Ramadan : A cause des Hollande-Delanoë-Valls, la France est devenue la putain de l’islam

Publié le 23 Juillet 2012

Riposte Laïque - Paul Le Poulpe - Article du nº 260

Lors de son discours de campagne, au Bourget, le candidat François Hollande avait fait vibrer la salle, en évoquant la laïcité, et en affirmant qu’il ferait mettre dans la constitution la loi de 1905. Tous les barons socialistes, Delanoë, en tête, avaient fait semblant de le croire, et les candides bénêts de base, entendant le mot « laïcité » se disaient que la gauche retrouvait enfin ses valeurs.


   

 

 


    YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=cJf6rWhiQV4

A Riposte Laïque, Robert Albarèdes, et d’autres, faisaient part de leur grand scepticisme, et dénonçaient déjà l’imposture laïque du candidat Hollande.

Deux mois plus tard, les masques tombent, et les faits montrent l’ampleur de l’escroquerie laïque à laquelle se sont livrés les faussaires socialistes. On se souvient que ces derniers avaient poussé des cris d’orfraie, à juste titre, quand Nicolas Sarkozy avait tenu son discours de Latran, et notamment évoqué le rôle de l’instituteur et du curé.


     


http://www.dailymotion.com/video/x4egg6_sarkozy-l-instituteur-et-le-cure_news

Deux mois après la victoire de Normal 1er, c’est un véritable concours de lèche-babouches de gôche auquel nous assistons.

C’est d’abord le même François Hollande qui reçoit, dès le premier jour du ramadan, l’ineffable recteur de la Mosquée de Paris, qui avait pourtant déposé plainte contre Charlie Hebdo, suite à sa couverture de soutien aux dessinateurs danois, et entendait s’opposer, en 1996, à la venue de Salman Rushdie. On ne voit vraiment pas pourquoi le président d’une République laïque se sent obligé de recevoir ce recteur liberticide, et encore moins les raisons qui le poussent à rendre hommage à un rituel religieux imbécile, obscurantiste, nuisible à l’intégration des musulmans, contraire à l’intérêt de nos entreprises, et dangereux pour la santé de ceux qui le pratiquent. Faudrait-il croire, selon Normal 1er, que, pour les musulmans, jamais l’instituteur ne pourra remplacer l’imam…

Que dire de cet autre lèche-babouche de Bertrand Delanoë ? Ce soir 21 juillet 2012, exactement comme l’an passé, il organise, dans la mairie de Paris, une cérémonie en l’hommage de la rupture du jeûne du ramadan. Faut-il rappeler à cet islamo-collabo que l’article 2 de la loi de 1905 affirme que l’Etat (dont la mairie de Paris est sensée respecter les lois) ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ? Peu importe que le maire de Paris ait d’autres largesses avec d’autres Eglises, le fait qu’il commémore un acte religieux dans sa mairie est un viol manifeste des principes laïques, qui devrait, si nous étions dans une vraie République laïque, lui valoir une destitution immédiate de son mandat.

Plus grave encore est l’attitude du troisième lèche-babouche socialiste, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, chargé des relations avec les cultes. Non content, tel un vulgaire Fillon à Argenteuil, d’avoir inauguré la mosquée de Cergy, il y a deux semaines, et d’y avoir tenu des propos scandaleux, notamment quand il osait affirmer que toute attaque d’une religion était une attaque contre la République, le voilà qui franchit une nouvelle étape.

En effet, en imitant Sarkozy ou Hortefeux, qui, eux aussi, avaient été rompre le jeûne du ramadan, Manuel Valls, comme l’explique Jean Pavée, se rend coupable de pratiquer un acte religieux, semblable, s’il était dans une église, au fait de communier avec une hostie, ou de faire un signe de croix dans l’exercice de ses fonctions.

On se demande ce qu’il se passerait, dans ce pays, si, à la veille du Carême, nos dirigeants recevaient le pape, ou passaient leur temps à faire des signes de croix dans les églises. Ce serait une levée de boucliers de toute la gôche, de Mélenchon aux associations laïques et passant par les franc-maçons. Mais dès qu’il s’agit de commémorer le rituel imbécile de la religion d’amour, de tolérance et de paix, nous sommes confrontés au silence complice assourdissant de tous les islamo-collabos déguisés en laïques ou en socialistes. Sans doute ne faut-il pas déranger les camarades du PS, et les laisser remercier les électeurs musulmans qui, grâce aux 93 % de suffrages accordés à Hollande, ont été déterminants dans son élection.

Finalement, Caroline Alamachère avait trouvé la bonne formule. « La France fût jadis la fille aînée de l’Eglise, grâce à vous et aux autres dhimmis dans votre genre elle est désormais devenue la putain de l’islam ».

Certes, il est difficile, un 21 juillet, d’organiser des mobilisations massives, comme le réclamerait l’ampleur de ces trahisons laïques. Mais il est malgré tout possible d’agir. Soyez nombreux à protester auprès du Ministère de l’Intérieur, de l‘Elysée et de Matignon, et n’hésitez pas à engueuler votre député, s’il est de gauche pour cautionner ce scandale, et s’il est de droite pour ne pas le dénoncer.

Paul Le Poulpe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

mika 23/07/2012 09:51


Bruxelles perce un tabou français


http://www.causeur.fr/islamisation-de-la-belgique-et-si-cetait-vrai,18043#