dans la rue.

Source

Rachid Nekkaz en garde à vue pour achat de parrainages d'élus

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

Polux 15/03/2012 18:48


C'est marrant, il a la même coupe de cheveux que BHL ! Un clône, heu...un clown !!!

Claude Germain V 15/03/2012 13:41


Corruption ou tentative de corruption d'élus de la Republique : decheance de la nationalité française et retour au pays .

se 15/03/2012 13:18


on devrait le lapider ,commeils aiment faire dans leur religion d'amour.